• Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Archives pour juillet 2008

La magie du Tour de France en Auvergne.

tourdefrance.jpg

La magie du Tour de France.

Le Tour de France, c’est 15 millions de spectateurs de 22 nationalités différentes sur les routes. De plus 528 médias qui suivent l’épreuve, diffusée sur 78 chaînes dans 170 pays pour un total de 2 milliards de spectateurs sur les 2400 heures de diffusion. Bien sûr, on a tous des souvenirs de la victoire en 2004 de Richard Virenque à Saint-Flour le 14 juillet 2004. Les auvergnats ont tous en mémoire les étapes de l’ascension du Puy-De-Dôme, au totale 13 étapes. La première a eu lieu en 1952 où le Grand Coppi remporta la victoire, la dernière montée en date est celle de 1988 remportée par Weltz (Danois). L’étape de 1964 la plus magique que on retiendra, avec le coude à coude entre « Poupou » et Anquetil. Les auvergnats attendent plus de 20 ans le retour d’une étape sur « le Géant des dômes » et de plus une victoire française. Mais « c’est un site Classé », et de plus une difficulté logistique, néanmoins les organisateurs du Tour rendront un jour réalisable l’étape de l’ascension « du Géant des dômes ». Pour l’instant la magie du Tour de France passe par l’étape ascension des impôts, à tous les auvergnats et il n’y aura aucun abandon à l’arrivée.

« La Région se devait de mettre le paquet ».

La phrase du Président de Région donne tout le sens de sa politique envers les Auvergnats « La Région se devait de mettre le paquet !!! ». Monsieur Souchon invoque « Des retombées médiatiques […] avec 2 milliards de téléspectateurs dans le monde […]. Cela méritait qu’on mette le paquet ». Alors qu’en début d’année il demandait à l’Etat 6.4 millions d’Euros, qu’il l’avait perdu. Comme par magie, il a retrouvé de l’argent pour le Tour de France qui passe par l’Auvergne.

Le parquet au frais du contribuable.

La Région Auvergne donne une estimation de 200.000 Euros, sans oublier le Numéro spéciale juillet/août de Sports Auvergne au prix du 5 Euros au frais du contribuable. De plus il faut rajouter l’embellissement de la commune, les animations, les heures du personnel communal soit 60.000 Euros du Conseil Général du Puy-de-Dôme.

La majorité régionale ne fait rien sur l’emploi, la formation, les lycées et de la diminution des stages. La région est en train de préempter les crédits européens pour financer les formations qui lui incombent. L’Auvergne est la deuxième région derrière le Languedoc-Roussillon pour l’augmentation des impôts. De 2004 à 2008, la hausse des impôts dépasse 62 %. Les élus de la Région font beaucoup travailler les cabinets privés, avec pourtant un nombre croissants d’agents au conseil régional qui a passé de 220 à 360. Sur le projet TGV Clermont-Paris, la pétition du Président Souchon a coûté 255.00 Euros aux contribuables. S’il avait adhéré à l’association TGV Grand Centre Auvergne, cela ne lui aurait coûté que 1000 Euros.

Voir aussi :

http://ventdauvergne.canalblog.com/archives/2008/07/21/9992468.html

Mais 2004 n’est pas 2008, la magie ne s’opère pas tout le temps. Les commerçants des villes et communes qui ont investies dessus n’ont pas eu les retombées espérées. L’exemple de Super-Besse le démontre, les touristes ne sont pas restés après le Tour.

 

Le quartier Saint-Jacques s’agite.

Une rumeur

Les rumeurs fondées avant les municipales sont devenues réelles après les élections. Les élus fraîchement réélus reprennent leurs propagandes impérialistes sectaires. « Au départ, c’était juste une rumeur. Et puis nous en avons eu confirmation après les élections municipales ». E P G

Disparition d’arbres, apparition de bétons.

Le projet est de construire quinze habitations sur une cour arborée et sur le terrain de basket à l’horizon de 2009.

Les habitants se battent pour garder le terrain de basket et les arbres de l’îlot Sévigné.

« Je suis née dans ce quartier. Sur ce terrain, je faisais du patin à roulette. Alors non, je ne veux pas le voir disparaître » E P G.

« C’est scandaleux. La décision a été prise sans aucune réunion publique préalable. C’est un des deux derniers espaces verts de Saint-Jacques. Les jeunes, les personnes âgées s’y retrouvent. Nous avons besoin de notre terrain de basket, de nos arbres. » » Nous espérons vraiment pouvoir faire changer les choses. Je ne laisserai pas tomber ce combat tant que je n’aurai pas reçu une lettre du maire indiquant qu’il abandonne ce projet. » AD.

« Cela fait treize ans que je vis ici. Je ne comprends pas qu’on puisse envisager de telles choses. Je ne veux pas de maisons en plus, alors que nous sommes déjà dans un quartier très peuplé. Nous ne pourrons plus respirer. Nous devons au contraire améliorer les lieux, pour les enfants. » « Et si le projet se concrétise je suis prête à m’enchaîner aux arbres et à entamer une grève de la faim ». J

Saint-Jacques s’agite trop vite, les habitants du quartier doivent savoir que le terrain appartient à la mairie malgré que nous soyons contre le projet, contre la densité et contre les pertes des espaces verts. Donc les riverains n’auront malheureusement pas le dernier mot, puisque l’adjoint à l’urbanisme Dominique Adenot vante que c’est « ANRU et il faut montrer quel sera le futur du quartier et la nouvelle typologie de logement de demain ». Encore les serments des élections municipales non tenus, qui étaient « une amélioration des espaces verts à Clermont-Ferrand » et non de les détruire.  Certains électeurs Clermontois ont décidé de réélire encore à la tête de la mairie les mêmes, avec une politique de densité et de destruction de verdure. Il faut savoir que d’autres habitants se sont battus pour garder leur terrain et leur maison le long de la ligne de tram et dans le total silence médiatique. Les riverains étaient montrés du doigt, traînés dans la boue, humiliés par une minorité et les élus. Nous pensons à ceux du chemin du Creux de la Chaux est particulièrement à monsieur B ou, il a été retrouvé pendu dans sa maison.

voir: (http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/11/16/les-harcelements-des-mandataires-et-des-responsables/.

Mais aussi à tous les riverains de la ligne où la tranquillité a été remplacé par les bruits incessants des rames, du nettoyage des rails et de la maintenance de la ligne les nuits.

voir: (http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/02/12/innovation/).

L’ex-1er adjoint Gilles-Jean Portejoie évoque la politique Clermontoise sans tabou.

Souvenez-vous en juillet 2007*, le feuilleton de son évincement de la mairie Clermontoise et de son exclusion au Parti Socialiste. Il revient avec des projets plein la tête.

Clermontois, socialiste et mitterrandien.

« Je reste Clermontois, revendique Gilles-Jean Portejoie. Je reste socialiste, plus que jamais, et disponible pour mener les combats futurs avec, d’abord, mes amis socialiste, mais aussi, avec tous les républicains compétents et ouverts. »

Une exclusion du PS irrégulière.

« J’ai été exclu dans des conditions totalement irrégulières que j’ai contestées sans mais réponse à ce jour, mais tout cela m’est parfaitement indifférent, j’ai tourné la page d’un parti dans lequel ne se reconnaît plus le peuple de gauche et qui n’a rien à voir avec celui de François Mitterrand que j’avais choisi il y a plus de vingt ans et que j’ai tant aimé ».

Il juge la politique Clermontoise.

« Je pense que serge Godard, dont je connais les qualités, est en train de faire le combat de trop, à la tête d’une liste vieillissante, sans personnalité, sans souffle et sans argent ».

Impérialiste, sectaire et partisane de Clermont Communauté.

« L’intercommunalité est en soi une régression démocratique, elle l’est encore plus quand un parti fait main basse sur elle. C’est contraire à l’esprit de l’intercommunalité ».De plus il juge une communauté d’agglomération « impérialiste, sectaire et partisane ».

Source La Montagne 21/07/08.

*http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/12/04/les-vigoureux-monarques-ps-eliminent-cinq-militants/

Voir aussi:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/07/06/incinerateur-les-frais-dagissement-politicienne-avec-plus-20-millions-deuros/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/04/30/ps-parti-sectaire-locale-contre-le-pouvoir-dachat/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/08/le-soutien-officiel-de-gilles-jean-portejoie-contre-le-systeme-godard/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/07/michel-fanget-modem-est-du-systeme-godard/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/07/le-gouffre-financier-de-la-maintenance-du-tramway-clermontois/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/04/un-nouvel-impot-pour-lagglo/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/02/28/impot-locaux-trop-chers-a-clermont/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/01/31/les-budgets-catastrophiques-selon-leffet-systeme-godard/

ça chauffe dure à Trémonteix 2.

Le titre du journal La Montagne « Clermont veut voir autrement la ville », c’est plutôt les élus qui veulent remodeler Clermont à leur façon. Des projets de construction pour durer une génération, les élus ont l’appétit de le faire en un mandat.

Nous avons écouté les différentes réunions entre la ville, logidôme: Le maire de Clermont et les habitants du quartier. Ensuite, nous sommes allés voir sur le terrain, les habitants mécontents. Entre les paroles (Haute qualité environnementale) et les actes (forte densité) des élus, il y a un grand fossé.

Ces mêmes élus arrogants plébiscitent « un nouveau quartier de haute qualité environnementale » Qu’est ce qui est environnementale ? De voir du béton partout comme au centre de la ville, d’entasser les habitants les uns sur les autres, d’enlever des espaces verts. Oui les riverains mécontents, ils ne veulent plus en entendre parler. La municipalité pilotée par logidôme défend ce qu’elle considère être « un nouveau point de vue sur l’habitat » est intolérable pour les riverains, qui subissent le projet. La réalisation en lui même est largement trop dense, avec un site déjà enclavé. « La ZAC prévoit 700 logements, avec plus 2500 personnes, c’est une ville dans la ville, un peu comme si on implantait la ville de Durtol ». Quand l’adjoint à l’urbanisme raconte « la densité fait peur aux riverains, mais sans densité, il n’y aurait pas de service », « Je ne sacrifierai jamais la qualité à la quantité », « une variété d’ambiances paysagères », « des espaces publics diversifiés » et « le site est fait pour que la voiture se calme » ceux ne sont que des paroles en l’air pour faire avaler la pilule .La ZAC de Trémonteix deviendra dans quelque temps une ZUP avec 2500 véhicules qui y circuleront quotidiennement, puisque cette ZAC est du côté opposé à la ligne du tramway. De plus les dépôts de permis de construire viennent d’intervenir au moment des grandes vacances, ainsi que l’organisation de la promotion immobilière. Au retour des congés, les expropriés, les riverains et la population Clermontoise auront la mauvaise surprise de voir le projet organisé et bouclé. Le rouleau compresseur des concepteurs fonctionne à merveille, cela fait penser à la réalisation du tram où les méthodes ont été identiques et une communication bien douteuse.

Les élus n’ont aucun respect de la nature et des citoyens de la ville qu’ils dirigent.

Bientôt le parc de Montjuzet va disparaître!!!

sanstitre12.jpg

D’après un commentaire d’un riverain : En lisant la presse du jeudi 10 juillet, Trémonteix viendrait de naitre !!! Quelle nouvelle!!!!!!!!!!!!! Je pense qu’aucune naissance n’a été à ce jour accueillie avec autant de tristesse mais le plus choquant reste bien les propos de l’élu Clermontois de l’urbanisme.
Je cite : « des riverains mécontents il ne veut plus en entendre parler » alors ces propos montrent bien la non considération pour les riverains qui je pense doivent être très en colère ce qui prouve bien qu’en même, que ce projet ne fait pas à l’unanimité, la guerre est déclarée.

Rappelons que ZAC signifie « Zone d’Aménagement Concerté », le projet est loin de convaincre les riverains. Décidément, que des mécontents aux 4 coins de Clermont-Ferrand et ils ont été élus pour 6 ans de plus!!!

Voir:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/20/ca-chauffe-dure-a-tremonteix/

Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789.

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que leurs actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Etre suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen.

Art. 1er. -

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 2. -

Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

Art. 3. -

Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Art. 4. -

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Art. 5. -

La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.


Art. 6. -

La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Art. 7. -

Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

Art. 8. -

La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

Art. 9. -

Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

Art. 10. -

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Art. 11. -

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Art. 12. -

La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Art. 13. -

Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Art. 14. -

Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.

Art. 15. -

La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Art. 16. -

Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Art. 17. -

La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

Un rappel pour les élus d’extrême gauche Clermontois.

 

Les fantasmes du SMTC et de la T2C sont sur de bons rails. A la clé un déficit du compte administratif du SMTC.

Voilà les responsables en manquent terriblement………………… d’idées.

D’après le journal La Montagne toutes les rames de leur joujou ont un prénom féminin. Quel vrai fantasme pour la ville, mais aussi pour les usagers. C’est encore un mode de séduction pour amener du monde dans les rames, faire aimer et accepter par tous. De toute façon les Clermontois ne sont pas naïfs. Peut-être, c’est le contraire, le prénom féminin fait pensé aux cyclones Katrina, Andrea… pour effrayer les usagers. Ce mode de transport occasionne de nombreux accidents et des nuisances aux riverains de la ligne.

Nous voyons que le ridicule ne tue plus au sein des sociétés du SMTC, de la T2C et des élus. S’ils préfèrent les machines aux femmes, c’est leur choix, respectons leur fantasme. Pour notre part, nous préférons les Clermontoises et toutes les Auvergnates.

Que de l’amusement pour nos élus….. Aucune aide pour les habitants…..

la peur du tram Clermontois

De plus Serge Godard président du SMTC, a déclaré lors du débat que le compte administratif est déficitaire. « Les budgets des projets risquent d’être difficile à boucler ». L’augmentation du Versement Transport (VT) va étouffer les entreprises de plus de 10 salariés. Le maire de Clermont Serge Godard veut augmenter le VT et hausser les subventions des collectivités locales, en intégrant le SMTC dans Clermont Communauté. Cela veut dire que toutes les communes insérées dans Clermont Communauté devront payer des taxes supplémentaires de leur joujou 40 Euros/ foyer, (d’après le journal local). Malgré le compte déficitaire le président du SMTC lance l’extension de la ligne de tramway de Champratel au quartier des vergnes avant d’aller sereinement en vacances. La rentrée de septembre aura un goût salé pour les habitants de l’agglomération Clermontoise.

voir:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/07/le-gouffre-financier-de-la-maintenance-du-tramway-clermontois/

Incinérateur, les frais d’agissement politicienne, avec plus 20 millions d’Euros.

Lors des articles consacrés sur le projet, nous avions vivement critiquer la manière des élus d’extrême gauche d’avoir mener ce projet dans un gouffre sans précédent. Les trois présidents (de la Région, du Département, de Clermont Communauté, maire de Clermont et les élus Clermontois)* ont réalisé des frais considérables aux Clermontois, mais aussi à toute une région pour en arriver au point-mort. Ces élus gauchistes n’ont aucune notion de l’argent, ils en brassent des millions en longueur d’année. L’incinérateur voulu par les présidents d’extrême gauche en créant le Valtom en janvier 1997. Mais entre temps beaucoup d’élus ont tourné leur veste et les pro-incinérateurs sont devenus anti-incinérateur. Pourquoi? c’est simplement pour garder leur place chaude, payer par le contribuable. Ces mêmes élus nous font croire qu’ils ont une solution écologique. Qu’est ce qui est écologique d’agrandir le CET Centre d’Enfouissement Technique de Puy Long jusqu’en 2010? Ce qui est sûr, c’est que la note du projet Incinérateur est salée, plus de 20 millions d’Euros!!!! Qui va payer? Les contribuables. Nous ne voulons pas ce déchet, les responsables, les élus payés par le contribuable en impôts payerons la note. Ceux qui ont les leviers de décisions, ce sont les présidents* et le président du Valtom qui avait été mis en place par les amis de gauche. D’après les contribuables Auvergnat » C’est à eux de prendre leur responsabilité et jugeant que le problème est « socialo-socialiste » et ils demandent de faire payer les études par la fédération du PS au lieu de l’Etat ». Affaire à suivre.

*René Souchon, Jean-Yves Gouttebelle et Serge Godard.

Voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/05/pourquoi-godard-est-pour-lincinerateur/


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
juillet 2008
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage