• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Archives pour février 2011

Histoire Sportive Politico Clermontferrandaise.

montferrand.jpg

En ces temps de bonheurs Montferrandais (L’ASM section : rugby et boxe), la ville de Montferrand redore son image Jaune et Bleu d’antan. L’image de la cité rivale « Clermont » en prend un sacré coup !  Peut-on mélanger Histoire, Sport et Politique ? Les Clermontois sont en colère de voir planter le drapeau de l’ASM dont brandit fièrement Vercingétorix sur la Place de Jaude aux coloris « Montferrandaise », qui est certes un étrange mélange de nuance, sur la place forte Clermontoise, cependant « la primauté du rugby Montferrandais » efface les autres sports du clubs de la ville de Clermont. Historiquement, les couleurs de  « Clermont » sont le rouge et le bleu. Les Montferrandais attendaient fièrement le jour où l’AS Montferrandaise serait sous les feux de la rampe en Rugby  ensuite en Boxe et dans d’autres disciplines de L’ASM, mettant en vitrine la cité. Mais le rugissement des lions se fait entendre, les Montferrandais sont aussi en rage de voir déposséder l’image de « Montferrand » et de leurs notoriétés acquises avec L’AS Michelin, depuis près de 100 ans. . Or cela est un crime de la part du maire et des élus majoritaires gauchistes qui ont fait perdre l’identité Historique des deux villes « Montferrand et Clermont » aux profits politique de leurs petites personnes, quand cela les arrangent comme la déformation des clubs et des instances administratives, en mettant en valeur qu’une seule ville : Clermont. Les Montferrandais veulent se remettre indépendants !« On aimerait que Montferrand redevienne une commune libre ! »

blassonmontferrand.jpg

Afin d’apaiser les rivalités entre les deux villes 400 ans après le trait d’union de l’édit de Troyes 1630, des idées intéressantes font leurs chemins. D’abord cultiver une meilleure information sur la riche Histoire des deux villes, certains Montferrandais évoquent de remettre les bornes et des panneaux d’informations aux limites Historique des cités Montferrandaise et Clermontoise, pour les touristes, mais aussi pour les nouveaux habitants qu’ils sachent l’Histoire unique en France, voire au monde de l’union des deux villes ».  « Cela se fait énormément dans des communes même modestes d’après la conseillère municipale l’opposition Anne Courtillé, qui permettent aux habitants, comme aux touristes, de comprendre le passé de leur cité, de connaître les hommes et les femmes qui l’ont construite ou l’ont marquée de leur empreinte ».  « Cultiver le passé est aussi une façon de préparer l’avenir » rétorque Anne Courtillé. Ensuite d’arrêter les vieilles habitudes de parler seulement de la ville de « Clermont » en lâchant la fin du mot « Ferrand » qui est la suite du nom de la ville de « Montferrand ». L’idée est de supprimer le trait d’union de « Clermont-Ferrand » pour devenir « Clermontferrand » et d’associé la ville de Montferrand. Cela évitera ainsi  l’appellation des habitants : les Clermontois soit transformé  en « Clermontais » comme cela est souvent le cas, et tout récemment lors de la venue d’Europe 1 à Clermont-Ferrand évoquant dans l’émission  » Bienvenue chez Basse » la scène  rock Clermontaise !!

editdunion.jpg

Enfin une idée nous est parvenue, lors d’une visite guidée entre les deux villes et de l’écriture de cet article, cela devrait plaire à l’opposition municipale en mal de notoriété à Clermont-Ferrand depuis l’avant guerre. Une partie de la mairie de Clermont-Ferrand est  décentralisée à Montferrand, conduit par un adjoint spécial pour la cité élu lors des listes municipales. Afin que règne une démocratie dans la ville de Clermont-Ferrand sans partage, cet adjoint spécial devrait être élu non sur un coin d’une liste, mais par une répartition des voix électorale des meilleurs candidats du second tour des municipales. La ville Clermont-Ferrand reviendrait à la majorité et  le président de l’opposition aurait en charge la mairie annexe de Montferrand en tant adjoint maire spécial, pour Montferrand. Cet adjoint spéciale maire de Montferrand permettrait d’administrer par des consuls* le contre pouvoir majoritaire de la ville de Clermont-Ferrand sur certains dossiers concernant le territoire de Montferrand, au nom de ceux qui n’ont pas voté pour le candidat sortant, qui donnerait un petit goût d’indépendance chère aux Montferrandais. Tout en laissant une autorité sur Montferrand au maire sortant de Clermont-Ferrand.

Clermont-Ferrand serait la ville des élus majoritaire, Montferrand, la cité d’opposition, cela éclaircirait véritablement l’Histoire Sportive de la vie politique Clermontferrandaise.

* En l’occurrence pour le mandat en cour, l’adjoint maire de Montferrand reviendrait à Anne Courtillé présidente du groupe d’opposition et ses adjoints d’opposition en tant que consuls pour Montferrand. Comme  promulguèrent à l’extrême fin du XIIe siècle la comtesse douairière de Montferrand G. dite « comtesse Brayère » et son fils Guillaume, la charte de franchises remarquable « donnant la ville à tous les hommes et à toutes les femmes qui y prendront maison et y résideront », instituant un Corps de consuls élus par les habitants et chargés de la gestion et de la police contre l’insécurité.


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage