• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

Archives pour octobre 2008

Récession Clermontoise.

images.jpg

La ville de Clermont est dirigée par de mauvais gestionnaires, en mettant la ville, le SMTC  et les communautés des communes dans le rouge ou plutôt dans le noir. Les Clermontois sont dans une récession économique du fait d’une politique de gaspillage incontrôlé des élus de Gauche.

En lisant le « Menteur » de la région hier, les langues se délient envers  la DETTE pharaonique que la Gauche a contracté contre les Clermontois et les communes avoisinantes.

Tout d’abord la Dette du SMTC qui est de + de 10 MILLONS € chaque année pendant  25ans (soit d’une somme de 250 MILLIONS €). Donc la gauche ampute la vie économique de leurs descendants par des emprunts douteux(1), alors cela même qui critique fortement le capitalisme !

 Afin de masquer leurs ERREURS, ils vont dissoudre le SMTC afin de transmettre la DETTE sur Clermont Communauté. Il  s’avère que Clermont Communauté est déjà en DETTE  de 125 MILLONS €  donc nous arrivons 375 MILLONS € qui manquent dans les caisses.

LES POLITICIENS NOUS FONT VIVRE AU DESSUS DE NOS MOYENS !

Pour faire avaler la pilule aux Clermontois, la gauche critique fortement le gouvernement de leur politique,  vante la réussite de leur JOUJOU. Pourtant c’est le tram qui nous a plongés dans cette récession économique en prenant un système peu fiable(2), en énonçant des informations sur la réalité des finances et en contractant des procès(3) sur différents projets qui ne sont pas faits dans la légalité.

Une chose est sûre, les Irréductibles Gaulois ne sont pas dupes des tours de  « passe passe » des élus qui gouvernent cette ville et ses communautés, en laissant les mêmes au pouvoir depuis 60 ans nous pouvons nous apercevoir que les impôts se sont considérablement élevés  vers les entreprises et les clermontois. Michelin s’en va sur la pointe des pieds, les PME ne transforment pas des CDD en CDI et les Clermontois déménagent dans les 4 coins du département pour fuir ces augmentations.

 

(1)    Pendant les premières années le taux est très bas et ensuite il s’élèvera au fur et mesure que les années avancent pouvant aller jusqu’à 40% (voir vent d’Auvergne).

(2)    Avec un coût de 400 MILLONS €.

(3)    Les procédures sont :

-          Procédure  sur une copie de la place de Jaude sur celle de Montpellier,

-          Procédure sur l’Hôtel Dieu,

-          Procédure sur le Théâtre qui a pris l’eau,

-          Procédure le Carré Jaude 2,

-          Procédure la Léproserie d’Herbet,

-          Procédure sur le BSO (Boulevard Sud Ouest),

-          Procédure sur la Zone de Trémonteix,

-          ……………………………..

Propagande monstrueuse à Trémonteix

Depuis quelques jours, sur un blog s’est installée une propagande bien affûtée de la municipalité par son petit soldat « Pierre le détracteur « . Après les pseudos-mérites du pseudo-tram  ne fait pas de bruit en prenant les riverains pour des imbéciles. Maintenant vantant les biens fait de la ZAC de Trémonteix avec des photos à l’appui afin de provoquer les habitants qui devront vivre devant cette « ZUP » avec tous les ennuies qui  en découleront (pollution, bruit, pollution visuelle…).

Ce qui est drôle c’est que cette personne habite en-dehors des nouveaux travaux que la municipalité impose !!! Ce jeune homme avant de demeurer soit disant rue de B…. largement loin de la ZAC de Trémonteix,  il est né et a vécu en Norman… . « Pierre le détracteur » est dans la capitale Arvernes depuis peu. A-t-il droit de se déchaîner sur les pauvres  riverains de Trémonteix.

Un rappel de cette ZAC.

 Nous avons déjà fait deux articles sur ZAC : ça chauffe dure à Trémonteix. Bien sûr nous avons  fait un petit détour sur le site de Trémonteix que la communication de la ville a rondement bien affûté. On remarque les mêmes stigmates que celui du SMTC avec le tram, rempli de beaux mensonges. Le site est un vrai canular pour les Clermontois. Les riverains se sentent piétinés.

En fait, quant on regarde d’un peu plus près, 600 logements qui vont sortir de terre il n’y aura que 180 logements qui auront le label THPE (Très Haute Performance Energétique). C’est du grand n’importe quoi, quant on veut faire de l’écologie c’est tout ou rien ! Et de prévoir de la place pour un futur transport en commun propre pour que les personnes qui y vivront puissent se déplacer. Ou peut être que la municipalité y a déjà pensé, et expropriera le terrain des pauvres habitants qui vivaient tranquillement et qui demandaient rien à personne ! Comme pour les riverains du tram agacés par le bruit de cet engin de malheur. 

Ah cette municipalité, elle apporte que haine et violence dans les quartiers et se fout des habitants de Clermont, elle se contente de regarder son profit au détriment des habitants qui vont vivre devant cette  « ZUP ».

Des riverains se réunissent en créant une association : L’U.H.T (union des habitants de Trémonteix ) afin d’affronter cette municipalité par tous les moyens, car celle-ci trouvera toujours un moyen pour dissimuler des informations capitales. Prenons exemple du tram, où elle vantait  son silence et après 2 ans de service la Mairie annonce que cela fait du bruit !

Donc riverains de Trémonteix battez vous afin qu’un souffle de démocratie règne sur cette ville de « Socialo » et allez voir l’association contre le BSO (Boulevard Sud Ouest) car ils résistent depuis plus de 15ans.

Un commentateur coule le tramway Clermontois.

letramclermontoistombeleau.jpg

Revenant d’une conférence sur les transports urbains en France, notre article « Le tramway Clermontois fait du bruit, une vérité qui blesse », a eu une première sonorité d’un commentateur. Une personne pro-tram Clermontois ? Pierre d’origine de Normandie, avant de venir il y a peu dans la capitale Auvergnate. Ce détracteur est mal placé pour parler de la politique de cette ville du haut de ses dizaines années.  Une des seules villes de France de l’avant guerre  de n’avoir pas changé de bord politique pour une meilleure démocratie. « Pierre le détracteur »,  a écrit les éloges de ce mode de transport. Dommage, ces louanges sont pour la plupart infondées ou basées sur de fausses informations, en quelque sorte des mensonges. Grand détour d’un large horizon des contres vérités de ce commentateur pro- joujou Clermontois. Voici  les informations de « Pierre le détracteur » afin de démontrer la peusdo-utilité du tram Clermontois. Nous allons répondre aux critiques stériles de « Pierre le détracteur » pour faire avancer la démocratie, nous allons démontrer qu’elles ne sont pas fondées, hors elles le sont...

-          Pierre le détracteur : « « 66 places assises, près de 250 places debout, pourtant, plus de 50 000 clermontois l’empruntent chaque jour,. Si il est aussi fin, c’est seulement pour permettre de se faufiler dans les rues clermontoises, en laissant une grande place aux piétons. » 

Archi-faux, déjà que le tram magazine  N° 3 de Mars 2005 et le hors série  2005, annonce 225 places en tout dont 42 places assises. « Pierre le détracteur » confond avec les 250 places de parkings de la Croix-de-Neyrat ou il compte en plus les poussettes…  Où est l’information ? 

D’après transclermont

En comparaison des villes de Nantes et d’Orléans, les rames du tram Clermontois sont plus chers à l’achat par rapport au nombre de personnes transportées: 

Tramway Incentro de la ville de Nantes: 2,06 millions d’euros pour 260 places (4 personnes au m²) soit 7 923 euros la place. (prix en 2005)

Tramway Citadis de la ville d’Orléans: 1,8 millions d’euros pour 176 places soit 10 277 euros la place (prix en 2000)

Translohr de la ville de Clermont-ferrand: 2,15 millions d’euros pour 170 places soit 12 647 euros la place.

      

Calcul: 20 rames Translohr pour 43,07 millions d’euros (source magasine du tram N°1_premier semestre 2004) donc 43,07M€ / 20=2,15millions d’euros) achat de nouvelles rames prévues pour 2008: montant du marché: source pour Nantes: la connaissance du rail numéro286-287 Juillet05)

 50.000 passagers/ jour ? Ça reste à voir,  ce ne sont que les estimations du SMTC, dictées par la ville. Ce que nous remarquons, c’est que le parking relais des Pistes qui contient 400 places, reste vide. A peine une cinquantaine de voitures en moyenne par jours. Ce n’est pas avec les dessertes de bus qui s’arrêtent sur les premières stations pour emprunter ce joujou, ni de la communication du SMTC, qui insiste auprès des entreprises, des écoles pour que les employés et élèves prennent le tram, ni celui-ci offrant des réductions aux usagers pour les pousser dans le tram, ni les militants qui passent leur journée dans le joujou à lire le journal local. Il reste plus à attendre d’être payé pour passer la journée dans le tram !!  En faite le SMTC compte plusieurs fois les mêmes passagers (aller/retour)  donc l’estimation est de ~16700 passagers/ jour. En attendant des lignes de bus disparaissent, si bien en centre ville (Est-ouest)  que pour aller sur d’autres communes de l’agglomération. 

Le tram est très étroit (2.20m) : 

Pourquoi  les boulevards et avenues ont été élargis ou coupés ? Où est l’innovation ? Aux heures de pointes, il est rempli (sa fine largeur: 2.20m)!! et laisse volontairement des passagers sur le carreau. Le SMTC est obligé d’acheter de nouvelles rames. Où est l’économie ?  Enfin les larges trottoirs restent libres pour les déjections de chiens. Où est l’utilité ?

      - Pierre le détracteur : « Pas d’intermodalité, le tram ne passe pas par la gare SNCF.” Et bien, il est simple de descendre à la gare de la Pardieu ou de prendre le ligne B en bus qui la des dessert toutes les six minutes environ. »  

Archi-faux. La pardieu n’est pas une gare, mais une station. De plus rien n’est fait pour les personnes à mobilité réduite. Au contraire le cauchemar des grands escaliers n’incite pas ces personnes de se rendre à la station SNCF.  De plus, pour la rentrée en bus à Clermont, la ligne B = des bus en moins même punition pour la ligne 3,  suppression de bus de nuit et services usines, Les usagers en ont marrent de jongler bus/tram/bus, ils veulent traverser la ville avec un seul mode de transport.  Enfin on enlève les places de parkings en centre ville pour les riverains.  Il arrive aux usagers de prendre 3 bus différents pour arriver à bon port en 1 heure pour traverser Clermont. Mais nous imaginons que pour d’autres, le nombre de correspondances doit être plus important. Où est l’intermodalité ?

 - Pierre le détracteur : « “Le tram fait trop de bruit avec sa petite clochette, son klaxon, le salage…” Il est vrai que le tram n’est pas totalement silencieux, la clochette peut paraître agaçante, mais les maisons bordant de près la voie ne sont pas nombreuses (…). Et de toute façon, le tram avec ses 78 Db, est bien moins   bruyant qu’un bus qui  en produit une bonne dizaine de plus (et ne parlons pas de voitures, qui elles ne se contentent pas de fréquences régulières. Enfin, pour ce qui est du klaxon, il ne fonctionne que lorsque des automobilistes mettent en danger le tramway par non respect de la signalisation routière. Les voitures, bus… en font aussi usage. » 

Archi-faux. La ligne traverse quand même Clermont-Ferrand. Entre Champratel et la pardieu, plus de 500 habitations et appartements voisins de la ligne, soit  plus de 1170 riverains  dont (le Chemin du creux de la chaux) qui sont concernés par le bruit de la clochette,  nettoyage des rails, la maintenance des lignes aériennes, et le salage, etc… la nuit. Nous savons que c’est une minorité mais tout de même!! Le tram circule de4h22 à 1h04 du matin voir toute les nuits les dimanches et jours fériés.  Une étude publiée par le magazine Ville et Transport du 14 mars 2007 (numéro 420), a montré que en matière de bruit les performances en mode sur pneu sont de 78 dB à 40 Km/h”

 Les élus ne respectent pas le décret du 9 janvier 1995 « Le maître d’ouvrage doit prendre en compte les nuisances sonores dans les projets d’aménagement dans les phases de conception, d’étude ou de réalisation des infrastructures de transports existants ou nouvelles.(..) Élevant de plus de 2 dBA la gêne sonore des riverains de se qui existait avant. Le maître d’ouvrage doit donc faire réaliser une étude d’impact précisant les hypothèses de trafic et de conditions de circulations retenues, afin de déterminer les nuisances sonores potentielles de l’infrastructure. Il doit aussi informer le préfet et les maires des communes concernées des nuisances sonores attendues, ainsi que des mesures prises pour les limiter.”

 http://www.auvergne.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/guide_bruit.pdf

 Les valeurs ci-dessous permettent de se faire une idée du décibel.

20 dB: Nuit en campagne

40 dB: Murmure chuchotement

60 dB: Conversation normal

75 dB: transports routier dense

95 dB: transport sur rail

120 dB: Avions à réaction à 50 mètres.  

  Au contraire les bus circulent de 5h jusqu’à 21h30 sont autant voire plus silencieux que le tram. Et les nouvelles voitures sont moins bruyantes  Où est l’innovation ?

Archi-faux le klaxon fonctionne constamment, du fait des carrefours dangereux, mais aussi lorsque deux conducteurs de bus ou de tram se rencontrent pour se dire bonjour dans la journée. Où est l’utilité ? Pour avoir une idée, la voiture à 50Km/h c’est 60dB.

          – Pierre le détracteur : “Le tram coûte trop cher.” Le prix du tramway n’est pas moindre, mais permet de rendre un service de qualité aux clermontois, qui a permis de désenclaver certains quartiers comme ceux de Croix-de-Neyrat, ou des Vergnes, prochainement. La construction de la ligne a donné naissance à de nombreux aménagemments le long de la ligne : pistes cyclables, places de Jaude complètement neuves, façades refaites, plus de place aux piétons…et renvoi de la voiture en périphérie, ce qui est une excellente chose  !

Archi-faux. Le tram coûte plus 457 millions d’euros, le SMTC a le compte déficitaire, le versement transport a augmenté et le SMTC va entrer dans Clermont Communauté On le voit bien, aux heures de pointes, il reste toujours des places, 6 nouvelles rames arrivent  .Où est l’économie ? En parlant de service de qualité, des usagers attendent par moment plus 40 minutes un tram. Où est la qualité? Avec l’arrivée du tram, la place de Jaude est devenue une zone de « crainte » des habitants. Ce n’est pas à cause de l’arrivée de ce joujou, qu’il faut parler d’aménagements de façades, ils sont obligatoirement, refaites tous les 10 ans par le propriétaires, mais la participation de la mairie et très faible. En discutant d’aménagement de la place de Jaude, le jeudi 11 septembre 2008 celle-ci ressemblait à un véritable lac avec le joujou qui circulait en eau trouble. Enfin de renvoyer la voiture dans les périphéries n’arrange en rien les nuisances de ceux qui y habitent. Où est l’utilité ? Au contraire le tram devrait passer sur les périphériques, en « site totalement propre » pour éviter que les voitures extérieures s’engouffrent dans la ville.

 -         Pierre le détracteur : “Le guidage par rail ne permet aucune déviation en cas de panne.” Et bien si, des aiguillages à trois voies existent et permettent de mettre en place une circulation alternée ou un demi tour. 

Archi-faux. Quand une rame a un incident, celle de derrière doit patienter le dépannage de celle-ci, donc le réseau de la ligne A est paralysé. Dès lors de la remise en route certaines rames attendent que le cycle entre chaque rame revienne. Cela peut durée longtemps. Nous avons eu l’occasion de l’entendre, le mardi 16 septembre 7h15, heure fatidique des écoliers chaque conducteur de tram fit descendre tous les passagers de la rame a cause d’une panne de réseau. Dans ces cas là les aiguillages à 3 voies ne servent malheureusement à rien, (1 accident de tram/jour). Où est le gain de temps ? 

 -         Pierre le détracteur : « “Le guidage par rail est dangereux pour les cyclistes.” Oui ! Mais la plateforme est interdite ou piétons, vélos… Donc, aucun problème de ce côté là. Où alors emprunter les pistes cyclables qui jouxtent la voie, ou passer par la route. »  

Archi-faux. Le tramway sur pneus à guidage mécanique Translohr n’est pas totalement  en site propre, mais à toutes les intersections, les cyclistes piétons peuvent traverser ou longer le rail et glisser. Ces intersections ne sont pas toutes perpendiculaires à la voie car nous avons une ligne de tram qui serpente dans la ville  Voici la liste des carrefours que nous avons identifiés, et qui sont à risques. De plus à Clermont-Ferrand, il ne faut pas oublier que la  rue du creux de la chaux  est en site partagée. De plus sur les côtés de la plate-forme du tram, à plusieurs endroits il y a qu’un seul trottoir, donc les deux roues à moteurs où à pédales circulent librement sur la ligne pour aller plus rapidement. De même les rollers et les coureurs  s’abonnent à leurs sports favoris sur la voie du tram,  de quoi de plus normal,  puisque la plate-forme dédiée au tram est en pente douce, et facilite les champions. Où est la sécurité?

-         Pierre le détracteu: “Le tram clermontois est comme celui de Caen, qui rencontre de nombreux problèmes”. Non. Le tram de Caen fonctionne avec ses deux roues posés sur des rails tandis que celui de Clermont est un tram sur pneus. Il permet d’éviter justement ce qu’on reproche au tram de Caen. Se soulever dans les tournants. Et encore, l’incident est dû à une vitesse trop élevée !  

Archi-faux. Nous n’avons jamais dit que le tram Clermontois était la copie conforme au tram de Caen. Il y a une similitude, ils roulent sur pneu avec un rail de guidage central, la différence est que celui de Caen à un seul galet centrale  et peut fonctionner en bus. Alors que celui de Clermont, il y a deux galets qui pincent le rail sur les côtés. Si ces galets sortent du rail ou la rame évite un accident, aucun conducteur ne peut contrôler la rame Clermontoise dû faite qu’il n’y a pas de volant. Où est l’innovation ?

Le mode de guidage par galets centraux provoque des mouvements de lacets assez prononcés dès que la vitesse s’élève, rappelant le confort des voies ferrées vétustes. La plupart des forces latérales inhérentes à cet engin, repose sur ce galet, c’est un peu juste non ? En définitive, le tramway sur pneu est beaucoup plus confortable en mode non-guidé (et plus rapide, la vitesse n’étant pas limitée dans les virages, c’est-à-dire en mode trolleybus voir les inconvénients . Où est l’avantage ?

     Pierre le détracteur :  » Des centaines d’habitants du quartier des Vergnes demandent l’extension de la ligne qui va être réalisée. » 

Archi-faux. Il n’y a eu aucune concertation auprès des administrés Clermontois pour le la réalisation, ni sur l’extension de la ligne de tram. La mairie et les maisons de quartiers ont véhiculés des fausses propagandes comme en Chine pour faire parler une minorité d’habitants qui sont voués à la cause de la gauche locale.  Où est la démocratie ?   

Souvenir, souvenir.  

 Rappelez vous, en au moment de l’utilité publique, les élus proclamaient haut et fort que ce n’était pas comme un train, les traversées de rues n’étaient pas des passages à niveau, que les feux n’étaient pas comme la SNCF, que le tram était à caractère très silencieux etc… Et d’un seul coup, comme par hasard au moment de sa mise en service, ces mêmes élus, monsieur virgoulay pour ne pas citer son nom proclamait haut et fort que les traversées de rues étaient des passages à niveau comme la SNCF, de mêmes que les feux de signalisations. Et maintenant  « Le tramway Clermontois fait du bruit, une vérité qui blesse ». où est l’innovation ?

 Les Clermontois, au moins ne sont pas sourds..

Dans le journal local en date du 16 septembre 2008, nous découvrons que le tram fait du bruit à l’intérieur!  « Des mesures acoustiques montrent que nous sommes bien au-dessus de la norme […].  Des corrections techniques étaient en cours pour diminuer le bruit à l’intérieur des voitures ».  Le tram se révélerait plus bruyant que prévu aux oreilles de ses occupants. Pourquoi maintenant on s’intéresse au bruit du tram générateur de nuisance ? Pourtant le maire de Clermont vantait dans ses fameux magazines le tram:  » La ville sera plus silencieuse » N°2 septembre 2004 page 5,  » Ce tramway, esthétique, propre et silencieux » N°6 septembre 2006 page 3.

En faite..

 Les élus Clermontois ont achetés le Translohr sur plan, avec tous les inconvénients et aléas techniques qui serait dessus.  Les autres villes d’Europe ont attendus que Clermont fasse le premier pas. La ville de Clermont a investi beaucoup d’argent auprès du constructeur ( fabrications, les pistes d’essais, etc..) et la ville devenue un pseudo-constructeur.  En faite la première piste d’essai de Duppigheim n’était qu’une petite partie qui entre autre servait « de vérifications de performances en termes de bruit » d’après le Magazine le tram Hors Série. De plus dans le Magazines le tram Hors Série, une délégation Clermontoise (Les élus , tous les Présidents de Comité de Quartiers, PDG de la Gare Routière, Président de l’association Clermont Commerce, etc..) emmenée par le maire en personne Serge Godard  14 septembre 2004 sur le site de  Duppigheim. L’impression forte de la délégation Clermontoise en faisant quelques tours de piste à bord du tram «L’absence de bruit est frappante, […] ce silence a quelque chose d’étonnant par rapport à la masse du véhicule, […] on ne sent pas le roulement, il n’y a aucune secousse. Dans les virages, il tourne tout seul, sans bruit, etc…

La deuxième piste d’essaie (Clermont, ligne A), pour faire tester le tram grandeur nature à toute une panoplie de délégations des villes du monde et de nourrir une ridicule convoitise. Ces louanges d’autrefois ont été balayées par les propres usagers. L’heure n’est pas aux réjouissances, mais à la consternation, aux mensonges que les élus ont fait aux Clermontois. «  Le pseudo-constructeur revoit l’isolation intérieur des voitures » Le prix que cela va répercuter pour isolation des 26 rames, par le pseudo-constructeur qui est la ville de Clermont.

Qu’en est-il des nuisances à l’extérieur ? Si à l’intérieur le tram se révélerait plus bruyant que prévu, il existe des nuisances réelles à l’extérieur du tram. Mais aussi la nuit en période de nettoyage des rails, de maintenance des lignes aériennes, et de salage, etc…,  on ne préfère pas prendre des mesures acoustiques en faveur des riverains. Les élus ne  respectent pas le décret du 9 janvier 1995.

De plus le tramway Clermontois à nourri des discutions d’après le journal local en date du 16 septembre 2008 «  Un auditeur étranger s’est étonné qu’il lui avait fallu attendre 39 minutes pour monter dans le tram », en rappelant que le temps d’attente à chaque station oscille entre 5 et 15 minutes, mais aussi le tram est contraint de laisser à quai des usagers dû fait de peu de place avec sa fine largeur. 

On ne dupe pas les étudiants…

D’après les dits du  journal local datant du vendredi 19 septembre 2008. Pendant les élections municipales, 3000 étudiants revendiquaient le tarif de 15 Euros mensuels tram/bus à volonté comme les lycéens, au lieu le tarif des -26 ans, à 25.80 Euros. Ils pensaient avoir été entendus,mais les étudiants ont été dupés par les élus fraîchement réélus. Les mandataires avouent  » C’est compliqué, qu’ils ne peuvent pas assumer seuls les 440.000 Euros que cela nécessiterait, [...] Pour l’instant, on ne peut pas aller plus loin, [...] Le coût d’un ticket correspond au tiers du coût réel, [...] Nous sommes en train d’examiner le budget des transports, et il sera très difficile à boucler ». 

….les usagers aussi.

Une association de défense des usagers  a été créée dû fait de la disparition de 5 lignes de bus dit de « bus usines » entre autre pour les salariés Michelin.  » Gerzat-Les Carmes, Royat-Palport, Aulnat-Carmes-Cataroux, quartier Chambon-parking Ferréol. Mais aussi la suppression de: la citadine, la navette aéroport et la plupart des services de nuit du vendredi. Dans le journal local datant du samedi 27 septembre 2008, la T2C invoque « un coût d’exploitation 10 fois supérieur à la moyenne du réseau », et le SMTC a adopté « un plan d’économie sur l’ensemble du réseau ». Ce qui leurs permettent d’économiser sois-disant 1,2 millions d’Euros.

Toutes, ces affirmations, ne sont qu’une goutte d’eau, tombée dans l’océan. Nous le savons tous que le fautif dans cette histoire, c’est la réalisation du tramway Clermontois. Les dirigeants des sociétés SMTC /T2C, des élus, donc  le maire de Clermont-Ferrand admet à demi mot le déficit du compte administratif du SMTC dont celui-ci ne pourra non plus être renfloué par Clermont Communauté, puisque le coût et la maintenance du jouet plonge inévitablement dans un coût d’exploitation 100 fois supérieur.  

 Les arguments et les critiques de  Pierre le Normand (nouveau dans la capitale Auvergnate), sont à l’image d’une personne qui voit de loin la réalisation de ce projet et aveuglé par les propagandes des dirigeants de cette ville (financement, coût à long terme de la maintenance…). Ne subissant aucune nuisance de ce mode de transport, habitant largement en-dehors du tracé ( loin des nuisances de la ZAC de Trémonteix), n’a jamais été exproprié,…. Nos arguments ont  des justifications claires, et simples. Nous démontrons la façon dont le dossier tramway a été dirigé et, continue de l’être par la Municipalité et le SMTC sur :  « L’ahurissant » contrat passé avec Translohr qui prévoyait  que la ville de Clermont finance la piste d’essais de Duppigheim et touche des dessous de tables sur les futurs contrats passés entre lohr Industrie et les villes qui se porteront acquéreuses du tram, de son coût qui est l’un des tramways les plus chers de France, de son tracé le seul tramway en France à ne pas emprunter la gare centrale SNCF, son financement qui pèse sur les entreprises et les citoyens de l’agglomération, son concept expérimental qui nous expose à des aléas techniques, et de son plan de financement dans lequel le budget de maintenance a été fortement sous-estimé, d’où le déficit du compte administratif au SMTC. Innovant oui, mais non un dérapage hors contrôle des dépenses. L’ancien maire Roger Quillot,  avait laissé 80 millions d’euros, Godard laissera des crédits et de considérables dettes aux citoyens de cette ville.  A bon entendeur,  l’important est d’avoir participé à « une vraie démocratie participative »,

letramclermontoistombeleau.jpg


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
octobre 2008
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage