• Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Archives pour janvier 2008

Les budgets catastrophiques selon l’effet « Système Godard ».

Roger Quilliot ancien maire (PS) tenait « sa ville à l’auvergnate», avec une gestion économe et réfléchit de sa ville, il a été plus facile à Serge Godard de transformer et de détruire la cité de Pascal en moins de dix ans. «Où est donc passé, le magot laissé par Roger ?».

 

Les finances 2008 de Clermont-Communauté sont catastrophiques !

Les débats sur le budget 2008, le dirigeant trésorier (PS) a affirmé de « catastrophique » la situation financière de Clermont-Communauté. Le trésorier de la Communauté d’agglomération ne pouvait pas cacher indéfiniment à l’assemblée, l’ardoise de 180 Millions d’euros qui va s’accumuler à cause de la gauche avec leurs projets titanesques. Le budget 2007 est déjà endetté par un passif de 125 Millions d’euros. Cette année les dépenses se sont arrêtées, avec une augmentation de 3.5 %. La taxe Professionnelle Unique (TPI) qui montera de 88 Millions d’euros ne pourra pas empêcher de calmer « l’hémorragie » de la dette. Et comme Serge Godard Président de Clermont-Communauté et Maire de Clermont-Ferrand augmentera de 12 % les investissements de 2008 ce qui fera 58 Millions d’euros au lieu de 52.5 Millions d’euros en 2007. La droite avec son porte parole le Maire du Cendre Hervé Prononce s’alarme, est donne une leçon de gestion à la majorité de Serge Godard, qui est beaucoup trop optimiste qui emmène des dépenses, baisse des ressources avec recours massif à l’emprunt.

Budget 2008 de la Mairie Clermontois en forte hausse !

La majorité socialiste s’est offerte une « politique de prestige » 2008 avec du lourd, soit 267 Millions d’euros. Avec un surcroît de 6.3 % par rapport à 2007. Souvenons nous de l’augmentation pour le budget de 2007, avec une hausse en moyenne de 4.20 euros par habitant, maintenant pour le budget de 2008, nous avons une augmentation de 4.50 euros par habitant, va-t-il falloir s’attendre à une hausse de 4.80 euros pour 2009. Nous dénonçons, l’augmentation de la taxe foncière et l’augmentation de la taxe d’habitation de la grande majorité des Clermontois. La fiscalité locale qui a augmenté 36% depuis le début de « l’ère Godard ». Malgré les hausses d’impôts, du fait des évolutions constantes des dépenses, le seul recours sera l’emprunt qui, avec les dettes absorbées, passe de 45 millions € en 2007, à 57,7 millions € en 2008, dont 35 n’ont d’autres finalités que d’équilibrer le budget. Ainsi s’alourdit la dette de la Ville. Cet accroissement de dette entraînera une nouvelle charge des intérêts à payer qui fera à son tour une nouvelle hausse d’impôts. C’est le « Système Godard » sans fin.

Godard fait ça campagne au frais de La Montagne.

Quelle belle démocratie à Clermont ! Depuis des décennies, nous savons que les médias sont sous la bannière de la gauche de Clermont. Les journaux, ont des pouvoirs phénoménales qui privilègent les élus sortant et influencent les citoyens sur leur vote. Nous sommes scandalisés par la partialité des médias, mais pas surpris. Nous savons tous que le Fondateur Alexandre Varenne de La Montagne était un membre du Parti Socialiste, ou comme Info hebdomadaire. De même que les médias de Clermont1ère et France3 Auvergne devraient jouer la neutralité des Partis. Un ami journaliste nous confiait que dans les directions de rédaction, les articles des opposants de la droite et du centre local ont des difficultés pour publier dans les tribunes, ils sont très vite censurés ou minimisés. Pour les élections municipales et cantonales les adversaires de la gauche auront encore, le rouleau compresseur des médias qui sera en marche. Comme vous avez pu le constater, dans le journal La Montagne du 24/01/08 l’article « Clermont en 2030 on l’a imaginé pour vous » sur 2 pages entières, et une chronique des projets destructeurs de Godard. Encore une nouvelle fois la démocratie des Partis est bafouée, par le « système Godard ». La critique du rôle des « grands médias locaux » pendant et après les élections municipales 2008 ne devrait pas rester sans suites. C’est pourquoi nous nous adressons aux citoyens Clermontois, pour qu’ ils aient 2 sons de cloche.

Rarement (du moins dans un passé récent) la contestation de l’ordre médiatique dominant sera aussi forte pour la campagne des municipales à Clermont-Ferrand. Nous voudrions, que les débats télévisés et celui les colonnes des journaux cheminent vers le pluralisme démocratique. Nous ne voulons pas des débats hautains ouvertement et insolemment bafoués par les journalistes, publics ou privés, que leurs chefferies éditoriales pour tenter de mobiliser en faveur d’un Parti. Au mépris non seulement des électeurs, mais aussi de journalistes enrôlés, dans une campagne qui n’est pas la leur et, en tout cas, pas digne des métiers de l’information.

L’arrogance des éditorialistes et chroniqueurs multicartes, des présentateurs d’émission et des contrôleurs d’antenne, des experts en tous genres et des tenanciers toutes catégories qui occupent l’espace médiatique et en contrôlent l’accès expriment avec une retenue de neutralité. Les journalistes qui se réservent le monopole de « la raison », face à des opposants auxquels ils n’accordent que des passions, de préférence, les plus basses et les desseins les plus inavouables. Aveuglés par leur propre domination, ils se tiennent pour légitimes parce qu’ils proclament qu’ils le sont. Peu leur importe le désaveu massif dont ils ont fait l’objet. Après le vote, ils continuent, cyniquement, sans vergogne et toute hargne dehors.

Qu’ils se rassurent, nous ne contestons pas la liberté d’expression des prescripteurs d’opinion pris un à un, bien que les nuances qui les distinguent n’affectent guère leur consensus. Mais comment ne pas constater que, pris dans leur grande majorité, ils détiennent un quasi-monopole qui s’exerce au mépris du débat démocratique dont ils se croient les gérants ou les propriétaires ? Quand les médias, pris dans leur ensemble, s’expriment à plusieurs voix certes, mais dans le même sens, ils sont les acteurs d’un pluralisme anémié et d’une démocratie mutilée.

Bienvenue aux nouveaux jeunes; les anciens: payez ou dégagez.

Prés de 3000 Clermontois se sont inscrits sur les listes électorales en 2007, d’après La Montagne du 21/01/08. Parmi eux, de nouveaux jeunes Clermontois à avoir atteint la majorité étaient présents, vendredi soir dans les salons de l’hôtel de ville. Mais aussi beaucoup de nouveaux jeunes couples étaient représentés, ça sent un beau programme de campagne électorale pour le maire sortant, puisque les nouveaux arrivants avaient tous des cadeaux de bienvenu, en proposant un passeport offrant une gratuité d’accès aux principaux lieux  structures d’accueil sportif et culturel de Clermont et Clermont Communauté. Et de même un tirage au sort on permit aux plus chanceux de gagner, un séjour d’une semaine pour cinq personnes offerte par Vacances Auvergne Limousin, entrées au Trophée Andros, à la Coppé de Mai et bien d’autres choses. Nous trouvons sectaire que le Maire de Clermont se sert de ces nouveaux électeurs pour faire sa campagne. Ils ne connaissent pas suffisamment celui-ci pour faire une idée de sa personnalité et de sa politique sur la ville, de ces projets monumentaux qui ont coûté très chers, et une gestion de la ville catastrophique, pour l’avenir. Nous voulons une neutralité des maires sortant des villes, pour éviter de gratifier les nouveaux venus dans une année d’élection municipale. Et nous trouvons sectaire que les natifs Clermontois et les anciens payent la lourde tribu des impôts locaux, et n’ont même pas de reconnaissance, de la part de la Mairie. Nous connaissons maintenant le slogan électoral de Godard : « bienvenue aux nouveaux jeunes; les anciens: payez ou dégagez».

Godard Impérieux devant les Soldats Morts pour la France.

11nov6.jpg

Avec la situation géographique du monument de la rue Montlosier et du joujou du maire, dorénavant la commémoration du 8 mai 1945 sera revêtu d’une version « Impériale à la Godard « , même face au souvenir. C’est en effet sur la Place de La Victoire avec une reproduction peinte du monument aux Morts de la rue Montlosier, que les associations d’anciens combattants devront se recueillir. La cause de cette Impérieuse version Godard est que le tramway prime devant les « Soldats Morts pour la France ». L’intelligence du maire, des élus et les responsables du SMTC d’avoir négligé le Monument pour mettre le tramway sur le trajet de Montlosier. Et les responsables ne veulent pas bloquer le monstre aux heures d’affluences pour gagner de l’argent. L’expérience a bien été tentée, mais la solution tenait plutôt du casse-tête pour les services de la mairie. Ce déménagement place de la Victoire ne satisfait pas les associations, la mairie recherche activement des solutions. On est partagé entre Clermont- Chamalières, où d’autres demandent la pose d’une plaque commémorative dans un lieu qui reste à définir. Qu’est-ce que nous allons faire de l’emplacement du monument de la rue Montlosier? Pendant ce temps les Morts de la Grande Guerre sont bafoués par un maire.

Le dernier Poilu du Chemin des Dames, est parti……par le petit chemin.

La der des ders de Louis de Cazenave.

 

Louis de Cazenave est parti aujourd’hui, à l’âge de 110 ans, originaire de Brioude dans la Haute-Loire, il était le dernier survivant français du Chemin des Dames. « La guerre, il en parlait seulement depuis quelques années, depuis que les journalistes venaient l’harceler, à nous avant, il n’en parlait jamais » soulignait son fils du même prénom.

 

Le poilu était peu disert,

« J’étais dans le 5° bataillon de tirailleurs sénégalais », indique Louis de Cazenave à ce qui l’interrogeaient sur l’offensive des Dames, qui en quelques jours, au printemps 1917, a coûté la vie à plus de 100 000 hommes.

« C’était un mauvais coin, ça bagarrait tout le temps. J’ai vu des centaines de tués, moi je n’ai rien eu du tout » commentait-il.

 

La bêtise de la guerre,

Louis de Cazenave racontais « Il faut avoir entendu les blessés entre les lignes, ils appelaient leurs mères, suppliaient pour qu’on les achève… ». De plus « les soldats français et allemands ont été manipulés. Des tas de gens ont été envoyés à la mort à cause de la bêtise de hauts gradés. Ce fut une boucherie qui n’a servi à rien, puisque la guerre a de nouveau éclaté en 1940 ». Il n’aimait pas les cérémonies, il n’avait jamais commémoré le 11 novembre à Paris, et ni celui du 90° anniversaire de ce fiasco. De plus il avait refusé pendant longtemps la Légion d’Honneur en disant « je ne vois pas pourquoi j’aurais une médaille, alors que tous mes camarades qui sont restés là-bas n’ont même pas eu le droit à une croix de bois ». Il s’était fait entendre contre des « obsèques solennelles de portée nationale » du Président de la République. Louis de Cazenave répliquait « je veux rester dans l’ombre ». « Je veux aller avec les miens, avec ma famille au cimetière de Saint-Georges d’Aurac », où il est né le 16 octobre 1897. « Je veux de la simplicité, je ne suis jamais considéré comme un héros. Juste comme un homme revenu de l’enfer, au début du siècle passé. Mais, il n’oublia jamais tous ceux qui sont restés ». Louis de cazenave était aussi le doyen des Français.

Le dernier ancien combattant de la Première Guerre est désormais Lazare Ponticelli 110 ans, qui vit en région parisienne. Lui aussi refuse des funérailles nationales promises. Nous voulons que les dirigeants politiques et les médias n’harcèlent plus le dernier Poilu de la Grande Guerre, pour leurs profits. Laissons le en paix.

 

drapeaufrancais1.jpg

Le MoDem Clermontois, est-il à gauche ?

Le Président du MoDem, François Bayrou, défend l’indépendance de son mouvement, « au centre toujours au centre » nous voulons bien le croire lors de sa visite à Clermont-Ferrand, cette semaine. Depuis de nombreuses années, Monsieur Fanget se pavane au côté de Monsieur Godard. On l’a vu sur d’abondantes photos au côté du maire pour vanter les mérités de ces pharaoniques projets qui ont détruit Clermont. Pour de ne les citer, Fanget avec le tramway, Fanget avec la place de Jaude, et Fanget avec bien d’autres encore. Veut-il continuer à faire le pantin au flanc d’un maire totalitaire ? Avec des projets qui ont coûté cher, avec des dettes qui s’accumulent pour 30 ans. Est-il celui qui soutient les augmentations de taxes et des impôts locaux en faveur de ces réalisations ? Est-il aussi celui de la méthode dure et féroce pour notre cité, où la démocratie est bafouée? Comme il nous le démontre son thème électoral, où le tram figure sur l’affiche de campagne, déshonore les riverains de ligne du tram. Nous interpelons le candidat que la réalisation de ce joujou, pour la plupart des Clermontois a été vécue douloureusement. Monsieur Fanget, est-il de la gauche sectaire qui ont traîne dans la boue les pauvres ouvriers, puisque que nous ne l’avons jamais vu défendre les riverains de la ligne, à commencer par les riverains du Creux de Lachaux, qui ont payé le prix fort avec des nombreuses expropriations, avec le creusement d’une tranchée dans la roche dure, au fruit important d’une dette de l’ordre 3 millions d’euros sur le dos des Clermontois. Alors qu’ils avaient de copieux Boulevards et Avenues (Av des Landais, Av de la Margeride, Av du Roussillon…) pour mettre cet engin. Et par la même occasion arrêter les harcèlements des riverains qui ont duré plus 7 ans avant l’enquête parcellaire 2004 de la ligne de tramway qui a incité même un des riverains au suicide à cause de l’expropriation de sa maison, qu’il avait construite, ensuite les commerçants donc les chiffres d’affaires ont baissé considérablement, avec de nombreux commerces qui ont de fermé. Monsieur Fanget soutient-il l’innovation de la ligne de tram, seule ville de France qui ne passe pas du tout à côté de la gare, et qui se trouve en totalité sur Clermont. Il a voulu emmener Monsieur Bayrou a destination de Clermont à Clermont. Quelle innovation ! Est-il, de celui qui soutient le mensonge que le tram ne fait pas de bruit, est-il, pour la Majestueuse place de Jaude avec des lingots de pavés qui ont coûté plus de 15 millions d’euros! Celle-ci en hiver se change en patinoire géante. Monsieur Fanget, nous ne voulons pas un pseudo centre gauche, maquillé en démocratie. Nous voulons une vraie démocratie à Clermont-Ferrand pour enlever le « Système Godard », si la tentative d’un rassemblement ne se fait pas au deuxième tour, le Parti du MoDem Clermontois devra s’appeler : Le Monstre Démolisseur.

 

Le Maire veut éventrer une 2ème fois Clermont.

Les élections commencent a pointer le bout du nez. Le Système Godard à peur des représailles. Donc Serge Godard s’empresse à dévoiler de son chapeau la rénovation du parvis de la Gare SNCF. Après avoir parler d’innovation à toutes les sauces, mais aussi d’intermodalité durant son mandat, il commence à réagir que sa politique de transport urbain est un vrai foutoir.

Clermont est la seule ville de France où sa 1ère ligne de tram ne passe pas par la Gare SNCF.Un comble…..

Mais bien sûr sa politique résume tout simplement à une Place de Jaude gigantesque, digne de la Place Rouge et à un monstre qui serpente les habitations et le reste on s’en fou !!! Sans oublier ses immenses dettes cumulées durant ses pharaoniques travaux que les Clermontois subissent et subiront pour 30 ans. Il veut refaire de la même manière la deuxième ligne de tram, éventrer la ville d’est/ouest, mettre le bazar dans les rues sans réfléchir, faire des expropriations, détruire des habitations (qui se font déjà, derrière la Gare), pour repenser à sa façon avec des logements sociaux en boîtes de conserves. Et faire d’autres dettes qui s’accumuleront aussi pour 30 autres années suppémentaires. Non merci pour votre façon de « ghettorisée » la ville. Il faut sortir rapidement la ville du « système Godard ».

ligne2.jpgLe journal La Montagne du 06/12/07.

Extension de la ligne1 de tram sur une autre Station SNCF, pour compenser le manque réel de la Gare de Clermont-Ferrand comme point d’intermodalité.Quelle innovation!!!

Le comité syndical du SMTC a ordonné, à l’unanimité, mais surtout en catimini dans leur quartier général, l’extension de la ligne 1 de leur joujou pour aller sur une autre station SNCF. Bien sûr pour compenser la connerie des élus de Clermont de ne pas avoir fait passer la ligne de tram vers la Gare de Clermont-Ferrand. La démocratie dans notre ville est bafouée depuis des décennies, d’après leur dirent « le principe est déjà retenu depuis longtemps ».

La phase de concertation est un leurre, une mise en scène, un mensonge très bien ajusté dans notre belle cité malade! Le SMTC abuse de la confiance des habitants !!! La phase de concertation qui se déroulera du 15 au 31 janvier et des réunions avec les habitants du quartier de Champratel, puis de La Plaine, et des Vergnes. A l’intention des Commerçants faites très attention le SMTC fait que mentir comme il l’a si bien fait jusqu’à présent, au cas par cas, c’est leur marque de fabrique !!! Allez discuter aux commerçants du centre ville où les affaires depuis la fin des travaux n’ont pas cessé de se dégrader de plus en plus, et même certains enseignes célèbres de Clermont ont disparues telles que SINTUREL, BOULE DE NEIGE, A LA BELLE EPOQUE et bien d’autres encore. Mais aussi, aller voir les riverains qui ont soufferts et qui souffrent encore et toujours du tramway avec les nuisances sonores qui sont nombreuses, telles que : accélération et décélération du tram, la clochette, le klaxon, le nettoyage des rails la nuit entre 1 heure et 5 heures du matin, le polissage des rails avec le tracteur dans l’obscurité total du matin, mais aussi le salage de la voie avec des camions dans l’assombrissement des matins très tôt d’hiver, et quand la plate-forme est gelée les rames circulent toute la nuit non-stop!!! au même rythme de la journée!!!

voir http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1560.php

Faux Tracé et Fausses Variantes!!!

Lors des rencontres, avec le public le SMTC très affûté de leur mystification proposera des variantes aux habitants, cette astuce est très rodée pour faire croire aux gens que tout est ouvert aux remarques et au choix du tracé. C’est une idée fausse, le tracé est déjà validé depuis longtemps dans leurs têtes, puisqu’ils l’ont fait secrètement dans leur QG. Allez dire aux riverains du Creux de Lachaux où il y avait 3 choix de tracés dans ce quartier. Le choix A qui empruntait l’Avenue Léon BLUM à partir du carrefour du Boulevard LOUCHEUR, puis la Rue PASTEUR pour rejoindre le campus Universitaire.Le choix B qui passait par les anciennes carrières de la chaux qui était un terrain vague le long du Boulevard POCHET LAGAYE et sortir derrière le parking de la clinique des Cézeaux pour éviter le creusement d’une tranchée dans la roche dure et d’abandonner des expropriations qui étaient porteur d’économies importantes de l’ordre de 3 Millions d’Euros, et par la même occasion d’arrêter les harcèlements des riverains qui ont duré plus de 7 ans avant l’enquête parcellaire de 2004, mais non, ils ont opté pour le choix C, celui actuellement sur le Chemin du Creux de Lachaux…..

Fausse procédure d’Utilité Publique !!!

L’ouverture de la déclaration d’utilité publique pour faire planer un semblant de démocratie. Nous ne sommes pas du tout surpris que les élus de la majorité Clermontoise imposent l’ouverture de l’enquête auprès du Préfet avant les élections municipales, les mandataires ont une façon totalitaire de diriger cette ville, il est logique d’en finir de piétiner les droits de l’Homme: Il faut se débarrasser de ces élus et mettre fin à ces pratiques coupables de notre démocratie.

 

 

Clarifications.

Nous ne sommes pas là pour politiser un des Partis, nous ne sommes pas membre d’un Parti Politique. Comme vous pouvez le constater, nous critiquons vigoureusement les pouvoirs locaux qui sont pratiquement tous de gauche à Clermont. Mais si la droite n’est pas pour autant au pouvoir, nous la jugeons aussi, sûr certains points. Une démocratie sans critique, ce n’est pas une démocratie. Mais il ne faut pas abuser de la démocratie et en mettre à toutes les sauces, comme fait la gauche Clermontoise en ce moment. Nous voulons clarifier sur l’article précédant, nous ne prenons nullement bénéfice sur le Préfet de Région, nous sommes là pour évoquer des faits réels, et mettre une démocratie à Clermont-Ferrand. Il ne faut pas mâcher ces mots, et il faut se souvenir, lors des élections Présidentielles et législatives de 2007 où les trois guignols savaient, que le préfet était tenu à un droit de réserve, alors, nous posons la question suivante. Pourquoi ont-ils (les 3 guignols) volontairement vexé le Préfet sur les questions de désengagements de l’État pendant la campagne électorale ? Alors qu’ils auraient très bien pu le faire au mois de septembre 2006 lors de son arrivée à la Préfecture où après les élections de 2007 pour être correct. Nous indiquons que le Préfet respecte la neutralité des Partis dans cette affaire, puisqu’il est le garant de l’État de la Région. Il veut simplement clarifier la situation des différences entre les dépenses de l’Etat et celles aux collectivités en conséquence aux changements de compétences aux élus locaux et aux citoyens pour éviter les mêmes incidents. Avant que les élections municipales et cantonales, ne le mettre en droit de réserve. Nous posons une deuxième question. Pourquoi ces trois guignols provoquent-ils des attaques autoritaires ? Alors qu’ils ont les pouvoirs de la Région depuis 2004, du Département depuis 1998 et de la Mairie depuis plus de 70 ans. De Plus dans notre département nous avons 5 députés sur les 6 qui sont de gauche, mais aussi 45 sur 60 conseillers généraux du Puy-de-Dôme qui sont du Parti de gauche. Ils ont tous les pouvoirs locaux, et toutes les taxes et impôts locaux en leurs possessions, qu’ils font payer aux contribuables pour leurs projets titanesques. (Train à crémaillère, Tramway, La Place de Jaude, Carré Jaude 2, La grande bibliothèque, etc..), il y a aussi un quota de crédits de l’Etat, qui est alloué aux collectivités locales en plus. Donc s’il manque de l’argent pour l’Auvergne, les guignols ont cas réduire leurs dépenses. Une ville, un département, une région se gèrent comme une famille, quand il n’y a plus d’argent on arrête les frais. On ne fait pas des emprunts à plusieurs Millions d’Euros sur le dos des citoyens !

La gauche aurait-elle peur ? Nous savons tous, que ces guignols et certains élus de gauche à Clermont sont faux, sectaires, totalitaires où ils ne connaissent pas le respect des autres et ni moins la démocratie. Pourquoi seuls les 3 guignols de gauche ne sont pas venus présenter les vœux au Préfet ? Alors que le sénateur PS Michel Charasse, du Député PC André Chassaignes les ont présentés et ainsi que les services Clermontois. Alors les vilains trios ont des ambitions personnelles et pharaoniques qui coulent dans leurs veines, et se sentent minoritaires. Dès à présent, ces 3 guignols, devraient quitter l’étiquette du Parti Socialiste. Ils ne représentent plus, le sociale à Clermont-Ferrand, mais plutôt « La Terreur ».

Les vœux sectaires des trois guignols.

img003.jpg

Le serment des trois guignols.


Les trois Présidents socialistes, de la Région, du Département et de l’agglomération Clermontoise et maire de Clermont-Ferrand, main dans la main, ont annoncé « Nous n’avons pas d’ordre à recevoir du préfet». Ces trois guignols répliquent, qui, selon eux l’Etat ferait preuve d’intolérance en négligeant l’Auvergne dans ses donations de crédit. La charge est brusquement venue des trois guignols, qui contestent l’authenticité des chiffres qui viennent du Trésors Public. Les trois guignols socialistes totalitaires ont voulu bouder les vœux du nouvel an du Préfet, voulant sans doute devenir les fous du Parti socialiste. Pendant ce temps là les citoyens de la Région, du Département, et de l’agglo Clermontoise ont ras le bol de payer des projets pharaoniques de ces élus gamins, en voulant toujours jouer avec des trains à Crémaillère, de tramway et un autre qui veut s’approprier du projet TGV. L’état n’est pas là pour pouponner les joujoux des bambins capricieux et coléreux. Mais pour valoriser le cadre de vie des Auvergnats. Nous déplorons « une profonde régression dans la vie démocratique et très choqués par le ton dur et professoral des trois élus, où les ambitions personnelles coulent dans leurs veines ». Nous devrons enfermer ces indomptables guignols dans un centre psychiatrique. En même moment, le Préfet du département et de la Région recevait dans les salons de l’hôtel de préfecture, les vœux de très nombreuses personnalités du monde politiques, civiles, militaires et religieuses d’Auvergne, dont le sénateur PS Michel Charasse, du Député PC André Chassaigne, mais aussi de François Michelin, du Ministre Brice Hortefeux. Le préfet s’interroge sur les « incidents » des trois guignols pour les vœux, mais aussi lors de la signature du contrat de Plan Etat-Régions qui a été boycotté. Pour faire face à la polémique que suscitent les transferts de compétence de l’Etat vers les collectivités territoriales, Dominique Schmitt a accepté de participer à un débat sur ce thème avec La Montagne et Clermont/1ère en présence des trois guignols, s’ils veulent bien y contribuer.

Ensemble pour Imphy, sans parti pris.

Le 22 décembre dernier un membre de « unblog.fr » a visité notre site. C’est un nouveau voisin venu d’une commune de la Nièvre de la ville de Imphy. Il s’appelle Christophe Gaillard candidat à l’élection municipal de Imphy avec une liste sans étiquette. Le maire sortant, ( PS) Georges EYMERY et ses élus aura du fil à retordre pour dissuader et contraindre la liste de Gaillard de faire marche arrière.

Christophe Gaillard « Pour notre 1ère réunion nous étions 60, à la 2ème il y avait 95 personnes et enfin plus de 120 Imphycois mercredi dernier, c’est effectivement incroyable et vraiment très encourageant ! Je crois que les Imphycois en ont assez des débats stériles où l’on parle de politique politicienne ou de polémiques entre partis. Ils attendent qu’on se préoccupe de leurs problèmes et surtout que l’on soit capable de les comprendre, quelqu’un qui leur ressemble ».

La mairie d’Imphy vit des heures de feu d’artifice électoral en perspective depuis quelques temps. « La mairie s’agite, s’inquiète, Sans attendre que la commission administrative se soit réunie légalement, on en fabrique une, on fabrique en même temps un abus de pouvoir. Y aurait-il à la mairie d’Imphy des hommes (ou des femmes…) au dessus des lois ?on prend même des raccourcis. Mais qui peut bien mettre la pression à ce point et pourquoi (et pour qui ?) Le pouvoir aurait-il subitement pris conscience qu’il va droit dans le mur ? » D’après les propos de Gaillard.

Toujours d’après le blog de Christophe Gaillard. « De plus il semblerait par ailleurs que les moyens de communication de la mairie d’Imphy son sectaire. Des employés auraient utilisé internet pour visiter et voter sur le site du candidat Gaillard, d’autres aurait téléphoné à la mairie de Nevers afin d’acquérir des infos sur le candidat déplaisant… Ambiance chaude et tendue à la mairie Imphy« .

« Car Imphy, c’est tout à la fois, c’est tous les Imphycois. Ce n’est pas la gauche, Imphy ! Ce n’est pas la droite, Imphy ! Naturellement, les Imphycois ont des préférences. Mais vouloir faire Imphy pour une partie des habitants, c’est une erreur grave, et prétendre représenter Imphy au nom d’une partie des habitants, ça c’est une erreur impardonnable »D’après la réplique Christophe Gaillard.

voir BESOIN D’ “ANTICOR(PS)” A IMPHY ?

http://imphy.unblog.fr/actualites-et-infos-sur-imphy/

Mais aussi Clermont-Ferrand à BESOIN D’ « ANTICOR(PS) »

Serge Godard, maire sortant Clermontois à les fonctions suivantes:

Conseiller de Clermont-Ferrand depuis 1974,

Maire de Clermont-Ferrand depuis 1997,

Sénateur du Puy-de-Dôme entre 1998 et 2001,

Président de la Communauté de l’Agglomération Clermontoise (Clermont Communauté),

Président de la Communauté de l’Agglomération depuis 2000,

Président du Syndicat mixte de transport en commun (SMTC),

Ancien conseiller général du Puy- de-Dôme,

Vice-président de L’association des Maires de Grandes Villes de France,

Membre du conseil d’administration du groupement des autorités responsables de transports,

Président du CHRU de Clermont-Ferrand,

Nous avons des idées qui convergent avec celles de Christophe Gaillard pour La ville de Clermont-Ferrand où les élus de la majorité sont devenus sectaires et totalitaires pour rester au pouvoir. Et oui avec plus de 60 ans de règne sans partage, nous voulons « une équipe jeunes avec un rassemblement Clermontois de tendances et de compétences diverses et avoir la volonté de rompre avec les clivages désuets et de fédérer ceux qui ne se reconnaissent plus dans les orientations municipales ». Mais aussi « une équipe qui à la volonté de construite à partir d’un constat partagé par un nombre croissant de Clermontois la gestion municipale est laissée à l’abandon, les actions structurantes sont inexistantes, tant sur le plan économique que sur le plan social Notre blog n’est ni l’émanation d’un parti, ni une mouvance syndicale déguisée, c’est un réservoir d’idées, de propositions, de compétences diverses ». «Vous êtes déçus par certains de vos élus devenus autistes, vous souhaitez agir et faire enfin entendre votre voix, alors unissons nous, ensemble pour Clermont-Ferrand, sans parti pris ! » .

Comme le fait très bien la liste de rassemblement de Christophe Gaillard à Imphy sans parti pris ! On souhaite bon courage à Christophe Gaillard et son équipe pour leurs actions et leurs manières de dénoncer. http://imphy.unblog.fr/

12

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
janvier 2008
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage