Archives pour août 2007

L’histoire de la commune d’Aubière.

 chateau1.jpgMes chers amis, nous sommes intéressés par un site qui a été créé en 2001 par l’association Cercle Généalogique et Historique d’Aubière. C’est un groupe d’amis qui sont fous de leur commune. Aubière se situe au sud ouest de Clermont entre Romagnat et Beaumont. Ils ont trés bien organisé leurs site web en deux grands  groupes. Histoire avec les découvertes de sarcophages mérovingiens, souvenir du temps passé, seigneurs et seigneurie d’Aubière, le château d’Aubière, le village vigneron et son musée. Ensuite le deuxième groupe est la Généalogie avec les patronymes, les ascendances et les archives notariales. Saviez-vous qu’un certain André d’Aubière Jean-Baptiste Baron d’Aubière était né à Clermont-Ferrand le 08/08/1767 et mort le 15/12/1842 dans la même ville, mais aussi qu’il a été maire de Clermont-Ferrand en 1815-1818 et 1820-1822. Pour en savoir plus allez voir ce site et bonne balade dans le passé. 

http://cgha.free.fr/index.htm

 vigneaubiere1.jpgsarcophage1.jpgblasonaubiere11.gifmontrognon1.jpgsquelette1.jpg

Le chemin de fer dans Clermont-ferrand.

Chers amis connaissez-vous le chemin de fer dans Clermont-Ferrand ? Non mais si voyons un peu, réfléchissez, c’est pas compliqué. Tout le monde le remarque par sa fameuse couleur fleur de lave, mais bien sûr le serpent qui passe entre les rues et les maisons, et qui détruit tout sur son passage. C’est tout à fait cela, c’est le tramway de Clermont, le joujou de monsieur le maire et de ses adjoints. Pourquoi nous comparons le tram de Clermont à une ligne de chemin de fer. Seuls les riverains le comprendront, puisqu’ils le côtoient à longueur de journée.

Savez vous à quelle heure il démarre ? 4heures 22du matin.

Savez vous combien d’écart entre deux rames ? Une moyenne de 2 minutes 30.

Savez vous combien de tram passe chaque jour sur la ligne ? Une moyenne de 650 rames. Entre Clermont centre et Clermont Pardieu il y a 85 trains aller retour dans la journée.

Savez vous combien il y a de passages à niveau en ville ? A peut prés 160. Savez vous combien de jours il circule ? 7jours/ 7.

Savez vous à quelle heure il termine ? 1heure 04 du matin.

Savez vous combien il fait de décibels ? Une étude publiée par le magazine Ville et Transport du 14 mars 2007 (numéro 420), a montré que « en matière de bruit les performances en mode sur pneu  sont de 78 dB à 40 Km/h » sans oublier sa clochette. Pour avoir une idée, la voiture à 50Km/h c’est 60dB. Savez vous à quelle heure est le balayage des rails ? Entre 1 heure et 4heures 30 du matin.

Savez vous combien d’heures les riverains dorment ? Cela dépendant de leurs situations sur la ligne.Mais en tous les cas ils ne dorment quasiment pas.

Rappelez vous, en au moment de l’utilité publique, les élus proclamaient haut et fort que ce n’était pas comme un train, les traversées de rues n’étaient pas des passages à niveau, que les feux n’étaient pas comme les chemins de fer, que le tram était à caractère très silencieux etc. etc. Et d’un seul coup, comme par hasard au moment de sa mise en service, ces mêmes élus, monsieur virgoulay pour ne pas citer son nom proclamait haut et fort que les traversées de rues étaient des passages à niveau comme des chemins de fer, de mêmes que les feux de signalisations. Et le tramway résonne comme une ligne de train, mais avec plus de fréquences de roulement dans la journée. Ah quel beau chemin de fer que l’on a, à Clermont-Ferrand, et dire que la SNCF a supprimé ses passages à niveau qui étaient de caractères très dangereux pour les automobilistes. Même dans le journal La Montagne on parle « de faire circuler le tram jusqu’à 2 h00 du matin ou même toute la nuit non stop » !!!!! Quel désastre pour les riverains de la ligne de tram. Les politiciens de gauche comme de droite pensent cas leurs prestiges et leurs plaisirs d’excéder aux gens leurs pouvoirs absolus comme des haussmaniens et des totalitaires.

 

Les souvenirs de la ligne 14.

photo043.jpgLes bus avec caméra optique sont au placard. Dans le dépôt de la T2C.

Rappelez vous en 2000 la création de la ligne 14 qui coupait la ville d’est en ouest avec des matériels comme l’agora L et le civis. Une période révolue qui a coûté cher à la ville mais surtout aux clermontois. Pour vous rafraichir la mémoire .

photo039.jpgCe petit bijou (Civis) que prônaient les socialistes et le Maire de Clermont. Ce bus qui était guidé à l’aide d’une caméra optique et de marquages au sol, finit ses jours au garage de la Pardieu. En à peine deux ans et avec un coût de + 2Millions€.

Quel gâchis!Combien de temps durera ce tram avec un coût avoisinant + 300M€ avec des prêts d’un montant total de 211 millions d’euros, s’étalant sur une période de 35 ans pour les plus longs. On est presque la dernière ville en France à prendre ce genre de tram. Nous nous demandons combien de temps les riverains vont supporter toutes ces nuisances pour garder un joujou qui coûte cher aux entreprises donc aux Clermontoises et Clermontois. photo042.jpg
Civis

ancien1.jpg
Agora

Des vestiges de l’ancienne ligne existent toutefois pour ceux qui aiment l’histoire, allez au Carrefour Europe ou av Carnot voir ci dessous.

 


arretleo2000.jpg

Le tramway de Clermont-Ferrand ce n’est pas un tram ni un trolleybus mais un bâtard.

Mes chers amis nous avons trouvé un article sur l’inconvénient de notre tram. Pour vous dire que nous ne racontons pas de mensonges. Mais bien la réalité d’un projet qui aurais dû se réaliser avec votre approbation.

D‘après la définition du dictionnaire il est évident que non, le translohr n’est pas un tramway: « chemin de fer urbain, établit au moyen de rails posés sans saillie, sur le profil de la rue et la voiture circulant sur ces rails ». Le translohr roule sur pneu et sur du bitume.
Les puristes parleront plutôt de trolley bus guidé (déf: « véhicule de transport en commun à traction électrique monté sur pneu à alimentation par caténaire ou trolley. »)
Le translohr de Clermont-Ferrand est de 32m de long, ce qui dépasse la longueur légale en législation routière. Ainsi la réglementation pour le translohr sera ferroviaire, de même pour la signalisation employée.

Le tramway nommé Anaconda.

compotram1.png

Connaissez vous, l’anaconda ? C’est un serpent géant, un des plus grand au monde qui peut mesurer jusqu’à 10 m de long et peser plus de 500 kg, et il vit dans la forêt dense, près des rivières et dans les zones marécageuses, du Venezuela à la Colombie et au Brésil. Il tue ses proies par constriction, les enserrant dans ses puissants anneaux jusqu’à ce que celles-ci cessent de respirer, mais aussi il n’hésite pas à s’attaquer à des proies aussi grosses que les caïmans ou les grands félins comme le jaguar. Quelle est la différence entre le tramway de Clermont-Ferrand et l’anaconda ? et bien pas grand-chose.

 

Mais tout au contraire, il y a de grandes ressemblances entre le tramway et ce serpent géant, avec ces dimensions de 32m de long et peser plus de 40 tonnes qui est démesuré pour cette ville. Il traverse la cité de part en part et s’écrase prés de denses populations, et sur des zones de flux d’automobiles venant de l’agglomération. Ce tramway a beaucoup de coïncidence encore à cet animal, il tue ses proies en les rétractant et en les étouffant avec sa puissante mécanique jusqu’à ce que celles-ci paralysent et suffoquent. Il n’hésite pas à s’attaquer à des proies aussi grosses tel que la rue du Creux de Lachaux, des carrières à ciel ouverte comme Henri Dunant, sous les Meuniers et puis celle de la descente de la Margeride, d’après les nombreuses remarques et le refus des commissaires enquêteurs de faire ces gigantesques travaux, il gravit quand même l’interdiction. Mais cet animal qu’est le tramway à quand même une petite différence avec l’anaconda, c’est qu’il crache de son venin. Il le fait très bien, au claire de lune entre 1 heures30 et 4 heures du matin quand leurs proies dorment profondément, c’est son attaque fétiche pour mieux les appréhender.

A vrai dire, ce n’est pas de la faute de l’animal qu’est le tramway, mais plutôt celle de son maître, le SMTC. Mais bien sûr, la créativité du maître ne manque pas tout au long de son tracé, puisque l’imagination de son travail ne se fait pas avec son argent, mais bien avec celui des entreprises et du contribuable, et ne doute pas sur les fantaisies creusant des mines a ciel ouverte, faire des murs en béton etc.… qui a fait trembler de peur les proies et maintenant on entend plus parler des embuscades avec l’animal dans les journaux pour mieux cacher son appétit féroce et impitoyable de tous les jours. Bien sûr quand certains on eut la critique facile lorsqu’un Monsieur avait dénoncer au sens figurer de prendre le karcher pour nettoyer un quartier. Mais le SMTC, a prit de la graine et à fait mieux mais au sens propre, quelle propreté ? Et quel bruit ? Et là encore on parle pas des pétitions des proies dans les journaux qui commencent à avoir les tympans en choux fleurs.

Clermont-Ferrand sera-t-elle de droite en 2008 ?

Clermont-Ferrand sera-t-elle de droite en 2008 ? C’est une question que les Clermontois se posent depuis longtemps. Après la démission du maire le 22juin dernier et de sa réélection le 9 juillet dernier, le spectacle de la majorité municipale aura-t-elle laissé des traces dans les mémoires des Clermontois ? Pour l’instant ce n’est pas le cas. Malgré la volonté de l’association « Clermont Avant Tout » amenée par Monsieur JP Brenas et Madame N Barbin. Il faudrait que la droite de Clermont soit assez forte, combattante, poignante contre les mauvais traitements des Clermontois, sur quelques points elle pourrait gagnée mais bon !!! Grâce aux appels d’une certaine journaliste de La Montagne M H qui nous fait de merveilleux articles sur la politique de la majorité municipale actuelle. Il faut que les dirigeants de l’opposition en prennent de la graine pour pouvoir arriver à prendre la ville. Cette femme a parlé sur le projet phare du maire qui est le tramway, elle a surtout accentué sur les nuisances de celui-ci (bruit, visuel, sur le tracé) que nous reviendrons sur ces sujets plus tard. Ensuite elle fait une chronique sur les logements à tout vent avec du béton sans verdure, sans architecture (voir notre article « Mais ou sont passé les vieilles maisons en pierres et les jardins ? ») voici déjà des arguments que la droite locale pourrait reprendre mais bon !!! quand nous lisons sur le blog de Madame N Barbin, elle raconte « nous savons que les clermontois sont contents du tramway », et nous, nous disons que non au lieu de dire des mensonges aller voir ceux qui ont le tram à leur porte madame. Avec toutes ses nuisances, toutes ses expropriations, tous les aménagements qui ont été mal faits, à l’endettement de la ville pour plus de 30 ans (avec les crédits que les générations futures porteront sur leur dos comme des fardeaux). Nous pensons que la droite aussi veut être mêlée à cette affaire. En plus elle rajoute « mais grâce à qui ? » même le Ministre Monsieur Hortefeux qui a soutenu lamentablement ce projet. Quand Monsieur JP Brenas demande une deuxième ligne de tram, et nous disons non et non. D’abord arranger la première ligne qui est mal conçue pour les riverains. Au lieu de regarder devant votre balcon la rue Paul Collomp avec sa piste cyclable qui est tout à fait justifiée. Existe-il une droite à Clermont ? Nous ne savons plus. Les clermontois se cherchent une opposition qui est totalement différente de 60 ans de règne sans partage de la gauche !!! Si cette opposition n’entend pas leur cris d’alarme nous pensons qu’elle sera complètement passé à côté de la plaque pourtant elle aurait une grande chance. Surtout elle peut dénoncer les projets de la grande bibliothèque, de l’incinérateur, des logements de Montferrand, de la gare routière, du carré jaude 2, de la re-inauguration de tram,Trémonteix, la piscine de Coubertin, l’Hôtel-Dieu. Mais non elle préfère rester cloîtré comme un petit toutou à attendre qu’un miracle vienne. Pendant ce temps la politique de cette ville se profile comme si c’était un « Oradour-sur-Glane » mais en tout légalité. Maintenant si la droite veut être en 2008 sur le fauteuil de la Mairie de Clermont, il faudrait éclaircir les espoirs des clermontois et le plus rapidement possible.

Contre ce mode de politique de transport.

Aujourd’hui, le débat fait rage à Clermont-Ferrand après la mise en service du tramway. Vous entendez sûrement autour de vous des discussions à ce sujet : au boulot, dans le cercle familial ou amical, dans les transports en commun… Même certains chauffeurs de bus protestent et vocifèrent contre le tramway avec certains de leurs passagers. ça passe ou ça casse. Le tramway est beaucoup plus coûteux que le bus qui peut aussi évoluer en site propre (les autres modes de circulation en sont exclus). Pourquoi ne pas se contenter de moderniser la flotte de bus ?

-Il ne passe pas par la gare centrale SNCF.
- les petites agglomérations ne peuvent pas s’offrir le luxe d’un tramway,
- les frais d’exploitation sont largement plus élevés par rapport aux bus non polluants, en raison du mécanisme et de la technologie et la maintenance qui ferait peur aux industriels,
- c’est un scandale de dépenser autant d’argent pour planter 1000 arbres près de tramway, plus le coût d’entretien que cela engendre (arrosage, ramassage des feuilles mortes…)
. – beaucoup d’automobilistes continueront à prendre leur voiture pour aller au boulot ou faire des petits trajets, cela va être très dur de changer les habitudes des Clermontois et les personnes extérieures de la ville… Le tramway ne profitera qu’à une minorité de Clermontois, le résultat de la construction du tramway sera donc peu satisfaisant.
- contrairement à ce qu’on l’on pense, il va créer des bouchons pour les automobilistes aux carrefours comme par exemple à l’entrée sud de Clermont Boulevard Robert Schuman , rue du Creux de La Chaux, Avenue Léon Blum, Henri Dunant, place de Jaude, place Delille, carrefour Jardiland, carrefour des pistes, etc…L’emplacement du tramway sur la chaussée est mal calculé à ces endroits-là,
- le tracé et l’emplacement de la plate- forme est dangereux pour les piétons quand ils traversent. Dangereux également pour les cyclistes quand ils côtoient le tramway sur la même chaussée, en raison des rails creux,
- on dit qu’il est silencieux mais ce n’est pas vrai ! Surtout pour ceux qui habitent près du tramway et qui n’ont pas le double vitrage, il en fait un boucan ! Et il n’arrête pas de klaxonner de peur que les piétons ne le voient pas arriver et traversent,
- le tramway prend la place des voitures sur la chaussée et participe donc à la congestion des axes. Il empêche aussi le stationnement, ce qui est mauvais pour le commerce. Exemples Boulevard Pasteur, Boulevard F. Mitterrand
- Il crée de nouvelles intersections donc plus de pollutions dans la ville. Bref largement pour vouloir partir de cette ville de dingue, et de ces politiciens barbares avec leurs désirs de folies!!! Pauvres riverains de cette ligne.

Qui sont ils?

- Louis Virgoulay,
- Bernard Auby,
- Jean-François Bernard,
- Ginette Bernardini,
- Gérard Bohner,
- Jean-Pierre Bornaghi,
- JeanBretogne,
- Pierre Cassan,
- Lionel Charrier,
- Bernatte Chassefière,
- Bernard Courtine,
- Georges Faure,
- Henri Fougère,
- Pierre Gaillet,
- Française Gatto,
- Pascal Genet,
- Roger Girard,
- Djamel Ibrahim-Ouali,
- Daniel Konjik,
- Roland Labérine,
- Roland Labrandine,
- Claude Lacoste,
- Anne-Marie Laydier,
- Serge Lesbre,
- Bernard Mallet,
- Albet Mathevet,
- Bernard Mercier,
- Jean Nicolas,
- Michèle Oriol,
- Paule Oudot,
- Bertrand Pasciuto,
- Monique Pouille,
- Jean-Louis Régnier,
- Serge Rossignol,
- François Saint-André,
- Marc Saumureau,
- Et Odile Vignal.
Tous ces gens font partie de la Commission Urbanisme-Aménagement de l’espace-Déplacements de Clermont Communauté. Ces personnes ont permis la réalisation du joujou qui coûte cher aux entreprises et aux Clermontois; ils vivent tous en dehors de la ligne du Tram donc pas de problème de nuisance sonore / visuelle ou bien perte/dévaluation de leurs biens.

Une journée d’après midi en 2010.

Nous sommes en 2010 dans une grande ville qui est Clermont-Ferrand.  On se trouve en plein mois de juillet, il fait chaud, et même très chaud. La ville est quasiment morte en ce mois de vacances, pas un chat où un chien dehors ni moins un touriste qui visite notre bonne vieille cité où qui demande son chemin.Mais dans un coin de rue ou pourrons- nous dire entre le Cours sablon et le Boulevard Lafayette, on remarque des personnes.  En s’approchant davantage, on remarque une personne âgée qui parle avec un petit enfant, c’est son petit fils. Ils se situent tous les deux au bas d’un immeuble en béton de 5 étages.

  -La petite voix du garçon questionne son grand-père en  demandant « pourquoi il n’y a pas beaucoup de personnes en ce mois ci ». 

- La personne âgée répond que « la plupart des Clermontois partent en vacances loin de chez eux  et que les touristes ne viennent plus depuis bien longtemps puisqu’il n’y a rien à voir d’Historique dans cette ville à part des logements en bloques de béton avec aucun charme ». 

    -Tu vois, dit le grand-père  à son petit fils,  « ici c’était l’emplacement du jardin Lecoq », en montrant l’immeuble à leurs pieds qui est tout construit en béton sans aucune recherche.

  -Le petit fils répond, « C’est quoi un jardin ? ». , « C’était un endroit où il y avait beaucoup de verdures, d’arbres, de plantes, un endroit paisible et même dans certaines propriétés privées il y avait des gens qui cultivaient un jardin potager».

  -Petit fils demande, « C’est quoi un jardin potager  »? 

-Le vieil homme répond avec beaucoup d’amertume «  avant les propriétaires avaient des terrains ou l’on y trouvait  une maison en pierres de Volvic sur 10% de superficie et le reste en verdures avec un jardin pour cultiver ses légumes et ses fruits, maintenant on les achètent en grande surface à prix d’or. 

 -dit grand-père, fait le petit fils, «C’est quoi des pierres de Volvic ? ».

 - L’ascendant  répond avec beaucoup de rancœur « Avant les constructions étaient faites en pierres de Volvic, sa voix se sert d’avantage, puis il pleure de toute son âme, le désastre de sa ville qui l’a vu naître. Tout ça à cause des élus qui ont eu de grosses ambitions personnelles.     Et oui mes chers amis si cette politique là ne prend pas fin immédiatement les verdures et les vieilles maisons en pierres de Volvic seront en voie de disparition. Pour cela il faut une politique nouvelle basée sur l’environnement, sur  la restauration de notre patrimoine local (type monuments, maisons particulières avec jardin), pour avoir une meilleure liberté des citoyens et une ville agréable à vivre.

Mais où sont passées les vieilles maisons en pierres et les jardins ?

Voir les archives du mois d’aoûte

http://lesirreductiblesgaulois2.unblog.fr/2008/06/16/archives-du-mois-daout-2007/

Bienvenue à tous.

Nous lançons notre site pour faire connaître notre capitale auvergnate qui est Clermont-Ferrand. Les projets d’actualités et surtout de son avenir. Nous allons revenir sur des dossiers brulants. Nous remercions toutes les personnes qui prendront part à nos débats pour faire avancer notre cité.


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
août 2007
L Ma Me J V S D
    sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage