• Accueil
  • > La politique de Clermont-Ferrand

Archives pour la catégorie La politique de Clermont-Ferrand



Les élus de gauche Clermontois voyous.

Le maire de Clermont-Ferrand, Président de Clermont Communauté et du SMTC, avec les élus de la majorité de gauche se moquent des contribuables. Ils balancent des chiffres, et espèrent en recevoir d’une autre collectivité. A les entendre nous sommes en période de prospérité, avec un budget de 110 Millions d’euros voté avant la fin mars. La gauche locale, augmente la contribution des collectivités de 9 Millions d’euros, 6.8 Millions d’euros de plus le taux du versement transport passe de 1.7 à 1.8% pour avoir 3 millions d’euros supplémentaires. Les tarifs augmentent de 4 à 4.5% soit le billet de 1.30 à 1.40 euros. Et enfin, ils espèrent recevoir les fameux 3.4 Millions d’euros du Conseil Général pour boucler le budget du SMTC. Pourtant la somme de 3.4 Millions d’euros du Conseil Général que comptent les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC n’a aucun engagement. Il faut se rappeler qu’en 2006 le Conseil Général avait voté à l’unanimité la demande de sortie du SMTC. Malgré un vote du Conseil Général à l’unanimité du second contrat local de développement de 15 Millions d’euros au bénéfice de l’agglomération clermontoise. Bien sûr, les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC n’ont jamais inscrit à l’ordre du jour la sortie du Département du SMTC ; pour avoir sous la main encore une récolte d’argent plus large. Et oui le tramway clermontois coûte très cher aux contribuables donc les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC veulent en faire profiter aux Puydômois, puisque les élus de gauche ont lâché la phrase : « les statuts l’obligeront à le faire », qui est de donner 3.4 Millions d’euros pour combler le déficit du tramway Clermontois. Ces mêmes élus connaissaient d’avance le trou financier de ce transport urbain. Ce déficit sera en perpétuel augmentation puisqu’un tel transport n’est pas du tout adapté à la taille de notre ville. Voilà la gauche Clermontoise voyou, menteuse et dictatrice envers les contribuables qui attrapent en plein vol la crise mondiale. Malgré cela le budget 2009* passera encore une nouvelle fois au contrôle de légalité exercé par la préfecture, considérant que le budget est dans les règles ; et ne passera aucunement dans les mailles du filet de la chambre régionale des comptes, avec l’inscription au budget de la somme virtuelle de 3.4 Millions du Conseil Général.

*110 Millions c’est simplement pour le budget 2009, en 2010 il y aura encore un budget qui englobera chaque année 16 Millions d’euros de déficit du tramway Clermontois pendant 30 ans.

L’accident du 01/04/09 avec le tramway Clermontois ravive le danger de ce mode de transport. D’après les édits de la « Pravda » une femme a trébuché, son bras qui s’est glissé entre le bord du quai et la caisse de la rame, au moment du départ de la place de Jaude. Mais en lisant cet article, le journal et les dirigeants du SMTC minimisent ce grave accident. La passante a dû attendre bloquée sous le tramway, l’intervention des pompiers pour lever le joujou des élus avec un coussin de levage. La pauvre femme a été transportée au CHU et se souviendra longtemps de ce terrible accident. On préfère minimiser les 45 minutes de perturbation de la ligne.

Parlons nuisances du tramway, avec des entretiens nocturnes de la voie : lavage, vérifications des fils électriques, caténaires, etc.…effectués par de lourds engins télescopiques, gyrophares puissants, personnes bruyantes.

Après 22heures, les nuits à Clermont Ferrand sont loin d’être calmes.

La Lèproserie de Montferrand sauvée

blassonmontferrand.jpg

Ayant parlé sur notre blog de la destruction de la lèproserie d’Herbert par les Hommes de Logidôme et la Mairie de Clermont, afin d’y construire des bâtiments disgracieux et en dévalorisant le site construit en 1199.

Etant un acte fou, la justice a remédié en déboutant en cassation la Mairie  et Logidôme, permettant de garder l’identité de MONTFERRAND à nos descendants.

En effet, depuis 60 ans d’un même groupe politique (PS) à la tête de Clermont-Fd, les têtes pensantes chauffent trop. Nous pouvons remarquer sur de nombreux actes de profération commis sur des sites comme : le Marché St Pierre, le Centre Jaude …

Les Clermontois et Montferrandais doivent être vigilants des transformations que la Mairie a en tête, il ne faut pas avoir peur de le dénoncer et de s’entourer de personnes compétentes afin de les contrer.

Affaire à suivre!

Les dossiers que nous suivons sont: Boulevard sud Ouest, Bibliothèque, Tram, les Maisons de quartier, Trémonteix, l’Hôtel Dieu, le train du Puy de dôme ….

Marre d’être plumés par les gauchistes Clermontois ?

     Les 9600 habitants de la petite commune de Pont-Saint-Esprit, dans le Gard demandent la démission de leur maire. Depuis 37 ans que Gilbert Baumet, ex-PS passé au Parti radical et aux commandes de la mairie. D’après la chambre régionale des comptes, qui a mis en évidence un déficit de 11 millions d’Euros pour 2008, causé par la politique du maire. Une pétition qui a rassemblé 2.500 signatures et 200 personnes qui ont manifesté à Nîmes devant la préfecture du Gard. Les habitants déclarent que leur maire a jeté l’argent public par les fenêtres, en employant jusqu’à 580 personnes sur une commune qui ne compte que 9.600 habitants. « C’est trois fois la proportion normale », a notamment dénoncé Virginie Subtil, présidente du rassemblement des contribuables de la ville. Mais aussi la hausse de la taxe communale. Bien sûr, le maire de Pont-Saint-Esprit avait pris un arrêté municipal « pour risque de trouble » pour interdire le rassemblement contre sa politique. Mais celle-ci s’est finalement déroulée, de même de nombreux commerces solidaires avaient baissé le rideau, la foule avait bloqué la circulation en stationnant sur le grand rond-point de l’entrée nord, le temps d’entendre les leaders de l’opposition appeler à rester  »mobilisés pour obtenir la démission du maire et solidaires face à ces impôts injustes.

marredtreplums.png

Marre d’être plumés ?

Cette histoire pourrait ressembler à celle de Clermont-Ferrand, du Puy-de-Dôme et de l’Auvergne. Avec un gouvernail de gauchiste de 70 ans avec la ville. Si l’opposition et les habitants bougeraient et manifesteraient contre les élus qui ont le pouvoir. A Clermont le Cap’taine Godard-Slama* avec sa troupe de matelots jettent aussi les deniers publics par les fenêtres avec une hausse des employées à Clermont Communauté, hausse des indemnités des dirigeants. De 1870, 50 € brut par mois (au lieu de 924€) et pour le président : 3741€. Les simples délégués touchent 224,46€. Hausse du personnel (492). Mais aussi les projets comme le carré Jaude 2, le coût des dépenses du SMTC chaque année est de 12 Millions d’Euros. Et les 50 Millions d’emprunts à risques que la ville a souscrit et non 10 Millions comme veut le faire croire le matelot Bardot, pour les 6 rames supplémentaires. Le Canard Auvergnat* avait révélé que les conducteurs de tram travaillaient 2h 34 par jour. Le personnel est augmenté 25% en 4 ans, de 27.391€ en 2003 à 33.987€ en 2007. Prime de la médaille du travail est de l’ordre de 151.000€ et une prime d’intéressement de 285.000€. C’est du propre dans la fonction publique. Des lingots d’or dans les rames de tram, tout ça pour éviter de faire trop de grève et faire circuler le joujou. Maintenant on sait pourquoi il y a un tel déficit au SMTC. On oublierait presque le coût de ligne de tram qui court pour les 30 ans avenir 457 Millions €. Malgré qu’aucune enquête judiciaire est en marche, juste la chambre régionale des comptes étudie le dossier du SMTC T2C sur le déficit. Et dire que les élus veulent une seconde ligne!!!  De plus les mandataires gauchistes ont décidé de mettre la grande bibliothèque dans l’Hôtel Dieu. Pour cause de faillites dans les caisses (qui sont aux rouges) de la mairie!!!  Et mettre juste  une (petite) médiathèque, pour rivaliser celle de Cournon, à la place de la gare routière. Le petit matelot Bianchi a pleuré avec ses amis de ne pas avoir à Clermont la deuxième  plus grande bibliothèque de France après celle de François Mitterrand !!! On imagine les frais pour les contribuables, les élus gauchistes fait revenir le projet en 2001. De plus la réalisation de la grande bibliothèque était obsolète avant d’être construite !!! Quel  réalisme de la part de la mairie. Et que devient notre chère gare routière ? Reste-elle à quai sur la place des Salins ? Mais non nos chères mandataires gauchistes guettent  sur un autre quai, l’arrivée du TGV que notre  ministre Auvergnat prépare. Pendant ce temps la mairie peut projeter  d’autres projets, (d’autres logements sociaux) donc la hausse des impôts locaux sera en constante évolution. Les Clermontois devraient virer par-dessus bord, le Cap’taine et ses matelots, qui sont au pouvoir depuis une décennie. Le Département, de papa Gouttecloche* nous fait « le monde féérique version Volcaland », avec son train à crémaillère. Il jette les pécules des contribuables du côté du Puy-de-Dôme. La participation est pour l’instant de 0,50 € par habitant, 80 Millions par la collectivité et la Région. Encore d’après l’Effronté la Région de RoyRené*, avec le projet de la construction le nouvel Hôtel de Région qui promettait de s’envoler au-delà 70 Millions d’Euros. Mais un investisseur va acquérir le bâtiment, et la Région sera le locataire, pour le prix de 1500 Euros par mois… pendant des Siècles !!! Ne parlons plus de la communication de RoyRené pour vanter le TGV, qui reste dans la gorge des auvergnats. Encore des briques jetées par les fenêtres. Enfin l’augmentation élus de la Régions de 78 personnes. Enfin les 3 Présidents gauchistes ont mis aux oubliettes les frais de l’incinérateur. Ces élus de la gauche local n’ont aucune notion de l’argent, ils en brassent des millions en longueur d’année. L’incinérateur voulu par les présidents d’extrême gauche en créant le Valtom en janvier 1997. Mais entre temps beaucoup d’élus ont tourné leur veste et les pro-incinérateurs sont devenus anti-incinérateur. Pourquoi? c’est simplement pour garder leur place chaude, payer par le contribuable. Ces mêmes élus nous font croire qu’ils ont une solution écologique. Qu’est ce qui est écologique d’agrandir le CET Centre d’Enfouissement Technique de Puy Long jusqu’en 2010? Ce qui est sûr, c’est que la note du projet Incinérateur est salée, plus de 20 millions d’Euros!!!! Qui va payer? Les contribuables. Les dirigeants de Clermont augmentent une nouvelle fois les impôts de 6% (hausse de 32,27% depuis 2008), une hausse de 5% à 10% d’impôts pour le conseil général du Puy-de-Dôme et pour la région Auvergne une hausse de 5% (Entre 2003 et 2008 les impôts ont augmenté de 62,72%). Est-on en temps de crise ? 

Alors si vous avez marre d’être plumés ?

Faites comme les habitants de Pont-Saint-Esprit, mobilisez-vous. L’opposition Clermontoise devrait prendre de la graine. Au lieu que les habitants lisent la Pravda* ( l’unique journal officielle de l’Auvergne et du centre de la France). Ou les mensonges pondent à chaque pages et articles de la Pravda. Venez plutôt découvrir un journal avec une version  riche en vérité, qui est le canard auvergnat à plume dure.

img160.jpg

*Sources : L’EFFRONTE  à lire absolument  Goutteblel / Godard-Slama la guerre des chefs. Pages 11,12 et13.

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Economie-et-Societe/Finances-publiques/Les-habitants-de-Pont-Saint-Esprit-mobilises-contre-leur-maire/(gid)/197109

http://www.laprovence.com/articles/2009/01/17/689904-Region-en-direct-Plusieurs-centaines-de-contribuables-dans-la-rue.php

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/11/01/ne-le-repetez-pas-aux-guignols-nous-savons-que-les-socialistes-speculent/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/07/06/incinerateur-les-frais-dagissement-politicienne-avec-plus-20-millions-deuros/

Et voir dans les différentes catégories, qui se trouvent à droite de notre blog.

« La main du diable »

Dans le magazine Clermont demain, conçu avec un magnifique papier glacé haute qualité avec beaucoup de photos couleurs, nous nous demandons le coût de ce magazine de la municipalité, auprès des clermontois et Montferrandais !

Et l’environnement ?…..

Le magazine numéro 248, nous fait l’étalage de toutes les transformations de Clermont- FD et surtout toutes les futures constructions bétonnées.

Donc « la  main du diable » : D.Adenot nous montre SA VISION de Clermont-FD pour demain, sans demander l’avis des clermontois et Montferrandais. Lors des élections municipales, il a tout bêtement oublié de le développer aux électeurs toutes SES transformations qui vont changer la qualité de vie et surtout la tranquillité des habitants. (Beaucoup des élus de gauche des quartiers découvrent SES fameuses  transformations, comme les lecteurs !  )

« Les élus se concertent-ils ? »

Tout d’abord, nous pouvons voir la manière toujours aussi machiavélique de construire des bâtiments qui leur permettent de garder les Clermontois et Montferrandais sous leur coupe ou plus familièrement «  par les coui…» afin de maintenir un bon électorat pour les futures échéances électorales.

Les élus nous prennent tous pour des pions.

Tout d’abord, D.Adenot nous décrit l’extension  du tram sur Champratel, avec quel argent ? 

Car, il ne faut pas oublier que le SMTC est en DETTE de 20 MILLIONS EUROS TOUS LES ANS PENDANT 30 ANS !!!!! Alors pour la deuxième ligne de tram restera dans les cartons, le tram est un équipement « gadget », il tombe très souvent en panne, coûte cher, ne roule pas sous 3 mm de neige et par grand froid, …. Comme nous avons pu développer sur ce blog.

Ensuite, des opérations de logements sociaux dans différents quartiers (Croix de Neyrat, Champratel, la Gautière, les Vergnes, Clermont Nord (Anciennement MERCK), Montferrand, quartier ST Jean, La gare, Trémonteix, quartier des Jacobins, Carré Jaude 2, l’ancien Hôtel Dieu, quartier Kessler-Rabanesse, ST Jacques et fontaine du bac) afin de bien fixer l’électorat de gauche dans tous les quartiers de Clermont-FD. Mais que fait l’opposition pour dénoncer cela avec force. Le préfet n’a-t-il pas parlé que Clermont-FD avait assez de logements sociaux afin de laisser les aides financières de l’état pour d’autres communes du Puy-de-Dôme ! (20% dans chaque quartier).

Enfin, tous les aménagements commerciaux, restauration des hôpitaux, des ensembles de bureaux, hôtels 2 à 3 étoiles, nouvelle restauration marché St Pierre, des logements étudiants et encore une maison de quartier pour endoctriner les habitants de la Fontaine du bac.

Chers habitants, battez-vous pour garder l’identité de Clermont-FD avec ces belles maisons en pierre de Volvic, les cités Michelin, les parcs, propriétés….

Il faut que l’opposition se mette au travail dans tous les quartiers pour défendre les habitants contre l’oppression de la municipalité.

Bougez-vous !

Crédits, impôts, budgets en hausse. C’est la grande braderie de Noël et du nouvel an des élus Clermontois. Le tram Clermontois prend froid, sous toile de fond

compotram1.png

 

Depuis quelques jours, nous pouvons voir que le SMTC-T2C fait sa grande braderie au sein de son équipe.

Lors de la séance du 24 novembre, le président du SMTC tente de calmer les esprits de l’opposition mais aussi de son camp, avec un Pascuito , maire de Cournon, qui voudrait être le calife à la place du calife « si nous continuons ce jeu de massacre, tout le monde y passe ». Avec un peu de recul le Maire et tous ses conseillers cachaient le prix des rames supplémentaires de 20 Millions € qu’ils avaient déjà  payés avant qu’elles arrivent sur Clermont Ferrand et surtout sans la décision de l’instance du SMTC. Ce qui en dit long sur la démocratie de la gauche clermontoise en violant les règles fondamentales du SMTC.

Le dernier épisode en date est celui du 25 novembre suite à la démission surprise du président de la T2C. Alain Brochet étant mécontent de la tournure de l’affaire du trou financier du SMTC-T2C relaté par notre blog. Il refuse la taxe additionnelle que le  président du SMTC, Serge Godard doit appliquer sur toutes les communes intégrées dans le SMTC, dont sa commune de Ceyrat.

Et enfin il refuse le probable rachat du Syndicat Mixte des Transports en Commun Clermontois  par le grand groupe Veolia.

 Au vue de cette hypothèse de rachat du SMTC par un groupe privé, Veolia prendra-t-il le risque de garder le choix propriétaire du tramway Clermontois par l’entreprise Lohr ;  si c’est le cas, il devra  avoir de sacrées épaules pour endosser les dettes et surtout le coût des pièces de rechange suite du faite que le tram est un choix technologie propriétaire (1).

A la séance du 2 décembre le président du SMTC et ses conseillers avaient adopté la taxe additionnelle, nous pouvions déjà la nommée « TAXE TRAMWAY » . Car elle ouvre enfin grand les yeux aux Clermontois que le tram n’est pas simplement financé par les entreprises mais par  l’ensemble de la communauté Clermontoise. (Quand nous pensons que lors de la présentation du projet tram les élus nous prônaient que le tram sera financé par la taxe professionnelle !). Sur le journal INFO du 8 décembre le  président du SMTC et ses conseillers ont trouvé une somme d’argent tombée du ciel pour limiter les dégâts et d’éviter cette « TAXE TRAMWAY ». Donc un crédit de 32 Millions d’euros sur 30 ans!(2), mais cela ne fera que grossir la dette qui est déjà de 457 Millions d’Euros pour 30 ans aussi!!  Voir le gouffre financier du SMTC.  

L’UMP Clermontoise en tête de troupe Claudine Lafaye ne s’opposait  aucunement sur la taxe Tramway et de la dette du SMTC.   Nous pouvons annoncer dès maintenant que l’opposition collabore avec les élus de gauche et ne sont plus crédibles en tant qu’opposition Clermontoise.  Malgré que l’UMP  critique sur le déficit du SMTC : 12 Millions et 18.8 Millions pour les 6 rames, de même sur le budget de 2009. Quand nous regardons le blog Clermont Avant Tout, ils sont heureux du succès du tram en visionnant dans une cohue l’intérieur d’une rame ce qui prouve que le tram est un faiseur de bruit. L’opposition  ne pense absolument pas aux riverains du tram qui subissent tous les jours, 24 h/24 les nuisances visuelles, sonores,  dégradations, tags de cette ligne. Ce n’est pas d’avoir un tramway sur pneu, jouet convenu à la manufacture Michelin par la gauche mais aussi par le centre et la droite confondues, jouet qui ne l’empêchera pas de poursuivre ses projets de délocalisation. Par conséquent, il fallait que l’opposition Clermontoise s’oppose au tramway sur pneu, mais aussi à son tracé. Celui-ci ne passe pas à la gare de Clermont-Ferrand, et coupe plusieurs grands axes majeurs de la ville, (Boulevards et avenues).  Chaque année la ville de Clermont-Ferrand, débourse 15 Millions d’Euros pour faire rouler ce jouet.   D’après notre article précédent le tracteur « fleur bleu de mer » remplace le tram par temps de neige, belle innovation le tramway Clermontois ne tient pas la route par temps de neige. Les élus et dirigeants de cette ville ont pris un tramway qui prend constamment froid. Ces temps ci le climat c’est refroidi. Pourtant le constructeur de ce type de tram est Alsacien, il devrait dû être acclimaté par ce temps hivernal. Mais au contraire, le jouet Clermontois dès lors qu’il y a 1 millimètre de neige, les dirigeants emploient le grand moyen qui est « le tracteur fleur bleu de mer » qui vient au chevet de celui-ci. Ces mêmes dirigeants heureux de leur jouet, devraient plutôt arranger les rues qui sont lamentables et de donner de la soupe et un travail aux Clermontois qui en ont grand besoin. Au lieu de jeter l’argent pas les fenêtres.  A l’heure de la crise mondiale qui n’épargne pas la France et qui touche de nombreux secteurs d’activités, dont l’automobile, malgré le mécanisme du bonus-malus mis en place par Jean-Louis Borloo.  Le gouvernement Français a récemment lancé  que l’automobile allait « bénéficier d’un traitement spécial ». Du fait de la baisse de la demande sur le marché des véhicules,  qui de plus entraîne des suppressions d’emplois et des mises au chômage technique.  Les grands groupes de fabrication de l’automobile en passant par les aciéries donc Arcelor-Mittal prévoit 1 400 suppressions d’emploi en France, les 2 fours sont en sommeil à Fos-sur-mer. Les constructeurs ont vu les ventes de voitures particulières neuves chuter de 14% en novembre, de plus  3 550 salariés sont sur le carreau à PSA. Il ne faut pas tout mettre sur le dos de la crise, les constructeurs ne favorisent pas aux particuliers de sortir des voitures totalement propre. Mais aussi les collectivités locales,  les dirigeants des villes dont  de Clermont-Ferrand  qui ont forcés, ces dernières années à l’élimination des véhicules particulières dans la cité, pour le «tous transports publics », ce qui amplifie cette crise, et mettent les gens au chômage.

images.jpg

L’année 2009, sera pour tous les Clermontois et de l’agglomération une année de récession voire des années de récessions. Avec un budget en constante hausse, ainsi que les impôts. Les dirigeants de cette ville augmentent une nouvelle fois les impôts de 6% (hausse de 32,27% depuis 2008), une hausse de 5% à 10% d’impôts pour le conseil général du Puy-de-Dôme et pour la région Auvergne une hausse de 5% ( Entre 2003 et 2008 les impôts ont augmenté de 62,72%).

Voici la gauche Clermontoise CAPITALISTE pour les 30 ans avenir.

(1) Seul Lohr Industrie peut fournir des pièces détachées ou de nouvelles rames en fixant leurs prix sans qu’il n’y ait de concurrence.

(2) 18.8 millions d’euros sur 30 ans à 4.73%, soit un coût de près de 32 millions d’Euros.

 

Récession Clermontoise.

images.jpg

La ville de Clermont est dirigée par de mauvais gestionnaires, en mettant la ville, le SMTC  et les communautés des communes dans le rouge ou plutôt dans le noir. Les Clermontois sont dans une récession économique du fait d’une politique de gaspillage incontrôlé des élus de Gauche.

En lisant le « Menteur » de la région hier, les langues se délient envers  la DETTE pharaonique que la Gauche a contracté contre les Clermontois et les communes avoisinantes.

Tout d’abord la Dette du SMTC qui est de + de 10 MILLONS € chaque année pendant  25ans (soit d’une somme de 250 MILLIONS €). Donc la gauche ampute la vie économique de leurs descendants par des emprunts douteux(1), alors cela même qui critique fortement le capitalisme !

 Afin de masquer leurs ERREURS, ils vont dissoudre le SMTC afin de transmettre la DETTE sur Clermont Communauté. Il  s’avère que Clermont Communauté est déjà en DETTE  de 125 MILLONS €  donc nous arrivons 375 MILLONS € qui manquent dans les caisses.

LES POLITICIENS NOUS FONT VIVRE AU DESSUS DE NOS MOYENS !

Pour faire avaler la pilule aux Clermontois, la gauche critique fortement le gouvernement de leur politique,  vante la réussite de leur JOUJOU. Pourtant c’est le tram qui nous a plongés dans cette récession économique en prenant un système peu fiable(2), en énonçant des informations sur la réalité des finances et en contractant des procès(3) sur différents projets qui ne sont pas faits dans la légalité.

Une chose est sûre, les Irréductibles Gaulois ne sont pas dupes des tours de  « passe passe » des élus qui gouvernent cette ville et ses communautés, en laissant les mêmes au pouvoir depuis 60 ans nous pouvons nous apercevoir que les impôts se sont considérablement élevés  vers les entreprises et les clermontois. Michelin s’en va sur la pointe des pieds, les PME ne transforment pas des CDD en CDI et les Clermontois déménagent dans les 4 coins du département pour fuir ces augmentations.

 

(1)    Pendant les premières années le taux est très bas et ensuite il s’élèvera au fur et mesure que les années avancent pouvant aller jusqu’à 40% (voir vent d’Auvergne).

(2)    Avec un coût de 400 MILLONS €.

(3)    Les procédures sont :

-          Procédure  sur une copie de la place de Jaude sur celle de Montpellier,

-          Procédure sur l’Hôtel Dieu,

-          Procédure sur le Théâtre qui a pris l’eau,

-          Procédure le Carré Jaude 2,

-          Procédure la Léproserie d’Herbet,

-          Procédure sur le BSO (Boulevard Sud Ouest),

-          Procédure sur la Zone de Trémonteix,

-          ……………………………..

Propagande monstrueuse à Trémonteix

Depuis quelques jours, sur un blog s’est installée une propagande bien affûtée de la municipalité par son petit soldat « Pierre le détracteur « . Après les pseudos-mérites du pseudo-tram  ne fait pas de bruit en prenant les riverains pour des imbéciles. Maintenant vantant les biens fait de la ZAC de Trémonteix avec des photos à l’appui afin de provoquer les habitants qui devront vivre devant cette « ZUP » avec tous les ennuies qui  en découleront (pollution, bruit, pollution visuelle…).

Ce qui est drôle c’est que cette personne habite en-dehors des nouveaux travaux que la municipalité impose !!! Ce jeune homme avant de demeurer soit disant rue de B…. largement loin de la ZAC de Trémonteix,  il est né et a vécu en Norman… . « Pierre le détracteur » est dans la capitale Arvernes depuis peu. A-t-il droit de se déchaîner sur les pauvres  riverains de Trémonteix.

Un rappel de cette ZAC.

 Nous avons déjà fait deux articles sur ZAC : ça chauffe dure à Trémonteix. Bien sûr nous avons  fait un petit détour sur le site de Trémonteix que la communication de la ville a rondement bien affûté. On remarque les mêmes stigmates que celui du SMTC avec le tram, rempli de beaux mensonges. Le site est un vrai canular pour les Clermontois. Les riverains se sentent piétinés.

En fait, quant on regarde d’un peu plus près, 600 logements qui vont sortir de terre il n’y aura que 180 logements qui auront le label THPE (Très Haute Performance Energétique). C’est du grand n’importe quoi, quant on veut faire de l’écologie c’est tout ou rien ! Et de prévoir de la place pour un futur transport en commun propre pour que les personnes qui y vivront puissent se déplacer. Ou peut être que la municipalité y a déjà pensé, et expropriera le terrain des pauvres habitants qui vivaient tranquillement et qui demandaient rien à personne ! Comme pour les riverains du tram agacés par le bruit de cet engin de malheur. 

Ah cette municipalité, elle apporte que haine et violence dans les quartiers et se fout des habitants de Clermont, elle se contente de regarder son profit au détriment des habitants qui vont vivre devant cette  « ZUP ».

Des riverains se réunissent en créant une association : L’U.H.T (union des habitants de Trémonteix ) afin d’affronter cette municipalité par tous les moyens, car celle-ci trouvera toujours un moyen pour dissimuler des informations capitales. Prenons exemple du tram, où elle vantait  son silence et après 2 ans de service la Mairie annonce que cela fait du bruit !

Donc riverains de Trémonteix battez vous afin qu’un souffle de démocratie règne sur cette ville de « Socialo » et allez voir l’association contre le BSO (Boulevard Sud Ouest) car ils résistent depuis plus de 15ans.

Le train du Puy-de-Dôme, entre paperasses et Disneyland.

Nous évoquons l’historique de la fermeture du chemin de fer du Puy-de-Dôme, en 1926 à cause d’un coût d’exploitation toujours resté déficitaire.

Voir:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/08/05/le-puy-de-dome-le-geant-des-domes/

Vu que l’exemple du tram Clermontois n’est pas non plus au beau fixe

Voir :

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/07/12/les-fantasmes-du-smtc-et-de-la-t2c-sont-sur-de-bons-rails-a-la-cle-un-deficit-du-compte-administratif-du-smtc/

Le train à crémaillère a été retenu depuis cette date fatidique du 28 janvier 2008. Jean-Yves Gouttebel président du conseille général a donné rendez-vous au groupe de la société SNC-Lavalin, les élus du conseil et le Préfet de la région, au sommet du Puy-de-Dôme pour venir participer à cette réunion de travail. Personne ne nous a dit comment, les dirigeants sont arrivés sur le « géant des dômes » ? A pied ? Comme des milliers de visiteurs. A vélo ? Comme « Poupou » et Anquetil en 1964. Ou alors en bus ? Pour préserver l’environnement. En voiture ? Mais ont-il payé le péage ?

Paperasses.

Pour l’instant le projet se trouve en état administratif, déclaration d’utilité publique, enquête d’utilité publique, des modifications de l’emplacement de la gare, mais surtout résoudre l’électrocution avec les ligne électriques !!! Oui le Puy-de-Dôme reçoit de nombreux adeptes de parapente avec des lieux de décollage.

Disneyland.

 trainpdd1.jpg

Vous dites démocratie participative, avec un jeu-concours pour choisir son nom, sa silhouette, sa couleur et son habillage !!! Avec comme huissier de justice le même que celui pour le tram Clermontois. Démocratie participative en voici en voilà, aux résultats des courses ce sont les élus qui ont décidés de faire le train à crémaillère. De toute façon cette concertation ne sert à rien du tout, juste à faire voir que nos mandataires consultent après avoir déjà statué! puisque le projet a retenu sa silhouette (voir photo), sa couleur (fleur de lave comme le tram, une évidence entre socialiste), son habillage (voir leurs vidéos sur le site du conseil général), et enfin son nom parmi ces propositions: « Le panoramique des Dômes, le train des volcans, Acropuy et L’Envolcan ». Nous aurions trop de choix tuerai le choix, mais là…. il n’y a même pas le choix de l’appeler « le train du Puy-de-Dôme », ce qui serai tout simplement logique. Tous ces noms nous fait plutôt penser à un parc d’attraction de Disneyland, donc pourquoi pas « Volcaland » tant que l’on est dans cet élan de démocratie participative. Nous remercions Jean-Yves Gouttebel président du conseil général et les élus pour ces ridicules cadeaux qu’ils donnent aux citoyens. Mais il ne faut pas oublier que ce projet représente une participation du département de 0,50 € par an et par habitant, de plus un investissement de plus de 80 millions d’euros sur la collectivité, mais aussi la Région, l’Etat, l’Europe. Sans négliger les publicités pour le faire adopter aux concitoyens, pendant ce temps ce sera toujours les mêmes qui paierons, puisque la Collectivité, la Région, l’Etat, l’Europe c’est nous. Dans quelques années le train du Puy-de-Dôme prendra le rail du déficit comme celui du tram de Clermont-Ferrand, voilà le monde féérique des socialistes. Nous aurions préféré un renforcement de bus électrique et l’interdiction aux voitures de monter.

En attendant le grand bol d’air d’impôts, nous voudrions un grand bol de soupe pour les pauvres Auvergnats.

Jaude entre agression, bagarre et réseau de cannabis.

La mobilisation d’importantes forces de l’ordre, place de Jaude, pour les incidents de l’agression d’une jeune femme, d’une violente bagarre et enfin un réseau de trafic de cannabis met le centre de Clermont-Ferrand dans une situation lourde. Le sentiment d’insécurité gagne les usagers sur cette fameuse place. Les passants disent que « Clermont craint ». Le procureur réplique « la concentration de personnes entraîne une concentration des problèmes », de plus « Tout le monde passe par là ». Les facteurs de l’insécurité sont la piétonisation de Jaude et le tramway dû fait d’apports d’usagers du nord et du sud de Clermont, qui émettent un climat d’insécurité et du coup la progression de la délinquance au centre de Clermont-Ferrand. Les élus ont commis une faute, de ne pas avoir renforcer les forces de l’ordre type la BAC au lieu des policiers municipaux qui font plomber des PV envers les automobilistes aux heures de stationnement, d’après les nouvelles instructions de leur nouveau chef.

compotram1.png

De plus les nuits les délinquants et les fétards sont libres, entre l’alcool, raquette et tags * le long de la ligne de tram, il ne faut pas être surpris que « Clermont Craint ».

*Voir:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/04/01/le-sectarisme-des-elus-dextreme-gauche-clermontoise/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/02/19/la-fete-pour-les-etudiants-linsomnie-pour-les-riverains-acte-2/

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/22/la-fete-pour-les-etudiants-linsomnie-pour-les-riverains/

 

La magie du Tour de France en Auvergne.

tourdefrance.jpg

La magie du Tour de France.

Le Tour de France, c’est 15 millions de spectateurs de 22 nationalités différentes sur les routes. De plus 528 médias qui suivent l’épreuve, diffusée sur 78 chaînes dans 170 pays pour un total de 2 milliards de spectateurs sur les 2400 heures de diffusion. Bien sûr, on a tous des souvenirs de la victoire en 2004 de Richard Virenque à Saint-Flour le 14 juillet 2004. Les auvergnats ont tous en mémoire les étapes de l’ascension du Puy-De-Dôme, au totale 13 étapes. La première a eu lieu en 1952 où le Grand Coppi remporta la victoire, la dernière montée en date est celle de 1988 remportée par Weltz (Danois). L’étape de 1964 la plus magique que on retiendra, avec le coude à coude entre « Poupou » et Anquetil. Les auvergnats attendent plus de 20 ans le retour d’une étape sur « le Géant des dômes » et de plus une victoire française. Mais « c’est un site Classé », et de plus une difficulté logistique, néanmoins les organisateurs du Tour rendront un jour réalisable l’étape de l’ascension « du Géant des dômes ». Pour l’instant la magie du Tour de France passe par l’étape ascension des impôts, à tous les auvergnats et il n’y aura aucun abandon à l’arrivée.

« La Région se devait de mettre le paquet ».

La phrase du Président de Région donne tout le sens de sa politique envers les Auvergnats « La Région se devait de mettre le paquet !!! ». Monsieur Souchon invoque « Des retombées médiatiques […] avec 2 milliards de téléspectateurs dans le monde […]. Cela méritait qu’on mette le paquet ». Alors qu’en début d’année il demandait à l’Etat 6.4 millions d’Euros, qu’il l’avait perdu. Comme par magie, il a retrouvé de l’argent pour le Tour de France qui passe par l’Auvergne.

Le parquet au frais du contribuable.

La Région Auvergne donne une estimation de 200.000 Euros, sans oublier le Numéro spéciale juillet/août de Sports Auvergne au prix du 5 Euros au frais du contribuable. De plus il faut rajouter l’embellissement de la commune, les animations, les heures du personnel communal soit 60.000 Euros du Conseil Général du Puy-de-Dôme.

La majorité régionale ne fait rien sur l’emploi, la formation, les lycées et de la diminution des stages. La région est en train de préempter les crédits européens pour financer les formations qui lui incombent. L’Auvergne est la deuxième région derrière le Languedoc-Roussillon pour l’augmentation des impôts. De 2004 à 2008, la hausse des impôts dépasse 62 %. Les élus de la Région font beaucoup travailler les cabinets privés, avec pourtant un nombre croissants d’agents au conseil régional qui a passé de 220 à 360. Sur le projet TGV Clermont-Paris, la pétition du Président Souchon a coûté 255.00 Euros aux contribuables. S’il avait adhéré à l’association TGV Grand Centre Auvergne, cela ne lui aurait coûté que 1000 Euros.

Voir aussi :

http://ventdauvergne.canalblog.com/archives/2008/07/21/9992468.html

Mais 2004 n’est pas 2008, la magie ne s’opère pas tout le temps. Les commerçants des villes et communes qui ont investies dessus n’ont pas eu les retombées espérées. L’exemple de Super-Besse le démontre, les touristes ne sont pas restés après le Tour.

 

123456...12

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage