Archives pour mai 2008

Le marxisme selon les trois présidents PS.

img003.jpg

Clermont est t-il Naples ?

Il y a quelques mois après sa réélection le maire de Clermont a déjà véhiculé sa propre propagande pour mettre un terme sur son accord avec le projet du valtom, qui pourtant celui là même, l’avait défendu avant de voir le vent se retourner contre lui. Le maire nous a sorti de son chapeau le projet Ophrys Vérnéa (qui coûte aussi cher que celui du Valtom) et l’extension de l’enfouissement technique du Puy – Long pour un certain nombre d’années. La publicité de ce projet a été mis dans le journal sur une page double durant trois jours, pour bien faire encrer aux Clermontois qu’il ne veut plus du projet Valtom. Cette Guerre Interne entre le maire et le Valtom coûte énormément d’argent aux contribuables Clermontois. Entre celui du projet Valtom en attente de réalisation et celui du maire en état de projet, cela fait plus de 15 ans que l’on en parle !!! Il faudra bien que les élus Clermontois et les responsables se mettent d’accord sur les déchets ménagers, si on ne veut pas que Clermont devienne comme à Naples. Dans tous les cas on en prend le chemin. Le président du Valtom a dit ses 4 vérités à ses détracteurs. « Ils peuvent bien faire ces révisions, ils devront prendre en compte le projet signé avec Vernéa ». Le président du Valtom reproche aux détracteurs du projet Vernéa de faire semblant d’oublier certaines réalités ». De surcroît, ajoute-t-il, « il va déjà falloir que la majorité des conseillers généraux décident de cette révision, et réviser cela demande 2 à 3 ans ». « Aujourd’hui, il y a sur le bureau du préfet un projet de traitement et le préfet n’a aucun élément qui va à l’encontre de ce projet », insiste-t-il, en précisant sur un ton malicieux que le projet alternatif « n’est pas celui de Clermont Co, mais celui de Véolia ». Et termine « quand on parle de danger avec l’incinérateur, il faudrait peut-être également aller voir ce qu’il y a en dessous de la décharge du Puy – Long ».

Tapage Grotesque d’un Vaurien*.

Monsieur Souchon refait le coup de ces propagandes habituelles après celui du désengagement de l’Etat, où il avait fait mettre un article d’une page dans le journal aux frais des contribuables, maintenant c’est au tour de la ligne à grande vitesse. Il se fait de la pub aux frais des Auvergnats avec plus de 610.000 lettres pétitions envoyées dans les foyers et de plus un site Internet est ouvert. Nous ne sommes pas contre le TGV, mais il ne faut pas non plus pousser le bouchon. Monsieur Souchon veut faire croire qu’il en est le concepteur de ce projet auprès des Auvergnats. Nous ne sommes d’aucun parti politique, mais l’idée vient de droite avec un certain Ministre. Toutefois, au secrétariat d’Etat aux Transports, on explique qu’il ne s’agit pour le moment que de la commande d’une étude à Réseau ferré de France (RFF) pour le printemps. L’étude faite, le projet sera ensuite inscrite à un futur Ciact (comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires). Quand ? On n’en sait encore rien. De plus, le cadeau pour la capitale auvergnate serait surtout un moyen de soulager Paris-Lyon, ligne dont la saturation est certaine dans les dix ans. Pas question en effet d’un Paris-Clermont direct en 1 h 30 avec la capitale auvergnate en cul-de-sac. Le projet serait plutôt celui d’un Paris-Lyon passant par Orléans, Bourges et Clermont, atteinte au bout de deux heures de trajet. Il faut se poser toutes les bonnes questions, pour cette réalisation sans oublier les expropriations sur de bons terrains cultivables le long de la ligne et aussi les frais qui seront portés par les contribuables.

*TGV.

Train de la discorde.

Avant les élections cantonales, le projet du train à crémaillère était sous tension entre les élus de gauche. Pourtant le Conseil Général avait lancé en février 2007 une consultation pour trouver un délégataire et négocier avec lui la mise en place du train à crémaillère. Celui-ci qui doit être installé sur la route pour monter au sommet du Puy-de-Dôme, après des études préconisant l’installation du matériel. Au mois de janvier 2008, les élus devaient voter définitivement le projet et le choix du concessionnaire, mais il y a eu des discordes au sein même du parti majoritaire. D’un côté, Michèle André, Alain Néri, Alexandre Pourchon et 11 élus demandaient le report du vote. De l’autre côté, 21 élus faisaient bloc autour du président du Conseil général. Voici encore une Guerre Interne au PS!!! Mais il ne faut pas oublier que ce projet représente une participation du département de 0,50 € par an et par habitant, de plus un investissement de 80 millions d’euros sur la collectivité, mais aussi la Région, l’Etat, l’Europe. Sans négliger les publicités pour le faire adopter aux concitoyens, pendant ce temps ce sera toujours les mêmes qui paierons, puisque la collectivité, la région, l’Etat, l’Europe c’est nous.

http://www.u-m-p.org/site/upload/livre_noir_2008.pdf

Tapage 2 Chiqué*.

compotram1.png

Nous trouvons que les journalistes doctrinent, spéculent et enjolivent le joujou tout crasseux, qui fait du bruit toute la journée avec ses accélérations et décélérations. Qui tinte à tue tête avec sa clochette et klaxonne avec joie près des habitations des Clermontois pour les énerver; le pire, c’est le tapage nocturne. D’après les lois en vigueur, pas de klaxon dans les villes et pas de bruit après 22h00 jusqu’à 7h00. Alors avec ce joujou, les gens ne peuvent dormir. Le tram roulant au moins jusqu’à minuit, ensuite les nettoyages des rails se faisant les nuits vers les 1h30 ou vers 3h30, en plein sommeil. Et de nouveau réveiller à 5h00 les Clermontois, pour le départ du 1er tram. Alors que les bus s’arrêtent de circuler à 21h.30. C’est pour cela nous avons marrent de ces journalistes gauchistes qui gavent les Clermontois à aimer ce joujou qui coûtent plus de 453 Millions d’Euros. De plus ils forgent aussi un fond de commerce et nous sortent des articles insolites. Les journalistes ne nous disent pas tout sur les chiffres de leur joujou. Ils racontent qu’il y a 51 carrefours entre le tram et les voitures c’est largement trop ! Mais ils oublient les carrefours privés qui jalonnent sur le parcours, par exemple aux Pistes avec les sorties de magasins, de parkings à la Poterne, des immeubles en haut du viaduc et le plus mythique pseudo innovation, l’impensable gymkhana du chemin du Creux de la Chaux. Où les riverains sont invités à rouler sur la plate-forme et avec une sortie d’école ! Et dire que les mêmes élus de la ville, dirigeants du SMTC nous confiaient avec loyauté que le tram serait sur « une plate- forme complètement en site propre ». Ils nous parlent d’une moyenne d’un tram toutes les 6 minutes, c’est plutôt toutes les 3 minutes en moyenne. Ils écrivent aussi une moyenne 44000 voyageurs, est-ce le nombre de tickets payés, ou ceux qui s’amusent à se promener dans le tram. Peut-on aussi parler des accidents qui se déclarent tous les jours et dont on ne parle que vaguement, et le plus scandaleux ceux sont des accidents mortels qui n’ont jamais été dévoilés, et là c’est le comble de l’histoire de l’innovation de leur joujou. « Voici un vrai Tapage 2 Chiqué »*.

6 nouvelles rames pour palier les HS  du tram?????

C’est difficile d’augmenter la cadence, sur les 20 rames, 18 devraient être  en service quotidiennement et 2 autres en maintenance. Entre parole et  réalité ce n’est pas la même chose. Il suffit d’un accident par jour pour que le nombre de rames diminue voir « accident » et même la maintenance de rames au niveau des galets, qui sont régulièrement cassés. Avant d’entreprendre les réparations, des expertises sont en cours afin de déterminer si les châssis ont été endommagé ou pas .

Nous avons trouvé un article très intéressant « T2c: faut faire avec…. » datant du 22 février 2005. Le sujet est toujours d’actualité, puisqu’après la mise en service « du joujou » les problèmes sont encore non résolus et pire d’autres ont fait surfaces, qui sont:

-L’intermodalité voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/06/lintermodalite/

-Mais aussi d’autres inconvénients: nuisances sonores, augmentation des impôts locaux, le prix des billets, coût de la maintenance, etc…voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/tag/tramway-de-clermont-ferrand/page/2/

D’après les transports publics de l’agglomération Clermontoise l’article est de vulcano.

T2c: faut faire avec….

J’habite Cébazat dans le périphérie nord de Clermont Ferrand et je prends tous les jours les transports en commun de cette agglomération plutôt importante en nombre d’habitants (283 200 habitants pour 21 communes) : la T2C.

GENERALITES

-Le nombre de lignes

Le réseau T2C circulent dans 22 villes (les 21 de la communauté de communes + une) tous les jours de la semaine. Ils existent 20 lignes classiques du lundi au samedi et 8 le dimanche (regroupement de plusieurs lignes) ; ils existent également en parallèle un service de transport scolaire et des navettes pour les usines (Michelin entre autres).Bon, classique me direz-vous, tout le monde y trouve son compte.

Et ben non : le réseau est vraiment très particulier : il existe d’énormes disparités entre communes.
Je m’explique : Les villes situées à l’ouest de Clermont Ferrand, considérées comme « riches » (Chamalières, Royat pour ceux qui connaissent) et pour le confort du 3ème âge (énormément présent dans ces 2 communes), il y a pas moins de 5 lignes sur 20 qui desservent ces 2 communes.
Les autres communes, du nord et de l’est, n’ont pas cette chance. En moyenne, une seule et unique ligne les traverse alors que le nombre d’habitants est généralement supérieur…

- Les horaires

Là où le bas blesse, c’est surtout aux niveaux des horaires : un bus toutes les ½ heures (au mieux) pour la plupart des lignes ! ! ! Alors que Chamalières et Royat peuvent compter sur un bus toutes les 5 minutes aux heures de pointe… No comment…

Sans parler que certains sites (stade Gabriel Montpied où joue le Clermont Foot en Ligue 2 – le Zénith d’Auvergne où se déroule les concerts et autres expositions etc…) sont presque pas desservi… Et les bus arrêtent de circuler à 21h.30… Comme dirait le maire de Clermont, rien ne vaut la marche à pied ! (pour le stade, il faut bien compter une grosse demi-heure…)Rien que ça, c’est les boules. Pour ma part, comme je le disais dans l’introduction de cet avis, j’habite Cébazat qui touche Clermont Ferrand (par le nord). C’est une ville de presque 8 000 habitants, moderne et alors qu’il me faudrait 10 minutes pour rejoindre mon travail en voiture, il me faut minimum 1 heure en bus ! ! ! Et comme il n’y a qu’un bus toutes les 30 minutes, j’ai pas intérêt de rater ma correspondance ! Sinon, en partant à 17h.45 de mon boulot, cela me ferait arriver à 19h.15 au mieux…

Tiens en parlant de correspondance, il m’arrive de prendre 3 bus différents pour arriver à bon port. Mais j’imagine que pour d’autres, le nombre de correspondances doit être plus importants…

-Tickets

Comme dans tout transport en commun, il vous faut payer votre trajet ; de ce fait, la T2C propose une multitude de possibilités. Pour ce faire, vous trouverez chez bon nombre de commerçants dans les différentes communes traversées des dépositaires

Les enfants de moins de 4 ans ne paye pas (Encore heureux !)

A noter que la T2C a augmenté ces tarifs sur certains produits le 1er février 2005.Tout d’abord, commençons par les tickets : Loin de notre ami Serge Gainsbourg qui poinçonnait à tout va, vous pouvez acheter un ticket en direct dans le bus ou auprès d’un automatique à certains arrêts de bus (y’en a pas beaucoup).

Je vous laisse le soin d’aller sur le site web de la t2c (cf. fin d’avis) pour connaître les conditions d’utilisation et d’obtention pour chacun des titres suivants :La gamme s’étend du ticket à l’unité au carnet de dix tickets, en passant par les éventuelles offres réservées à un public spécifique (famille nombreuse, personnes âgées, personnes mutilées).

Quelques remarques :Le ticket à l’unité est aussi cher (Prix : 1.30€) que dans certaines grandes agglomérations (Toulouse…) alors que, comme je le disais plus haut, le réseau est vraiment pas folichon…
Préférez le carnet de 10 tickets (prix : 9.30€) avec une économie de presque 4 €.

L’astuce : La carte d’un jour (prix : 5 €) Vu le temps que mettent les bus pour traverser la ville, je préconise plus cette solution que celle du ticket à l’unité : au moins, le retour est prévu et en plus, vous n’avez pas à vous tracassez pour prendre vos correspondances dans l’heure…

Autres tickets :

Le billet parking – relais : Prix : 3€

Le parking est gratuit pour les abonnés. Si vous êtes titulaire d’un abonnement Passebus (général ou étudiant) ou d’un abonnement annuel (général ou étudiant), présentez le à l’accueil T2C du parking. Votre ticket de parking sera alors validé pour la journée.Le parking + bus pour 3 €. Vous pouvez acquérir, à l’accueil T2C du parking, un titre (3€) valable pour un aller-retour en bus dans la journée. Votre ticket de parking sera validé pour la journée. Des contremarques gratuites seront également remises aux passagers de votre voiture (3 maximum).

Là, c’est un plan d’enfer ! Sauf que les parkings – relais se font rares à Clermont Ferrand : il en existe UN ! ! ! Place du 1er mai, certes pas trop loin du centre ville, mais y’a pas 500 places non plus…juste 280.Et puis, un parking relais, normalement, on le trouve en périphérie de villes pour éviter les bouchons dus à la circulation routière : donc, là, il faut rentrer dans Clermont, poser sa voiture à 2 pas du centre ville ; puis prendre le bus pour rallier les rues piétonnes à 15 mn à pied du parking relais…
Pour d’autres destinations éloignées du centre ville (le CHRU, etc…), vu le nombre de place de parkings prévus à proximité, inutile de s’emmerder à poser sa voiture au parking – relais et de prendre le bus !

Le billet navette – aéroport : Prix à l’unité : 4€
Prix en carnet de 3 : 9.50€

L’aéroport de Clermont Ferrand se situe à Aulnat, à l’est, à 7.5 kms du centre ville. En voiture, il faut compter 13 mns alors qu’en bus, il faut 30 mn. Quant aux horaires, vu qu’il n’y a que 7 navettes par jour, vous imaginez bien qu’il faut surtout pas la rater…

-Abonnements

Passons aux abonnements pour les habitués des transports en commun clermontois. Comme les tickets, les abonnements bénéficient du gamme étendue : on trouve les classiques que l’on retrouve dans chaque ville de France (mensuel, scolaire, étudiant, carte annuelle).

Quelques remarques :

Le passebus mensuel : Carte : 1.80€
Coupon : 34.50€

A titre de comparaison, vous payez seulement 10 € de plus (environ) à Lyon pour un réseau autrement plus grand et pratique…
Carte annuelle générale : Carte : 1.80€
Coupon : 335€

Un petit calcul : il vous en coûtera donc 336,80 € à l’année ; si vous prenez l’abonnement mensuel, cela vous revient à 415.80 € … Au pire, si vous partez 1 mois en vacances, vous serez toujours gagnant (381.3 € pour 11 mois) et en plus, fini le temps perdu à courir acheter chez votre dépositaire le coupon mensuel !
La carte annuelle scolaire / étudiant : Carte : 1.80€
Coupon : 241 €

Là, c’est au cas par cas : comptez donc 242,80 € à l’année par ce biais ; et 349,80 € à l’année en optant pour le coupon mensuel. Bon, après, c’est sûr qu’en tant qu’étudiant, si on est sur Clermont juste d’octobre à mai, il faut voir…

Public spécifique :Demandeurs d’emplois :

Il existe des réductions qui diffèrent selon les communes : prenez contact avec le Centre Communal d’Action Sociale de votre ville .

Les invalides et non voyants :

Gratuité des transports en commun (enfin presque, il faut débourser 1,80 € pour la création de leur carte de transport.Ils existent encore toute une multitude d’abonnements dont je ne dresserai pas la liste tant ils sont nombreux et variés.

C’est un réel point fort de la T2C même si on a un peu de mal à savoir ce qu’il nous faut. Faut mieux les contacter !

CONFORT ET ESTHETIQUE

Les bus sont blancs avec un joli liseré bleu/vert ou rouge… Ils sont assez modernes et rentables, surtout depuis que la T2C a viré deux séries de bus très chers (bus + fibre optique sur la chaussée…) et en panne 75 % du temps.

L’intérieur est classique mais il est rarement saccagé : les sièges sont souvent impeccables (pas de chewing-gum collé, par de coup de cutter en guise de design perso…), même au fond du bus…

LES CHAUFFEURS

Comme pourtant, on va dire qu’il y a « à boire et à manger »… Vous pouvez trouver :

- Sébastien Loeb sans le charisme et le copilote mais la vitesse en plus (d’ailleurs, hier, un freinage tardif en ligne droite avec dépassement d’un véhicule en manœuvre m’a fait exploser la cheville sur un poteau métallique du bus…),
- Le sosie de Robert Hue qui en prime insulte les automobilistes,
- Les grognons qui vous disent pas bonjour à votre montée du bus et ne daignent même pas croiser votre regard…
- Et puis ils y a ceux qui répondent aux critères de présentation inculqué à n’importe quel chauffeur : poli, à votre écoute, conduit prudemment, respect des horaires, soucis de la clientèle…
Globalement, à part certains fous du volant, ils sont sympas les chauffeurs et chauffeuses qui remplissent correctement leur mission. (elles sont mêmes mignonnes dites-moi ! On est loin de l’image du chauffeur poid-lourds à la Josiane Balasko…désolé Josiane).

LES VOYAGEURS

On trouve de tout chez les voyageurs : des enfants aux personnes âgées, en passant par les lycéens et les étudiants, toute la population clermontoise est représentée.

Néanmoins, mais ça se retrouve partout, l’indiscipline règne comme partout j’en ai bien peur : y’a toujours des connards pour fumer au fond du bus, juste histoire de faire chier les autres, alors que des enfants et personnes âgées sont à proximité. C’est si dur d’attendre quelques minutes pour fumer sa clope ? ? ?Autre détail : si vous êtes une personne âgée, ne comptez pas sur les autres pour vous laisser leur place… C’est chacun pour soi ! « T’as qu’à pas être une vieille ! ! ! ».

TRAMWAY

-Présentation

L’agglomération de Clermont Ferrand a souhaité se doter d’un tramway. Il sera rouge comme les volcans d’Auvergne… C’est pourtant pas vraiment la couleur locale.Il sera opérationnel en 2006. Au départ, 2 lignes étaient prévues mais le manque d’enveloppes budgétaires a fait qu’une seule ligne est en construction.

Elle traverse Clermont Fd du nord au sud-est en passant par le centre ville. 14 kms de ligne, 31 stations, 29 % de la population et 41 % des emplois seront desservis à moins de 500 m de la ligne.
-Problème

Chouette, un tramway tout beau tout neuf ! C’est vrai que ça fait bien envie quand on lit la présentation faite à ce sujet. Maintenant, regardons le revers de la médaille :

1° – Le tramway est plus écologique que les bus : partiellement vrai à Clermont puisqu’il s’agit d’un tramway sur roues (dans des rails certes)

2° – le projet est un gouffre financier que bien sûr nous, contribuables, allons gentiment régler. Il a fallu modification les voies de circulation routière, créer les voies du tramway, les stations, consolider les piles d’un viaduc important de la ville pour qu’il puisse supporter le passage des convois,… L’intérêt public n’a pas vraiment été décrété pour ce projet…

3° – aux dernières nouvelles, le chantier à 6 mois de retard alors que l’entreprise qui fabrique les rames de tramway sont dans les temps. En plus du coût de départ, il faudra compter sur des indemnités de gardiennage des rames…

4° – la circulation routière : Clermont Ferrand, modeste ville de 137 000 habitants, 3 autoroutes quand même, est un bordel ambiant aux heures de pointe en voiture. Les travaux pour le tramway se font en même temps aux quatre coins de la ville à des endroits névralgiques pour les automobilistes, tout cela pour rattraper le retard. Bref, c’est l’enfer pour les usagers des bus et les voitures !

5° – Des points essentiels ont été oubliés par le trajet du tram : la gare SNCF pour ne citer qu’elle ! Mais également le Zénith pour les concerts et expositions. Déjà qu’il n’y a pas de navettes pour s’y rendre…

6° – infos à vérifier : le passage du tramway supprimerait certaines lignes. Toujours mon exemple : il faudrait que je prenne un bus – le tramway – un nouveau bus – et encore un autre bus pour aller à mon boulot (Le parcours du tram est long et fait des détours de folie).
Déjà que je mets 1 heure pour y aller en ce moment, j’ai plus qu’à me lever encore plus tôt…

CONCLUSION

Perso, je trouve que le réseau T2C est inadapté aux besoins de beaucoup de voyageurs réguliers. Le tramway, qui n’a fait l’objet d’aucune concertation auprès de la population, ne permettra pas de répondre aux attentes.
On a plus l’impression que la ville de Clermont Fd avait envie de se doter de son « joujou », comme d’autres agglomérations françaises.

Un mot de la fin positif quand même : Vu qu’on sera obligé de s’y faire, on finira bien par trouver ce réseau plus ou moins pratique étant donné que circuler en voiture devient de plus en plus compliqué.

*T2C: Tapage 2 Chiqué.


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne
mai 2008
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage