Archives pour l'auteur 'lesirreductiblesgaulois'



Grave crise des transports Clermontois

http://www.dailymotion.com/video/k3Cfkr0ujDe3BMXxax

http://www.dailymotion.com/video/ksVyPELtn9235nXxxn

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/07/le-gouffre-financier-de-la-maintenance-du-tramway-clermontois/

 

Les irréductibles gaulois ont annoncé depuis plus d’un an que le prix du tram était de 457 Millions d’euros avec beaucoup de difficultés, certaines personnes nous prenaient pour des détracteurs de ce nouveau mode de transport. Aujourd’hui,  nous voyons la supercherie des élus de gauche sur le prix réel du tram. Les élus de Gauche ont menti aux habitants et aux électeurs pour se faire réélire. Pour  réaliser ce moyen de transport, le maire est allé jusqu’à mentir à l’Etat sur le coût du tram, en rayant le montant de la maintenance.  Le Préfet doit éclaircir cette affaire, s’il le faut  mettre la ville de Clermont-Ferrand sous tutelle, comme la ville du Cendre il y a quelques années.

 

Pour que la ville soit en dette, il a fallu des politiciens de gauche incompétents, des journalistes ne faisant pas leur boulot  et une opposition inexistante et laxiste. La droite se réveille trop tard ! Les dégâts du tram sont là : nuisance le jour comme la nuit  (clochette, klaxon, accélération, accidents, nettoyages, maintenance de la ligne….) et coût exorbitant.

La ville a une cicatrice qui lui coûte cher!

 

Monsieur Brenas se réveille tard, lui qui a été un petit fan de ce mode de transport en demandant au maire s’il pouvait faire un tour de tram avec ses élèves lors de son début. Et l’opposition, avant les élections municipales calmait les ardeurs de certaines personnes de  leur groupe qui s’opposaient à ce mode de transport (comme Monsieur Barrat et les riverains qui ont été traînés dans la boue).

Dans le journal de la Montagne Virgoulay demande au Département de financier ce déficit, un comble !  Ce sont les élus de Clermont qui dépensent  à tout va, et c’est tout le Département qui doit payer. Non à cela ….. mais aux élus de Gauche de sortir leur propre argent pour cause d’une mauvaise gestion.

 

leslusdusmtc.jpg

Si ce tram est trop cher arrêtons les dégâts, vendons-le et reprenons nos anciens bus qui convenaient parfaitement aux Clermontois et surtout à leur portefeuille. (8% d’impôt cette année en plus de la crise financière)

 

Les Clermontois peuvent remercier les élus de gauche en place depuis des années…., pour ces hausses d’impôts et de leur mauvaise gestion.

 

Sources:

Vidéos du blog de Clermont-avant tout

Marre d’être plumés par les gauchistes Clermontois ?

     Les 9600 habitants de la petite commune de Pont-Saint-Esprit, dans le Gard demandent la démission de leur maire. Depuis 37 ans que Gilbert Baumet, ex-PS passé au Parti radical et aux commandes de la mairie. D’après la chambre régionale des comptes, qui a mis en évidence un déficit de 11 millions d’Euros pour 2008, causé par la politique du maire. Une pétition qui a rassemblé 2.500 signatures et 200 personnes qui ont manifesté à Nîmes devant la préfecture du Gard. Les habitants déclarent que leur maire a jeté l’argent public par les fenêtres, en employant jusqu’à 580 personnes sur une commune qui ne compte que 9.600 habitants. « C’est trois fois la proportion normale », a notamment dénoncé Virginie Subtil, présidente du rassemblement des contribuables de la ville. Mais aussi la hausse de la taxe communale. Bien sûr, le maire de Pont-Saint-Esprit avait pris un arrêté municipal « pour risque de trouble » pour interdire le rassemblement contre sa politique. Mais celle-ci s’est finalement déroulée, de même de nombreux commerces solidaires avaient baissé le rideau, la foule avait bloqué la circulation en stationnant sur le grand rond-point de l’entrée nord, le temps d’entendre les leaders de l’opposition appeler à rester  »mobilisés pour obtenir la démission du maire et solidaires face à ces impôts injustes.

marredtreplums.png

Marre d’être plumés ?

Cette histoire pourrait ressembler à celle de Clermont-Ferrand, du Puy-de-Dôme et de l’Auvergne. Avec un gouvernail de gauchiste de 70 ans avec la ville. Si l’opposition et les habitants bougeraient et manifesteraient contre les élus qui ont le pouvoir. A Clermont le Cap’taine Godard-Slama* avec sa troupe de matelots jettent aussi les deniers publics par les fenêtres avec une hausse des employées à Clermont Communauté, hausse des indemnités des dirigeants. De 1870, 50 € brut par mois (au lieu de 924€) et pour le président : 3741€. Les simples délégués touchent 224,46€. Hausse du personnel (492). Mais aussi les projets comme le carré Jaude 2, le coût des dépenses du SMTC chaque année est de 12 Millions d’Euros. Et les 50 Millions d’emprunts à risques que la ville a souscrit et non 10 Millions comme veut le faire croire le matelot Bardot, pour les 6 rames supplémentaires. Le Canard Auvergnat* avait révélé que les conducteurs de tram travaillaient 2h 34 par jour. Le personnel est augmenté 25% en 4 ans, de 27.391€ en 2003 à 33.987€ en 2007. Prime de la médaille du travail est de l’ordre de 151.000€ et une prime d’intéressement de 285.000€. C’est du propre dans la fonction publique. Des lingots d’or dans les rames de tram, tout ça pour éviter de faire trop de grève et faire circuler le joujou. Maintenant on sait pourquoi il y a un tel déficit au SMTC. On oublierait presque le coût de ligne de tram qui court pour les 30 ans avenir 457 Millions €. Malgré qu’aucune enquête judiciaire est en marche, juste la chambre régionale des comptes étudie le dossier du SMTC T2C sur le déficit. Et dire que les élus veulent une seconde ligne!!!  De plus les mandataires gauchistes ont décidé de mettre la grande bibliothèque dans l’Hôtel Dieu. Pour cause de faillites dans les caisses (qui sont aux rouges) de la mairie!!!  Et mettre juste  une (petite) médiathèque, pour rivaliser celle de Cournon, à la place de la gare routière. Le petit matelot Bianchi a pleuré avec ses amis de ne pas avoir à Clermont la deuxième  plus grande bibliothèque de France après celle de François Mitterrand !!! On imagine les frais pour les contribuables, les élus gauchistes fait revenir le projet en 2001. De plus la réalisation de la grande bibliothèque était obsolète avant d’être construite !!! Quel  réalisme de la part de la mairie. Et que devient notre chère gare routière ? Reste-elle à quai sur la place des Salins ? Mais non nos chères mandataires gauchistes guettent  sur un autre quai, l’arrivée du TGV que notre  ministre Auvergnat prépare. Pendant ce temps la mairie peut projeter  d’autres projets, (d’autres logements sociaux) donc la hausse des impôts locaux sera en constante évolution. Les Clermontois devraient virer par-dessus bord, le Cap’taine et ses matelots, qui sont au pouvoir depuis une décennie. Le Département, de papa Gouttecloche* nous fait « le monde féérique version Volcaland », avec son train à crémaillère. Il jette les pécules des contribuables du côté du Puy-de-Dôme. La participation est pour l’instant de 0,50 € par habitant, 80 Millions par la collectivité et la Région. Encore d’après l’Effronté la Région de RoyRené*, avec le projet de la construction le nouvel Hôtel de Région qui promettait de s’envoler au-delà 70 Millions d’Euros. Mais un investisseur va acquérir le bâtiment, et la Région sera le locataire, pour le prix de 1500 Euros par mois… pendant des Siècles !!! Ne parlons plus de la communication de RoyRené pour vanter le TGV, qui reste dans la gorge des auvergnats. Encore des briques jetées par les fenêtres. Enfin l’augmentation élus de la Régions de 78 personnes. Enfin les 3 Présidents gauchistes ont mis aux oubliettes les frais de l’incinérateur. Ces élus de la gauche local n’ont aucune notion de l’argent, ils en brassent des millions en longueur d’année. L’incinérateur voulu par les présidents d’extrême gauche en créant le Valtom en janvier 1997. Mais entre temps beaucoup d’élus ont tourné leur veste et les pro-incinérateurs sont devenus anti-incinérateur. Pourquoi? c’est simplement pour garder leur place chaude, payer par le contribuable. Ces mêmes élus nous font croire qu’ils ont une solution écologique. Qu’est ce qui est écologique d’agrandir le CET Centre d’Enfouissement Technique de Puy Long jusqu’en 2010? Ce qui est sûr, c’est que la note du projet Incinérateur est salée, plus de 20 millions d’Euros!!!! Qui va payer? Les contribuables. Les dirigeants de Clermont augmentent une nouvelle fois les impôts de 6% (hausse de 32,27% depuis 2008), une hausse de 5% à 10% d’impôts pour le conseil général du Puy-de-Dôme et pour la région Auvergne une hausse de 5% (Entre 2003 et 2008 les impôts ont augmenté de 62,72%). Est-on en temps de crise ? 

Alors si vous avez marre d’être plumés ?

Faites comme les habitants de Pont-Saint-Esprit, mobilisez-vous. L’opposition Clermontoise devrait prendre de la graine. Au lieu que les habitants lisent la Pravda* ( l’unique journal officielle de l’Auvergne et du centre de la France). Ou les mensonges pondent à chaque pages et articles de la Pravda. Venez plutôt découvrir un journal avec une version  riche en vérité, qui est le canard auvergnat à plume dure.

img160.jpg

*Sources : L’EFFRONTE  à lire absolument  Goutteblel / Godard-Slama la guerre des chefs. Pages 11,12 et13.

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Economie-et-Societe/Finances-publiques/Les-habitants-de-Pont-Saint-Esprit-mobilises-contre-leur-maire/(gid)/197109

http://www.laprovence.com/articles/2009/01/17/689904-Region-en-direct-Plusieurs-centaines-de-contribuables-dans-la-rue.php

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/11/01/ne-le-repetez-pas-aux-guignols-nous-savons-que-les-socialistes-speculent/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/07/06/incinerateur-les-frais-dagissement-politicienne-avec-plus-20-millions-deuros/

Et voir dans les différentes catégories, qui se trouvent à droite de notre blog.

« La main du diable »

Dans le magazine Clermont demain, conçu avec un magnifique papier glacé haute qualité avec beaucoup de photos couleurs, nous nous demandons le coût de ce magazine de la municipalité, auprès des clermontois et Montferrandais !

Et l’environnement ?…..

Le magazine numéro 248, nous fait l’étalage de toutes les transformations de Clermont- FD et surtout toutes les futures constructions bétonnées.

Donc « la  main du diable » : D.Adenot nous montre SA VISION de Clermont-FD pour demain, sans demander l’avis des clermontois et Montferrandais. Lors des élections municipales, il a tout bêtement oublié de le développer aux électeurs toutes SES transformations qui vont changer la qualité de vie et surtout la tranquillité des habitants. (Beaucoup des élus de gauche des quartiers découvrent SES fameuses  transformations, comme les lecteurs !  )

« Les élus se concertent-ils ? »

Tout d’abord, nous pouvons voir la manière toujours aussi machiavélique de construire des bâtiments qui leur permettent de garder les Clermontois et Montferrandais sous leur coupe ou plus familièrement «  par les coui…» afin de maintenir un bon électorat pour les futures échéances électorales.

Les élus nous prennent tous pour des pions.

Tout d’abord, D.Adenot nous décrit l’extension  du tram sur Champratel, avec quel argent ? 

Car, il ne faut pas oublier que le SMTC est en DETTE de 20 MILLIONS EUROS TOUS LES ANS PENDANT 30 ANS !!!!! Alors pour la deuxième ligne de tram restera dans les cartons, le tram est un équipement « gadget », il tombe très souvent en panne, coûte cher, ne roule pas sous 3 mm de neige et par grand froid, …. Comme nous avons pu développer sur ce blog.

Ensuite, des opérations de logements sociaux dans différents quartiers (Croix de Neyrat, Champratel, la Gautière, les Vergnes, Clermont Nord (Anciennement MERCK), Montferrand, quartier ST Jean, La gare, Trémonteix, quartier des Jacobins, Carré Jaude 2, l’ancien Hôtel Dieu, quartier Kessler-Rabanesse, ST Jacques et fontaine du bac) afin de bien fixer l’électorat de gauche dans tous les quartiers de Clermont-FD. Mais que fait l’opposition pour dénoncer cela avec force. Le préfet n’a-t-il pas parlé que Clermont-FD avait assez de logements sociaux afin de laisser les aides financières de l’état pour d’autres communes du Puy-de-Dôme ! (20% dans chaque quartier).

Enfin, tous les aménagements commerciaux, restauration des hôpitaux, des ensembles de bureaux, hôtels 2 à 3 étoiles, nouvelle restauration marché St Pierre, des logements étudiants et encore une maison de quartier pour endoctriner les habitants de la Fontaine du bac.

Chers habitants, battez-vous pour garder l’identité de Clermont-FD avec ces belles maisons en pierre de Volvic, les cités Michelin, les parcs, propriétés….

Il faut que l’opposition se mette au travail dans tous les quartiers pour défendre les habitants contre l’oppression de la municipalité.

Bougez-vous !

L’Etat sombre les artisans Photographes.

Peu le savent que  l’histoire de la photographie remonte du temps d’Aristote 400 av J-C, passant par  Léonard de Vinci (la Renaissance) avec la chambre obscure. Mais c’est au début du XIXéme siècle que la photographie a pris réellement son essor, avec des inventeurs français. Nicéphore Niepce qui inventa la photographie en fixant durablement l’image. Il s’associe avec un autre français le peintre Daguerre, celui-ci trouva un autre procédé sur une plaque de cuivre où l’image ressortait positivement grâce à l’iodure d’argent « Le daguerréotype ». Ce sont des photos uniques. Il faut attendre, l’anglais Fox Talbot (1839) avec le « calotype » pour donner un négatif qui permettrait de tirer plusieurs positifs. C’est l’Américain Georges Eastman un industriel américain en (1888) vulgarisa la photographie avec un appareil facile à manier de 100 images. En (1903)  les Français, les frères Lumières mettent au point le principe de la méthode additive.  Le français Louis Ducros du hauron découvre la « Synthèse trichrome » procédé photomécanique avec les 3 couleurs. Oscar Barnack ingénieur Allemand  inventa en (1907) le petit format en 24*36mm du négatif Leica le commercialisa en (1924). Edwin Land créa un film couleur instantané en (1963) le Polacolor. Enfin le premier appareil photo numérique Mavica apparu en (1982) par Sony.

C’est un coup de « Clap » de fin sur la profession d’artisan photographe. Après la crise avec l’arrivée dans les années 50 de la télévision, puis celle des années 80 pour les caméras. Et enfin l’argentique dans laquelle la profession a plongé dans le noir depuis la fin des années 90, à cause de la facilité du tout numérique et des logiciels de retouche familiale.  Les photographes s’inquiètent maintenant de la généralisation des passeports biométriques en France, d’après le décret paru au printemps dernier et qui est applicable depuis cette année.

Les maires apprentis photographes !!!  

Déjà une vingtaine de villes dans chaque département seront dotées de matériels pour réaliser des photos d’identité compatibles avec le nouveau passeport, malgré le refus de plusieurs mairies de manque de personnel. Mais l’Etat veut faire le travail des artisans. Les critères très stricts sont imposés aux photographes. 

-Les mesures : La taille du visage à l’intérieur de l’image occupe une hauteur de 32 à 36 mm. Le nez doit être au centre de l’image.

-La prise de vue : Visage de face, ainsi que les épaules. Pas de fantaisies de cadrage. La couleur est obligatoire. Le fond doit être uni claire, mais pas blanc. Pour les bébés, même topo ; yeux ouverts, bouche fermée, parfaitement de face.  -La tête : Vue, sans accessoire ni fantaisie de coiffure. Pas de bandeau, ni de serre-tête. Pas de piercing. Il n’est pas demandé de faire beau, mais de restituer la réalité. -Les yeux : Pas  de mèche devant, pas de maquillage trop prononcé.

Les artisans photographes veulent garder leur travail.  Certains photographes ont investi dés 2006 sur un logiciel à plus de 2.700 Euros et du matériel spécialisé. C’est le tournant de la profession, c’est une obligation. Pourtant la profession est favorable à ce que les préfectures décernent un agrément aux photographes, satisfaisant systématiquement aux exigences des passeports biométriques ; en mettant un autocollant sur leur devanture, mais l’Etat  veut que ce soit les mairies qui le fasse. Cependant, c’était un bon compromis entre les mairies et les photographes face à l’exigence de l’Etat. 

sources:

http://mcpress.monaco.net/chrono1.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kodak

http://membres.lycos.fr/fa1unn/dossier.html

http://membres.lycos.fr/fa1unn/dossier.html

http://inventors.about.com/library/inventors/blpolaroid.htm

Voeux 2009.

Les Irréductibles Gaulois souhaitent à tous les Clermontois et Montferrandais une heureuse année 2009 :

joie, bonheur et réussite dans tous les projets que vous allez entreprendre en cette nouvelle année!

Afin de passer la crise financière sans trop de dégâts, car il ne faut surtout pas penser que le Maire de Clermont-FD (et ses adjoints), du Président du département du Puy-de-Dôme et du Président de région Auvergne vont vous aider à passer le cap le plus délicat et le plus difficile de cette crise financière.

Le premier est débordé dans les affaires louches du financement de la ville et de ses communautés, avec un trou de 450 Millions d’€ pour les 30 ans avenir. De plus quand le tram est paralysé avec 2mm de neige c’est un arrêt sur place pour une ou des journées. Enfin quant aux rames, elles sont achetées en faisant un dessous de table par les dirigeants du SMTC et la T2C (bat de l’aile) avec des nouvelles taxes ou crédits.

Le second est avec son train à crémaillère déformant notre très cher Puy-de-Dôme afin de passer son joujou, dont le coût aura des répercutions sur les habitants du Puy-de-Dôme.

Et le dernier, se battant avec le Ministre Hortefeux pour savoir qui de l’un ou de l’autre fera venir le TGV à Clermont! Critiquant toujours le désengagement de l’Etat, alors qu’il augmente les impôts de 7 à 10%.

Donc quand les 3 compères auront chacun leur joujou…., ils auront de quoi s’amuser! Et les Auvergnats, les PuyDômois et les Clermontois seront accablés de taxes.

On nous raconte  de travailler plus pour gagner plus… Si, et seulement si les entreprises n’ont pas déserté l’Auvergne….

Donc, nous souhaitons aux Clermontois et Montferrandais  un mental d’acier et un caractère bien trempé pour affronter l’année(s).

 

 

 

 

 

Crédits, impôts, budgets en hausse. C’est la grande braderie de Noël et du nouvel an des élus Clermontois. Le tram Clermontois prend froid, sous toile de fond

compotram1.png

 

Depuis quelques jours, nous pouvons voir que le SMTC-T2C fait sa grande braderie au sein de son équipe.

Lors de la séance du 24 novembre, le président du SMTC tente de calmer les esprits de l’opposition mais aussi de son camp, avec un Pascuito , maire de Cournon, qui voudrait être le calife à la place du calife « si nous continuons ce jeu de massacre, tout le monde y passe ». Avec un peu de recul le Maire et tous ses conseillers cachaient le prix des rames supplémentaires de 20 Millions € qu’ils avaient déjà  payés avant qu’elles arrivent sur Clermont Ferrand et surtout sans la décision de l’instance du SMTC. Ce qui en dit long sur la démocratie de la gauche clermontoise en violant les règles fondamentales du SMTC.

Le dernier épisode en date est celui du 25 novembre suite à la démission surprise du président de la T2C. Alain Brochet étant mécontent de la tournure de l’affaire du trou financier du SMTC-T2C relaté par notre blog. Il refuse la taxe additionnelle que le  président du SMTC, Serge Godard doit appliquer sur toutes les communes intégrées dans le SMTC, dont sa commune de Ceyrat.

Et enfin il refuse le probable rachat du Syndicat Mixte des Transports en Commun Clermontois  par le grand groupe Veolia.

 Au vue de cette hypothèse de rachat du SMTC par un groupe privé, Veolia prendra-t-il le risque de garder le choix propriétaire du tramway Clermontois par l’entreprise Lohr ;  si c’est le cas, il devra  avoir de sacrées épaules pour endosser les dettes et surtout le coût des pièces de rechange suite du faite que le tram est un choix technologie propriétaire (1).

A la séance du 2 décembre le président du SMTC et ses conseillers avaient adopté la taxe additionnelle, nous pouvions déjà la nommée « TAXE TRAMWAY » . Car elle ouvre enfin grand les yeux aux Clermontois que le tram n’est pas simplement financé par les entreprises mais par  l’ensemble de la communauté Clermontoise. (Quand nous pensons que lors de la présentation du projet tram les élus nous prônaient que le tram sera financé par la taxe professionnelle !). Sur le journal INFO du 8 décembre le  président du SMTC et ses conseillers ont trouvé une somme d’argent tombée du ciel pour limiter les dégâts et d’éviter cette « TAXE TRAMWAY ». Donc un crédit de 32 Millions d’euros sur 30 ans!(2), mais cela ne fera que grossir la dette qui est déjà de 457 Millions d’Euros pour 30 ans aussi!!  Voir le gouffre financier du SMTC.  

L’UMP Clermontoise en tête de troupe Claudine Lafaye ne s’opposait  aucunement sur la taxe Tramway et de la dette du SMTC.   Nous pouvons annoncer dès maintenant que l’opposition collabore avec les élus de gauche et ne sont plus crédibles en tant qu’opposition Clermontoise.  Malgré que l’UMP  critique sur le déficit du SMTC : 12 Millions et 18.8 Millions pour les 6 rames, de même sur le budget de 2009. Quand nous regardons le blog Clermont Avant Tout, ils sont heureux du succès du tram en visionnant dans une cohue l’intérieur d’une rame ce qui prouve que le tram est un faiseur de bruit. L’opposition  ne pense absolument pas aux riverains du tram qui subissent tous les jours, 24 h/24 les nuisances visuelles, sonores,  dégradations, tags de cette ligne. Ce n’est pas d’avoir un tramway sur pneu, jouet convenu à la manufacture Michelin par la gauche mais aussi par le centre et la droite confondues, jouet qui ne l’empêchera pas de poursuivre ses projets de délocalisation. Par conséquent, il fallait que l’opposition Clermontoise s’oppose au tramway sur pneu, mais aussi à son tracé. Celui-ci ne passe pas à la gare de Clermont-Ferrand, et coupe plusieurs grands axes majeurs de la ville, (Boulevards et avenues).  Chaque année la ville de Clermont-Ferrand, débourse 15 Millions d’Euros pour faire rouler ce jouet.   D’après notre article précédent le tracteur « fleur bleu de mer » remplace le tram par temps de neige, belle innovation le tramway Clermontois ne tient pas la route par temps de neige. Les élus et dirigeants de cette ville ont pris un tramway qui prend constamment froid. Ces temps ci le climat c’est refroidi. Pourtant le constructeur de ce type de tram est Alsacien, il devrait dû être acclimaté par ce temps hivernal. Mais au contraire, le jouet Clermontois dès lors qu’il y a 1 millimètre de neige, les dirigeants emploient le grand moyen qui est « le tracteur fleur bleu de mer » qui vient au chevet de celui-ci. Ces mêmes dirigeants heureux de leur jouet, devraient plutôt arranger les rues qui sont lamentables et de donner de la soupe et un travail aux Clermontois qui en ont grand besoin. Au lieu de jeter l’argent pas les fenêtres.  A l’heure de la crise mondiale qui n’épargne pas la France et qui touche de nombreux secteurs d’activités, dont l’automobile, malgré le mécanisme du bonus-malus mis en place par Jean-Louis Borloo.  Le gouvernement Français a récemment lancé  que l’automobile allait « bénéficier d’un traitement spécial ». Du fait de la baisse de la demande sur le marché des véhicules,  qui de plus entraîne des suppressions d’emplois et des mises au chômage technique.  Les grands groupes de fabrication de l’automobile en passant par les aciéries donc Arcelor-Mittal prévoit 1 400 suppressions d’emploi en France, les 2 fours sont en sommeil à Fos-sur-mer. Les constructeurs ont vu les ventes de voitures particulières neuves chuter de 14% en novembre, de plus  3 550 salariés sont sur le carreau à PSA. Il ne faut pas tout mettre sur le dos de la crise, les constructeurs ne favorisent pas aux particuliers de sortir des voitures totalement propre. Mais aussi les collectivités locales,  les dirigeants des villes dont  de Clermont-Ferrand  qui ont forcés, ces dernières années à l’élimination des véhicules particulières dans la cité, pour le «tous transports publics », ce qui amplifie cette crise, et mettent les gens au chômage.

images.jpg

L’année 2009, sera pour tous les Clermontois et de l’agglomération une année de récession voire des années de récessions. Avec un budget en constante hausse, ainsi que les impôts. Les dirigeants de cette ville augmentent une nouvelle fois les impôts de 6% (hausse de 32,27% depuis 2008), une hausse de 5% à 10% d’impôts pour le conseil général du Puy-de-Dôme et pour la région Auvergne une hausse de 5% ( Entre 2003 et 2008 les impôts ont augmenté de 62,72%).

Voici la gauche Clermontoise CAPITALISTE pour les 30 ans avenir.

(1) Seul Lohr Industrie peut fournir des pièces détachées ou de nouvelles rames en fixant leurs prix sans qu’il n’y ait de concurrence.

(2) 18.8 millions d’euros sur 30 ans à 4.73%, soit un coût de près de 32 millions d’Euros.

 

Le tracteur « fleur bleu de mer » remplace le tram par temps de neige, belle innovation.

quandlavillenoireresteblanche2.jpg  Caricature, d’après le site de Vent d’auvergne

 Sale temps pour le tram Clermontois, mais heureux pour les opposants de ce mode de transport.

Aujourd’hui, la neige tombe sur Clermont, les rames de tram ne circulent plus. La ligne est paralysée. Pourtant il n’y que 5 centièmes de neige. Au lieu d’avoir acheté* d’autres rames supplémentaires, les dirigeants auraient dû s’offrir des chaînes, qui auraient été plus utiles. Par ce temps là, nous pensons aux riverains, qui devront entendre le nettoyage et le salage de la plateforme le jour comme la nuit. De même la circulation à vide des rames, pour éviter que la neige et le verglas  prennent sur la voie. Mais personne ne s’est opposée à ce projet à Clermont! Maintenant les citoyens subissent les coûts élevés de maintenances, de non fonctionnement et des nuisances du tramway Clermontois.  Les dirigeants et élus doivent grognasser de voir leur joujou bloqué au garage. Quelle belle ironie de voir le tracteur « fleur bleu de mer » défilé fièrement dans les rues de Clermont, seul à pouvoir monter sur la voie. Cela change des carrioles de rames. De ce fait, le trolley-bus guidé Clermontois est pénalisé par cette neige lourde et glissante. Au contraire les véhicules roulent favorablement durant la chute de neige. Par ces temps là, rien ne vaut notre voiture personnelle, qui favorise le marché automobile, en chute libre en ce moment.  Quelle belle INNOVATION, à voir plus souvent. A bon entendeur.

 

 Voir Vent d’auvergne

* un crédit de 20 millions d’euros +  la création de la taxe additionnelle.

D’après un commentateur une rame de tram est bloquée au niveau de la station de la Margeride. Elle n’a pas pu gravir la côte enneigée de la Margeride pour aller en direction du campus. Quelle innovation.

Dernière info 16/12/2008, la ligne de tram est paralysée depuis 3h de l’après midi. Les rames de tram circulent entre les pistes et le  CHRU. Soit disant « un incident technique ».  Les usagers surpris,  sont appelés comme des chiens par les chauffeurs de bus qui klaxonnent comme des malades. Avec le tram en panne vous allez adorer les achats de Noël à Clermont-Ferrand!!!

Info 29/12/08 la ligne de tram est bloquée vers les 15h, 1millimètre de neige est tombée sur Clermont. Pourtant les voitures circulent correctement et quand les piétons marchent sur la neige, celle-ci fond instantanément. Verdict le tramway Clermontois ne tient pas du tout la route quand il y a de la neige. Les dirigeants ne veulent pas prendre le risque de voir une rame se mettre en travers de la piste; Cela ferait une mauvaise pub. Donc ils ont sorti le gros moyen, le tracteur « fleur bleu de mer » pour déneiger les 1 millimètre de flocons sur la plateforme. Quelle belle INNOVATION, le tram ne tient pas la route, vous allez adorer  2009 à Clermont-Ferrand!!!

 

 

Trame

Trame dans Tramway de Clermont-Ferrand empty Qu’est-ce qu’il se trame autour du tram ?

En attendant le conseil communautaire qui se réunira le 18 de ce mois pour définir le modèle de TCSP (transport en commun en site propre) et le tracé qui seront adoptés à Besançon, on apprend que Brest et Dijon ont d’ores et déjà choisi et opté pour la version Tram Fer (un tramway roulant sur des rails).

Or, l’on se rappelle qu’en juin dernier (notre édition du 25/06/08), la communauté d’agglomération du Grand Besançon avait lancé un groupement de commandes avec Dijon sur le sujet.

L’objectif était de s’unir pour peser plus fort dans les négociations (stratégie de financement, obtention de prêts bonifiés, financements, gestion des procédures, assistance fiscale, etc.).
Le tout piloté par Dijon et ouvert à d’autres villes comme Brest et Tours.
Or Dijon et Brest ont donc déjà choisi la trame de leur tram.

Besançon aurait-il décroché les wagons ?

Il est sûr que tant Dijon que Brest étaient plus avancées dans leurs réflexions que l’agglo bisontine. Se sont-elles précipitées en optant pour un tram à quelque 400 M€ ? Ou est-ce Besançon qui a tergiversé, trouvant le prix prohibitif et souhaitant davantage négocier ? En tout cas le tandem Bourguigno-Franc- Comtois semble avoir déraillé.

Et pour le coup, l’union de cet été, censée faire la force, tourne à la farce.

Pierre LAURENT
EST REPUBLICAIN 2/12/08

D’après un e mail de Philippe G  (Besançon).

download.gif

Retour vers le passé

Durant la campagne des municipales les irréductibles gaulois étaient très actifs en dénonçant le parti en place durant + 60 ans à la mairie, vous pouvez regarder les historiques de janvier, février et mars.

De plus vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous qui nous montre que nous n’étions pas si fous en créant ce PowerPoint!

 

img033.jpg

Ne le répétez pas aux guignols, nous savons que les Socialistes spéculent.

img003.jpg

Nous nous sommes rendu sur le site de l’opposition de la majorité qui est le suivant : leclermontois.fr. 

Faisant suite aux commentaires de Guièze, nous ne sommes pas du tout surpris de la tournure de la gouvernance de la gauche locale de notre Région. Comme d’habitude nous les appelions les 3 guignols*, mais un autre les a rejoint, le Président du conseil général de l’Allier. Tous les 4,  affirment que la France est «  bien en récession économique », nous pouvons retourner cette affirmation à ces élus locaux que l’Auvergne, le Puy-de-Dôme et Clermont-Ferrand est « bien en gaspillage budgétaire ». Actuellement la Gauche est au pouvoir dans les diverses administrations locales, nous avons eu le droit à l’augmentation de plusieurs taxes et impôts locaux. Ils utilisent l’argent des contribuables pour financer leur politique.  La Région s’est endettée encore plus, des effectifs trop lourds de 78 personnes cette année, les contribuables ont payé les propagandes du TGV, de la communication contre le désengagement de l’Etat, Vulcania. Pour le Département : la publicité pour le train à crémaillère, l’incinérateur, le boulevard sud ouest et les chamailleries internes. Enfin les élus socialistes  de Clermont-Ferrand, avec les communications pour glorifier Zac de Trémonteix et Véolia en oubliant que ces élus socialistes  étaient les initiateurs du projet incinérateur. De l’hôtel DieuLa place de Jaude la grand bibliothèque, le carré jaude 2, mais aussi l’augmentation des élus de Clermont, de Clermont Communauté et du personnel (492 agents), ensuite la création et la hausse des impôts pour boucler le budget du tramway. Enfin le matraquage de la vérité des chiffres :  40.000 personnes de plus à  Clermont, c’est le regroupement de 107 communes de l’agglomération. Mais combien de personnes partent ? 17.000 emplois de plus à Clermont, c’est le tiers des départs en retraite qui est convertit. Où est l’information ?  Aujourd’hui à cause d’une désastreuse gestion de l’ensemble des instances administratives de l’Auvergne,  le président de la Région a décidé de baisser les crédits de l’industrie -22%, de l’agriculture -54%, et pire la Région Auvergne est la seule des Régions à ne pas avoir signé avec l’Etat la régénération des voies. Celui, du  Puy-de-Dôme l’abaissement des crédits des collèges et des lycées. 

Chut, ne répétez pas aux élus socialistes, ils empruntent derrière le dos des citoyens de l’agglomération Clermontoise.

Les élus socialistes  dirigent Clermont-Ferrand et Clermont-Communauté,en mettant une gérance catastrophique au pied du mur. Les élus de la majorité Clermontoise a presque doublé la charge. Les recours à l’emprunt  sont passés de 15M d’Euros en 2006 à 28.5M d’Euros en 2007. Les principes et les prétextes, du dysfonctionnement des finances  de Clermont-Communauté sont : 

Les carences d’idées en surévaluant des concours de l’Etat et les produits de la fiscalité locale.

Les frais des 492 agents du personnel de Clermont-Communauté, avec aucun but de politique du personnel.

Et enfin, l’état de la situation financière du SMTC qui va impacter celle de Clermont-Communauté.
Nous ne pouvons pas admettre que les Clermontois paient les erreurs de gestion des élus. Pire encore que les habitants de l’agglomération, qui n’ont pas voté pour la liste de Serge Godard aux municipales paient ses délires.  Et si cela continue, déjà que l’on parle du « Grand Clermont », bientôt il y aura un impôt du « Grand Clermont » pour renflouer  Clermont-Communauté !!!

Où sont passés les 80 millions d’Euros, laissés dans les caisses de Clermont-Ferrand par l’ancien maire, Roger Quilliot !!!!!

Ces histoires de rassemblement des communes, nous ne sommes aucunement favorables. C’est un pouvoir centralisé par le maire de Clermont est ces élus Socialistes, et les perdants sont les petites communes, les maires et les administrés. Il faut dissoudre  « Clermont-Communauté et  le Grand Clermont ».

D’après Guièze 

« Le groupe d’opposition municipal « UMP & Apparentés » de Clermont-Ferrand, présidé par Anne COURTILLÉ, a alerté la municipalité lors du Conseil municipal du 26 septembre dernier sur les risques pesant sur la dette de la Ville de Clermont pour des durées allant jusqu’à 20 ans. Nos estimations du montant de la dette composée d’emprunts à risques (65 millions €), comparables aux subprimes, ont été validées par la municipalité, mais elle en a relativisé la gravité. Depuis, aucune sécurisation de la dette n’a été menée. 

Aujourd’hui, la Ville reconnaît subir déjà un taux sur 10,4 millions €. De nombreux autres emprunts reposant sur des devises (dollar/yen et euro/franc suisse), pour un montant de près de 40 millions €, sont à risques forts. Le seuil critique de majoration du taux d’intérêt pour celui indexé sur la parité euro/franc suisse, d’un montant de 15,4 millions €, est fixé à 1,44. Or, le franc suisse a atteint lundi 27 octobre son plus haut historique face à l’euro, la monnaie unique s’échangeant à 1,43 franc suisse à 9H29. Les analystes de Crédit Suisse ne s’attendent pas à un arrêt de cette tendance. 

Le groupe « UMP & Apparentés » renouvelle donc ses demandes de transparence sur la dette municipale, notamment quant aux montants des indemnités de remboursement anticipées de ces emprunts pourris pour sécuriser la dette, ainsi que ses demandes de retour aux règles de gestion de bon père de famille, dont n’aurait jamais dû s’écarter la majorité socialiste, attirée par la facilité. »

Cependant, la majorité municipale gronde sur le désengagement de l’Etat, alors que celle-ci spécule  sur le dos des citoyens de l’agglomération.  Voici les mandataires Socialistes  en « Croupier » et l’hôtel de ville se transforme en  « casino municipal ».

 Sites: Vent d’Auvergne, leclermontois.fr 

Ce qui manque à l’opposition Clermontoise, c’est d’avoir plusieurs  journaux pour lutter contre l’autocratie  de 60 ans de socialisme. Où est passé L’avenir du plateau central (La Liberté), le moniteur,….Au lieu d’avoir un seul média centralisé au milieu de la France.

  

Guièze, si votre groupe est le seul qui soit intéressé aux finances et fiscalité de la ville. Et que l’opposition s’engage de ne pas faire prendre des risques inconsidérés à la collectivité. D’ avoir un comportement de bon père de famille sur:

La diminution des impôts, l’économie et cadre de vie des citoyens, et l’organisation de ses services.

 Cependant la droite montre  en retard leur action ou manifestation contre les projets des  élus majoritaires, comme cela a été, à l’égard de l’incinérateur avec Alain Lafond. Pourtant, la droite Clermontoise ne manque pas d’action, avec :  la place de Jaude, la Grande bibliothèque, le Train à Crémaillère,  le Carré Jaude2, l’Hôtel Dieu, Rue de Bouys.
Guièze, « vous luttez comme vous pouvez, (en restant dans le cadre légal bien sûr) contre les pratiques de la municipalité. » 

Pourtant les élus majoritaires contournent certains projets illégalement, au détriment des riverains: ZAC de Trémonteix, Boulevard Sud Ouest, La léproserie d’Herbet, les riverains du tram ….

Que faites-vous de concret pour eux ?

la peur du tram Clermontois

Et si on enlevait le tram Clermontois ? 

 Les  élus promettaient que le tramway aller nous offrir une vie meilleure, comme cela du jour au lendemain. Or les transports collectifs publics sont structurellement déficitaires, l’histoire couvait en fait bien avant les élections, déjà un rapport interne au SMTC informait les élus en février 2006, d’un déficit structurel à venir  de l’ordre de 2.7 millions d’Euros. On est aujourd’hui à 10.5 millions, voir 50 Millions d’Euros, malgré le renouvellement du contrat d’affermage à la T2C. Cependant on sait que  les recettes commerciales ne couvrent qu’un tiers du coût de ce service public. Une proportion sans doute aggravée par une fraude que certains disent phénoménal. Aussi, plus on transporte «  d’usagers », plus on accroît les coûts, et le déficit : Un cercle infernal s’ajoutent l’explosion de l’énergie +50%. Plus l’achat de 6 rames de tramway supplémentaires et la T2C a embauché 166 personnes, portant ses effectifs à 900 salariés. Pourtant ce sont ces mêmes élus Socialistes qui prônaient l’engouement suscité  par les privilégies du tramway Clermontois. (La gratuité des militants Socialistes).

Serge Godard, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Communauté et du SMTC et les élus Socialistes veulent mettre en place une taxe additionnelle sur le foncier et la taxe d’habitation. Le futur prélèvement se situerait autour de 30-40 euros par foyer fiscal. Il a aussi été question de rehausser le versement transport des entreprises, sans exclure tout à fait la taxe professionnelle. Tout en demandant aux élus Socialistes du Conseil Général du Puy-de-Dôme d’apporter 4.5 millions d’Euros. Et fondre le SMTC dans Clermont communauté qui a déjà un passif l’endettement qui s’élève actuellement à 125 Millions d’Euros. Enfin qui va payer le double audit SMTC -T2C?

Le tramway clermontois va coûté du pouvoir d’achat aux habitants de l’agglomération, et même à l’ensemble du département et de la région. Quoi que l’on fasse, il faut rembourser 50 Millions chaque année pendant 30 ans. Ce ne sont pas le soit-disant enthousiasme des  passagers du tram qui paieront le déficit, puisque cela ne couvre pas du tous les frais de fonctionnement. Comme disent très bien les Socialistes Clermontois, « le service public n’a pas vocation de faire du profit ». Pour l’instant, il est dans le rail du gouffre financier.

 Notre avis a été mainte fois dit dans les articles précédents « le tramway Clermontois fait du bruit, une vérité qui blesse » et dans celui « Un commentateur coule le tramway Clermontois »  nous avions dit: Son financement pesait sur les entreprises et les citoyens de l’agglomération, son concept expérimental nous exposait à des aléas techniques, et de son plan de financement dans lequel le budget de maintenance a été fortement sous-estiméEt la découverte des nuisances qui était bien là lors des essais en Alsace.  De ce fait,  le SMTC  se trouve dans une grave crise de gestion (emprunts, crédit, maintenance…), dont les élus Socialistes veulent minimiser. De ce fait, il faut avoir un comportement de bon père de famille, en conséquence arrêter immédiatement les dépenses qui ruinent la famille, en enlevant de suite le tramway  Clermontois, et mettre des bus électriques au coût de maintenance largement moindre. Malgré qu’une minorité qui adore le tram, l’intérêt général doit primer sur le super flux qui est le tramway Clermontois en période de crise. Et enfin que le Maire, les élus et les responsables du SMTC et les militants socialistes paient l’addition de leur gestion catastrophique.

Nous étions sérieux sur l’avenir des finances (emprunts, crédits, mais surtout les maintenances de ce transport soit-disant innovant…) du Tram Clermontois.  Mais aussi auprès des riverains de la ligne qui en souffrent (nuisances jours/nuits, des expropriations). En bon gestionnaire, si la ville serait une entreprise, cela ferait longtemps qu’elle aurait mis la clé sous la porte. La droite Clermontois est la seule opposition de France de n’avoir pas critiqué « l’ensemble du projet tram », à l’inverse de Châtillon, Toulon,… 

Guièze, dans votre site, vous jugez vigoureusement la crise du SMTC-T2C, Clermont-communauté et de la mairie. Vous savez très bien, que le SMTC, dont celui-ci est en crise de gestion avec plus 10,5 millions d’Euros  voir 50 Millions par an de dette. C’est à cause du coût de l’achat et de maintenance du tramway Clermontois. 

Etes-vous toujours favorable au choix technologique propriétaire ( au coût très chers)?

Etes-vous toujours favorable au choix du tracé qui a été fait, (pseudo-passage du Creux de la Chaux, des avenues et boulevards coupés en deux),  et sans passer par la gare Centrale?

Etes-vous toujours favorable pour une seconde ligne, avec le même choix technique? (tram sur pneu à guidage central).

Que faites-vous des nuisances du tram Clermontois pour les riverains?

 

1...45678...20

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
décembre 2018
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage