• Accueil
  • > Tramway de Clermont-Ferrand

Archives pour la catégorie Tramway de Clermont-Ferrand



Grève de tram aujourd’hui.

compotram1.png

Aujourd’hui le tram circule à mi-temps, pour cause de grève. Cela fait du bien aux riverains de la ligne qui supportent les nuisances, malgré les nettoyages des rails qui continuent entre 1h00 et 3h30 du matin. Il fait bon vivre dans Clermont-Ferrand en journée, et tant pis pour les usagés de ce mode de transport. Cela démontre bien que la voiture particulière a des beaux jours devant-elle. Les politiciens devraient accélérer la commercialisation des voitures électrique, pour ne plus avoir des nuisances de pollution et de bruit dans les villes. Les voitures qui roulent à l’électrique ne datent pas d’hier. L’invention de la voiture électrique a été découverte bien avant 1930! Et même, des camions roulaient à l’électricité. Mais les grands groupes pétroliers ont fait pression pour garder le monopole. Pourtant l’électricité est une énergie bon marché pour tous, va-t-on la remettre en service après plus d’un siècle de sommeil ? Avec l’environnement, l’inflation à la pompe, le pouvoir d’achat, il faudra bouger les lignes.

voir:

http://www.lepost.fr/article/2008/02/16/1099777_la-voiture-electrique-est-vieille-de-presque-un-siecle.html

http://www.moteurnature.com/actu/2007/honda-fcx-clarity.php

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/18/premiere-greve-de-tram/

Entre choc et consternation,des dangers des passages à niveau du tramway Clermontois.

Huit blessés, quatre ont été hospitalisés dont un bébé à cause du tram!!!L’accident d’une telle violence s’est produit à l’angle des rues du Torpilleur-Sirocco et du Cheval, à proximité du collège Albert-camus.

Six personnes, cinq femmes et un bébé d’un an ont été percutés, mardi 27 mai 2008 vers les 19h 30 par une camionnette, quatre on été hospitalisés. Les personnes de 25 et 20 ans qui conduisaient la camionnette ont aussi été blessés.

Voici les photos de la collision.

accidentruetorpilleursiroccobis.jpg

La Montagne 28/05/08.
Sous le choc, les vitres du tram ont explosé

Le tram a percuté une camionnette près de l’arrêt du collège Albert-Camus, ensuite la camionnette a glissé contre le tram, occasionnant un choc latéral qui a fait exploser les vitres de la rame.

accidentruetorpilleursirocco.jpg

La Montagne 29/05/08.

Enquête de police!!!

Une enquête de police a été ouverte afin d’établir les responsabilités.

Nous pouvons déjà constater que le maire et les élus sortants sont les champions de toutes catégories de brios embrouillent, des pseudos passages à niveau et des impensables gymkhanas sur tous les carrefours. Il faut être honnête, les feux entre le tram et les véhicules ne sont toujours pas au point. Et si le tram était totalement en « site propre », il n’y aurait jamais eu d’accident. Maintenant c’est facile de faire endosser les responsabilités aux Clermontois.

Aucune sécurité pour ces fatales passages à niveau!!!

 Tous les passages à niveau sont des points noirs créés dans la ville par les élus de Clermont et les responsables du SMTC, ils sont tous dangereux!!!!! 

L’exemple d’un passage à niveau créé sur l’avenue de la Margeride au sud/ouest de Clermont-Ferrand, est le commencement de nombreux accidents qui ont eu lieu, depuis l’arrivée du tram.  L’origine de l’apparition de l’énorme dos d’âne est dû, au faite de la faible l’inclinaison de la voie du tram et de la forte descente de l’avenue de la Margeride. A l’époque beaucoup de personnes avaient interpellé les responsables pour éviter de créer un tel passage, qu’il serait très dangereux par rapport à la vitesse, aux pentes de l’avenue et de la plate – forme, et de là non visibilité du lieu qui engendrerait des accidents graves. Les responsables n’ont pas cédé et ont répondu « cela fera ralentir les véhicules ». Du plateaux des Cézeaux au carrefour de la voie du tram, l’avenue de la Margeride est en forte inclinaison, mais aussi avec une vigoureuse courbe où la vitesse est de 70 km/h et aucune visibilité, aucun panneau pour prédire un passage à niveau. Juste après la courbe à 50 mètres du passage du tram des panneaux signalant la réduction de la vitesse à 50 km/h et le croisement d’une ligne de tram avant l’arrivée près de la voie avec un feu tricolore. De même il est difficile de passer à 50 km/h sur ce passage à niveau!!!, donc la sécurité est obsolète.

De plus celui du Boulevard Robert Schuman est aberrant, avec un double passage à niveau dans un rond-point à feu, dont il y a aussi de nombreux accidents. La ligne de tram cisaille un Boulevard stratégique de l’entrée de Clermont-Ferrand, mais   l’incohérence se trouve dans le rond-point, au niveau des entrées de la patinoire et du centre commercial L.

La faute aux élus Clermontois et au SMTC.

C’est pour cela que nous sommes contre le tracé du tramway Clermontois, les élus socialistes sortants et responsables du SMTC n’ont pas trouvé de plus malin que ces subtils passages à niveau. Nous sommes consternés et malheureusement cela ne fait que commencer. Le tracé que devait être en « site propre », il contient plus de 58 carrefours!!! Tout est de la faute des élus Clermontois et au SMTC. D’après le SMTC le nombre des accidents est 38 depuis 2006 dont 14 en 2008 une source à prendre avec des pincettes, et elle ne dit rien sur le nombres de morts.

A quand la suppression de la ligne de tram!

Voir même sujet:

http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/03/24/les-montferrandaises-et-les-montferrandais-naiment-pas-le-tramway-clermontois/ http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/02/07/encore-et-toujours-des-accidents/http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/16/boulevard-gustave-flaubert-passage-a-niveau-dangereux-le-retour/http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/12/boulevard-gustave-flaubert-passage-a-niveau-dangeureux/

Quand nous apercevons qu’il y a encore des passages à niveau dangereux avec la SNCF malgré les barrières  » Une collision survenue lundi 2 juin avant les 14h00 entre un TER et un car scolaire à un passage à niveau en Haute-Savoie vers le lieu-dit Mésinges à Allinges. 7 collégiens en sont morts ».

 

Tapage 2 Chiqué*.

compotram1.png

Nous trouvons que les journalistes doctrinent, spéculent et enjolivent le joujou tout crasseux, qui fait du bruit toute la journée avec ses accélérations et décélérations. Qui tinte à tue tête avec sa clochette et klaxonne avec joie près des habitations des Clermontois pour les énerver; le pire, c’est le tapage nocturne. D’après les lois en vigueur, pas de klaxon dans les villes et pas de bruit après 22h00 jusqu’à 7h00. Alors avec ce joujou, les gens ne peuvent dormir. Le tram roulant au moins jusqu’à minuit, ensuite les nettoyages des rails se faisant les nuits vers les 1h30 ou vers 3h30, en plein sommeil. Et de nouveau réveiller à 5h00 les Clermontois, pour le départ du 1er tram. Alors que les bus s’arrêtent de circuler à 21h.30. C’est pour cela nous avons marrent de ces journalistes gauchistes qui gavent les Clermontois à aimer ce joujou qui coûtent plus de 453 Millions d’Euros. De plus ils forgent aussi un fond de commerce et nous sortent des articles insolites. Les journalistes ne nous disent pas tout sur les chiffres de leur joujou. Ils racontent qu’il y a 51 carrefours entre le tram et les voitures c’est largement trop ! Mais ils oublient les carrefours privés qui jalonnent sur le parcours, par exemple aux Pistes avec les sorties de magasins, de parkings à la Poterne, des immeubles en haut du viaduc et le plus mythique pseudo innovation, l’impensable gymkhana du chemin du Creux de la Chaux. Où les riverains sont invités à rouler sur la plate-forme et avec une sortie d’école ! Et dire que les mêmes élus de la ville, dirigeants du SMTC nous confiaient avec loyauté que le tram serait sur « une plate- forme complètement en site propre ». Ils nous parlent d’une moyenne d’un tram toutes les 6 minutes, c’est plutôt toutes les 3 minutes en moyenne. Ils écrivent aussi une moyenne 44000 voyageurs, est-ce le nombre de tickets payés, ou ceux qui s’amusent à se promener dans le tram. Peut-on aussi parler des accidents qui se déclarent tous les jours et dont on ne parle que vaguement, et le plus scandaleux ceux sont des accidents mortels qui n’ont jamais été dévoilés, et là c’est le comble de l’histoire de l’innovation de leur joujou. « Voici un vrai Tapage 2 Chiqué »*.

6 nouvelles rames pour palier les HS  du tram?????

C’est difficile d’augmenter la cadence, sur les 20 rames, 18 devraient être  en service quotidiennement et 2 autres en maintenance. Entre parole et  réalité ce n’est pas la même chose. Il suffit d’un accident par jour pour que le nombre de rames diminue voir « accident » et même la maintenance de rames au niveau des galets, qui sont régulièrement cassés. Avant d’entreprendre les réparations, des expertises sont en cours afin de déterminer si les châssis ont été endommagé ou pas .

Nous avons trouvé un article très intéressant « T2c: faut faire avec…. » datant du 22 février 2005. Le sujet est toujours d’actualité, puisqu’après la mise en service « du joujou » les problèmes sont encore non résolus et pire d’autres ont fait surfaces, qui sont:

-L’intermodalité voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/10/06/lintermodalite/

-Mais aussi d’autres inconvénients: nuisances sonores, augmentation des impôts locaux, le prix des billets, coût de la maintenance, etc…voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/tag/tramway-de-clermont-ferrand/page/2/

D’après les transports publics de l’agglomération Clermontoise l’article est de vulcano.

T2c: faut faire avec….

J’habite Cébazat dans le périphérie nord de Clermont Ferrand et je prends tous les jours les transports en commun de cette agglomération plutôt importante en nombre d’habitants (283 200 habitants pour 21 communes) : la T2C.

GENERALITES

-Le nombre de lignes

Le réseau T2C circulent dans 22 villes (les 21 de la communauté de communes + une) tous les jours de la semaine. Ils existent 20 lignes classiques du lundi au samedi et 8 le dimanche (regroupement de plusieurs lignes) ; ils existent également en parallèle un service de transport scolaire et des navettes pour les usines (Michelin entre autres).Bon, classique me direz-vous, tout le monde y trouve son compte.

Et ben non : le réseau est vraiment très particulier : il existe d’énormes disparités entre communes.
Je m’explique : Les villes situées à l’ouest de Clermont Ferrand, considérées comme « riches » (Chamalières, Royat pour ceux qui connaissent) et pour le confort du 3ème âge (énormément présent dans ces 2 communes), il y a pas moins de 5 lignes sur 20 qui desservent ces 2 communes.
Les autres communes, du nord et de l’est, n’ont pas cette chance. En moyenne, une seule et unique ligne les traverse alors que le nombre d’habitants est généralement supérieur…

- Les horaires

Là où le bas blesse, c’est surtout aux niveaux des horaires : un bus toutes les ½ heures (au mieux) pour la plupart des lignes ! ! ! Alors que Chamalières et Royat peuvent compter sur un bus toutes les 5 minutes aux heures de pointe… No comment…

Sans parler que certains sites (stade Gabriel Montpied où joue le Clermont Foot en Ligue 2 – le Zénith d’Auvergne où se déroule les concerts et autres expositions etc…) sont presque pas desservi… Et les bus arrêtent de circuler à 21h.30… Comme dirait le maire de Clermont, rien ne vaut la marche à pied ! (pour le stade, il faut bien compter une grosse demi-heure…)Rien que ça, c’est les boules. Pour ma part, comme je le disais dans l’introduction de cet avis, j’habite Cébazat qui touche Clermont Ferrand (par le nord). C’est une ville de presque 8 000 habitants, moderne et alors qu’il me faudrait 10 minutes pour rejoindre mon travail en voiture, il me faut minimum 1 heure en bus ! ! ! Et comme il n’y a qu’un bus toutes les 30 minutes, j’ai pas intérêt de rater ma correspondance ! Sinon, en partant à 17h.45 de mon boulot, cela me ferait arriver à 19h.15 au mieux…

Tiens en parlant de correspondance, il m’arrive de prendre 3 bus différents pour arriver à bon port. Mais j’imagine que pour d’autres, le nombre de correspondances doit être plus importants…

-Tickets

Comme dans tout transport en commun, il vous faut payer votre trajet ; de ce fait, la T2C propose une multitude de possibilités. Pour ce faire, vous trouverez chez bon nombre de commerçants dans les différentes communes traversées des dépositaires

Les enfants de moins de 4 ans ne paye pas (Encore heureux !)

A noter que la T2C a augmenté ces tarifs sur certains produits le 1er février 2005.Tout d’abord, commençons par les tickets : Loin de notre ami Serge Gainsbourg qui poinçonnait à tout va, vous pouvez acheter un ticket en direct dans le bus ou auprès d’un automatique à certains arrêts de bus (y’en a pas beaucoup).

Je vous laisse le soin d’aller sur le site web de la t2c (cf. fin d’avis) pour connaître les conditions d’utilisation et d’obtention pour chacun des titres suivants :La gamme s’étend du ticket à l’unité au carnet de dix tickets, en passant par les éventuelles offres réservées à un public spécifique (famille nombreuse, personnes âgées, personnes mutilées).

Quelques remarques :Le ticket à l’unité est aussi cher (Prix : 1.30€) que dans certaines grandes agglomérations (Toulouse…) alors que, comme je le disais plus haut, le réseau est vraiment pas folichon…
Préférez le carnet de 10 tickets (prix : 9.30€) avec une économie de presque 4 €.

L’astuce : La carte d’un jour (prix : 5 €) Vu le temps que mettent les bus pour traverser la ville, je préconise plus cette solution que celle du ticket à l’unité : au moins, le retour est prévu et en plus, vous n’avez pas à vous tracassez pour prendre vos correspondances dans l’heure…

Autres tickets :

Le billet parking – relais : Prix : 3€

Le parking est gratuit pour les abonnés. Si vous êtes titulaire d’un abonnement Passebus (général ou étudiant) ou d’un abonnement annuel (général ou étudiant), présentez le à l’accueil T2C du parking. Votre ticket de parking sera alors validé pour la journée.Le parking + bus pour 3 €. Vous pouvez acquérir, à l’accueil T2C du parking, un titre (3€) valable pour un aller-retour en bus dans la journée. Votre ticket de parking sera validé pour la journée. Des contremarques gratuites seront également remises aux passagers de votre voiture (3 maximum).

Là, c’est un plan d’enfer ! Sauf que les parkings – relais se font rares à Clermont Ferrand : il en existe UN ! ! ! Place du 1er mai, certes pas trop loin du centre ville, mais y’a pas 500 places non plus…juste 280.Et puis, un parking relais, normalement, on le trouve en périphérie de villes pour éviter les bouchons dus à la circulation routière : donc, là, il faut rentrer dans Clermont, poser sa voiture à 2 pas du centre ville ; puis prendre le bus pour rallier les rues piétonnes à 15 mn à pied du parking relais…
Pour d’autres destinations éloignées du centre ville (le CHRU, etc…), vu le nombre de place de parkings prévus à proximité, inutile de s’emmerder à poser sa voiture au parking – relais et de prendre le bus !

Le billet navette – aéroport : Prix à l’unité : 4€
Prix en carnet de 3 : 9.50€

L’aéroport de Clermont Ferrand se situe à Aulnat, à l’est, à 7.5 kms du centre ville. En voiture, il faut compter 13 mns alors qu’en bus, il faut 30 mn. Quant aux horaires, vu qu’il n’y a que 7 navettes par jour, vous imaginez bien qu’il faut surtout pas la rater…

-Abonnements

Passons aux abonnements pour les habitués des transports en commun clermontois. Comme les tickets, les abonnements bénéficient du gamme étendue : on trouve les classiques que l’on retrouve dans chaque ville de France (mensuel, scolaire, étudiant, carte annuelle).

Quelques remarques :

Le passebus mensuel : Carte : 1.80€
Coupon : 34.50€

A titre de comparaison, vous payez seulement 10 € de plus (environ) à Lyon pour un réseau autrement plus grand et pratique…
Carte annuelle générale : Carte : 1.80€
Coupon : 335€

Un petit calcul : il vous en coûtera donc 336,80 € à l’année ; si vous prenez l’abonnement mensuel, cela vous revient à 415.80 € … Au pire, si vous partez 1 mois en vacances, vous serez toujours gagnant (381.3 € pour 11 mois) et en plus, fini le temps perdu à courir acheter chez votre dépositaire le coupon mensuel !
La carte annuelle scolaire / étudiant : Carte : 1.80€
Coupon : 241 €

Là, c’est au cas par cas : comptez donc 242,80 € à l’année par ce biais ; et 349,80 € à l’année en optant pour le coupon mensuel. Bon, après, c’est sûr qu’en tant qu’étudiant, si on est sur Clermont juste d’octobre à mai, il faut voir…

Public spécifique :Demandeurs d’emplois :

Il existe des réductions qui diffèrent selon les communes : prenez contact avec le Centre Communal d’Action Sociale de votre ville .

Les invalides et non voyants :

Gratuité des transports en commun (enfin presque, il faut débourser 1,80 € pour la création de leur carte de transport.Ils existent encore toute une multitude d’abonnements dont je ne dresserai pas la liste tant ils sont nombreux et variés.

C’est un réel point fort de la T2C même si on a un peu de mal à savoir ce qu’il nous faut. Faut mieux les contacter !

CONFORT ET ESTHETIQUE

Les bus sont blancs avec un joli liseré bleu/vert ou rouge… Ils sont assez modernes et rentables, surtout depuis que la T2C a viré deux séries de bus très chers (bus + fibre optique sur la chaussée…) et en panne 75 % du temps.

L’intérieur est classique mais il est rarement saccagé : les sièges sont souvent impeccables (pas de chewing-gum collé, par de coup de cutter en guise de design perso…), même au fond du bus…

LES CHAUFFEURS

Comme pourtant, on va dire qu’il y a « à boire et à manger »… Vous pouvez trouver :

- Sébastien Loeb sans le charisme et le copilote mais la vitesse en plus (d’ailleurs, hier, un freinage tardif en ligne droite avec dépassement d’un véhicule en manœuvre m’a fait exploser la cheville sur un poteau métallique du bus…),
- Le sosie de Robert Hue qui en prime insulte les automobilistes,
- Les grognons qui vous disent pas bonjour à votre montée du bus et ne daignent même pas croiser votre regard…
- Et puis ils y a ceux qui répondent aux critères de présentation inculqué à n’importe quel chauffeur : poli, à votre écoute, conduit prudemment, respect des horaires, soucis de la clientèle…
Globalement, à part certains fous du volant, ils sont sympas les chauffeurs et chauffeuses qui remplissent correctement leur mission. (elles sont mêmes mignonnes dites-moi ! On est loin de l’image du chauffeur poid-lourds à la Josiane Balasko…désolé Josiane).

LES VOYAGEURS

On trouve de tout chez les voyageurs : des enfants aux personnes âgées, en passant par les lycéens et les étudiants, toute la population clermontoise est représentée.

Néanmoins, mais ça se retrouve partout, l’indiscipline règne comme partout j’en ai bien peur : y’a toujours des connards pour fumer au fond du bus, juste histoire de faire chier les autres, alors que des enfants et personnes âgées sont à proximité. C’est si dur d’attendre quelques minutes pour fumer sa clope ? ? ?Autre détail : si vous êtes une personne âgée, ne comptez pas sur les autres pour vous laisser leur place… C’est chacun pour soi ! « T’as qu’à pas être une vieille ! ! ! ».

TRAMWAY

-Présentation

L’agglomération de Clermont Ferrand a souhaité se doter d’un tramway. Il sera rouge comme les volcans d’Auvergne… C’est pourtant pas vraiment la couleur locale.Il sera opérationnel en 2006. Au départ, 2 lignes étaient prévues mais le manque d’enveloppes budgétaires a fait qu’une seule ligne est en construction.

Elle traverse Clermont Fd du nord au sud-est en passant par le centre ville. 14 kms de ligne, 31 stations, 29 % de la population et 41 % des emplois seront desservis à moins de 500 m de la ligne.
-Problème

Chouette, un tramway tout beau tout neuf ! C’est vrai que ça fait bien envie quand on lit la présentation faite à ce sujet. Maintenant, regardons le revers de la médaille :

1° – Le tramway est plus écologique que les bus : partiellement vrai à Clermont puisqu’il s’agit d’un tramway sur roues (dans des rails certes)

2° – le projet est un gouffre financier que bien sûr nous, contribuables, allons gentiment régler. Il a fallu modification les voies de circulation routière, créer les voies du tramway, les stations, consolider les piles d’un viaduc important de la ville pour qu’il puisse supporter le passage des convois,… L’intérêt public n’a pas vraiment été décrété pour ce projet…

3° – aux dernières nouvelles, le chantier à 6 mois de retard alors que l’entreprise qui fabrique les rames de tramway sont dans les temps. En plus du coût de départ, il faudra compter sur des indemnités de gardiennage des rames…

4° – la circulation routière : Clermont Ferrand, modeste ville de 137 000 habitants, 3 autoroutes quand même, est un bordel ambiant aux heures de pointe en voiture. Les travaux pour le tramway se font en même temps aux quatre coins de la ville à des endroits névralgiques pour les automobilistes, tout cela pour rattraper le retard. Bref, c’est l’enfer pour les usagers des bus et les voitures !

5° – Des points essentiels ont été oubliés par le trajet du tram : la gare SNCF pour ne citer qu’elle ! Mais également le Zénith pour les concerts et expositions. Déjà qu’il n’y a pas de navettes pour s’y rendre…

6° – infos à vérifier : le passage du tramway supprimerait certaines lignes. Toujours mon exemple : il faudrait que je prenne un bus – le tramway – un nouveau bus – et encore un autre bus pour aller à mon boulot (Le parcours du tram est long et fait des détours de folie).
Déjà que je mets 1 heure pour y aller en ce moment, j’ai plus qu’à me lever encore plus tôt…

CONCLUSION

Perso, je trouve que le réseau T2C est inadapté aux besoins de beaucoup de voyageurs réguliers. Le tramway, qui n’a fait l’objet d’aucune concertation auprès de la population, ne permettra pas de répondre aux attentes.
On a plus l’impression que la ville de Clermont Fd avait envie de se doter de son « joujou », comme d’autres agglomérations françaises.

Un mot de la fin positif quand même : Vu qu’on sera obligé de s’y faire, on finira bien par trouver ce réseau plus ou moins pratique étant donné que circuler en voiture devient de plus en plus compliqué.

*T2C: Tapage 2 Chiqué.

Le sectarisme des élus d’extrême gauche clermontois.

Les Policiers ont interpellé douze taggueurs en flagrant délit dans Clermont en 2007, mais 246 tags supplémentaires ont été signalés. La municipalité est confrontée au problème des tags qui ghettorisent la ville. Depuis la construction du tramway Clermontois, les tags sont de plus en plus nombreux sur la ligne, (avec de nouveaux murs qui ont été construits), ce qui amènent des dégradations, ce qui ne facilitent pas la rapidité du nettoyage. D’après l’élue et réélue Monique Bonnet d’extrême gauche MRC, qui est en charge de la propreté de la ville. La ville dépense 23.000 euros par an pour effacer les stigmates des taggueurs après leurs passages. Malgré le coût qui est relativement élevé, cela n’est qu’une goutte d’eau. (Pour la petite histoire le tram accumule d’énormes dettes de plus 450 millions d’euros), aucune politique n’a encore été faite à ce jour. Ce sont toujours les mêmes qui dirigent cette ville, ils parlent beaucoup de ce sujet mais il n’y a pas d’action concrète. Les élus qui commandent cette ville depuis des décennies préfèrent payer des propagandes dans le journal d’extrême gauche La Montagne (20/03/08), pour montrer l’incapacité sur ces problèmes. D’après les dits de l’élue Monique Bonnet d’extrême gauche MRC « C’est un travail permanent », « les agents nettoient tout ce qui, techniquement, leur est possible. Et nous faisons appel à une entreprise spécialisée pour les travaux difficiles ». En attendant il y a beaucoup de citoyens qui en sont victimes. Ils appellent plusieurs fois la mairie, et attendent plusieurs mois, mais la ville ne dédaigne d’effacer ces graffitis. Pour éradiquer les délits il faut si prendre à la base du système, mais encore une fois l’incompétence des extrémistes élus Clermontois et leur politique locale est insultante envers les citoyens, à cause d’une arrogance gestion capitaliste où ils en n’ont que pour le tram, la Place de Jaude, le Carré Jaude 2, la grande Bibliothèque, etc.… voici des élus assoiffés de pouvoirs.

 

Les Montferrandaises et les Montferrandais n’aiment pas le tramway Clermontois.

compotram1.png

RETOUR VERS LE FUTUR autre accident

Mardi 19 mars 2008, une rame de tram Clermontoise est entrée en collision avec une voiture, Place de la Fontaine à 14h15.

Il faut être honnête, depuis la mise en circulation du joujou du maire d’extrême gauche Clermontois, la Place de la Fontaine est devenue pour les automobilistes un parcours du combattant. Il faut le dire haut et fort que le Boulevard Léon Jouhaux, c’est une des artères principales pour tous ceux qui viennent de Montferrand, pour aller à Clermont.

Le tram se trouve sur la gauche du Boulevard, de plus il est perpendiculaire aux rues Jules Guesde et D’Antoine Bellet, pour créer un passage à niveau donc celui-ci a été cité plus haut comme dangereux. Godard et les élus sortants réélus, nous ont réalisé une cohabitation véhicules et tramway rocambolesque et de virtuosité, les plus imaginatifs, qui de même n’auraient pas pu faire mieux pour cette Place. Le maire et les élus sortants sont les champions de toutes catégories de brios embrouillent, des pseudos passages à niveau et des impassables gymkhanas à cette place de la Fontaine. Ensuite quand les véhicules prennent rue Debay Facy pour circuler sur Avenue de la République, il y a un nœud (passage à niveau) en angle droit sur l’entrée de celle-ci. C’est obligatoire pour tous !! On n’a pas trouvé de plus malin que ce subtil couloir fréquenté pour en faire un passage à niveau, puisque le tram bifurque au milieu, au commencement de cette Avenue. Les voitures circulent sur d’une seule voie de chaque côté.

Bravo aux spécialistes incompétents et arrogants.

Depuis le rond-point en amont, il y a d’innombrables feux tricolores (on en dénombre 7) qui à toutes heures de la journée créé d’éternels bouchons pour les automobilistes, et donc de pollution d’air et sonore. Les conducteurs de rames de tram sont obligés de leurs donner la priorité, au risque de rester coincer.

Les Montferrandaises et les Montferrandais n’aiment pas le tramway Clermontois, et le font savoir et critiquant vigoureusement les élus et les ingénieurs, qui ne sont pas du tout ingénieux. Encore une nouvelle fois, nous voulons dire aux responsables de ce lamentable projet qui sont, le maire Godard, les élus, les ingénieurs et techniciens d’avoir déposé comme une bouse de vache un tel équipement sur cette Place, et en plus ils sont insolents envers les Montferrandais.

De même le vendredi 21 mars vers les 11h des véhicules de pompier et de police ont circulé sur la plate-forme du tram à la pardieu, mais aucune nouvelle de la part des médias locaux d’extrême gauche.

img030.jpgchine.jpg

Le gouffre financier de la maintenance du tramway Clermontois.

L’argumentation l’emporte sur  » l’effet de mode  » ou les  » tendances du moment  » alors il faut démontrer l’intérêt du tramway par rapport aux autres mode de transport, prenons exemple du trolley-bus qui à 1er vue apparaissait plus adapté au financement de notre ville pour un coût d’investissement et un coût de fonctionnement 2 à 3 fois inférieur. Les élus ne sont pas intéressé aux autres modes de transport – intellectuellement c’est dérangeant d’éliminer un mode de transport sans l’avoir sérieusement étudié. Non ? De quoi avaient besoin les Clermontois? D’un superbe transport en commun ? Ou d’un transport plus efficace et moins cher afin de dégager des manoeuvres budgétaires pour s’attaquer à d’autres problèmes ?http://www.transbus.org/actualite/pic_2006_10.html. Nous voudrions indiquer à la majorité sortante, notre désapprobation avec la manière dont le choix du mode de transport a été pratiquée en privilégiant le tramway. Nous désapprouvons le comportement de Godard Maire sortant sur ce dossier technique mais dont les incidences budgétaires sont considérables. L’argument développé dans la presse par Serge Godard, Maire de Clermont-Ferrand, et chargé des transports à la SMTC pour le Tramway est très rationnel ! « C’est structurant pour une ville, c’est tendance et sans aucun doute le meilleur choix à long terme ».
Bref nous avons compris, pour être un élu branché il faut être favorable au Tramway.

Pourquoi ? Au contraire toutes nos infos nous indiquent que d’autres modes de transports comme le trolley-bus était moins cher. D’une manière générale si nous considérons les 3 modes de transports sur TSCP : tramway, trolley-bus, Bus à haute qualité de service, nous reconnaissons volontiers que le tramway moderne est mieux car il transporte plus de personnes, mais pas celui de Clermont qui fait office d’unique tram en France d’avoir une largeur de 2.20m. Voir http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/02/25/linnovation-du-tram-vue-de-linterieur/ . Au passage nous critiquons le tramway les responsables du SMTC de ne s’être pas intéressé aux autres modes de transport – sans l’avoir sérieusement étudié. Si l’on considère 1° la situation locale et 2° le besoin de faire des choix et mettre des priorités, nous pensons qu’un grand effort doit être donné pour l’accompagnement scolaire de beaucoup d’enfants ou d’adolescents de notre ville. Nous aurions préféré qu’une partie finance pour un mode de transports « moins cher » et que le reste finance l’accès à la propriété privé, pour éviter les 20% de logements sociaux dans chaque quartier. De plus des espaces de verdures et de l’emploi pour tous. C’est en plus une source criante d’inégalité sociale. Nous sommes favorable au TCSP c’est à dire à des voies réservées pour les transports en commun mais il nous semble que les autres modes de TCSP comme le trolley-bus guidé aurait été très intéressants et nous avons le sentiment qu’ils ont été rapidement écarté par les dirigeants Clermontois pour mieux succomber à la mode du tramway. Pourtant le prix n’a rien à voir : A requalification urbaine équivalente le coût d’un trolley-bus guidé est de 7 à 8 millions d’euros / km alors que le coût d’un tramway est de 22 à 25 millions d’euros/km. Le trolley-bus guidé est aussi confortable, la ponctualité, la rapidité et le respect de l’environnement sont identiques au tramway. Nous aurions du réfléchir encore un peu avant de sacrifier des budgets énormes (>457 millions d’euros – sans parler du coût d’exploitation) à la mode du TRAMWAY.

Encore moins cher que le trolleybus

La vérité vous le savez il existe encore d’autres moyens efficaces, plus économiques et respectueux de la santé pour moins polluer nous avons la technologie des bus électriques, au gaz naturel et aussi au gaz désulfurer, ces méthodes sont employées, par exemple, la ville de Dijon qui maîtrise les coûts en maintenance, en étant 8ème position toutes agglomérations confondues, et les 7 premiers exploitent tous des modes de réseau lourd, métro; tramway. Mais aussi des voitures électrique en libre service, au lieu d’un tramway.

http://www.dijon.fr/fiche/se-deplacer-en-bus.dos.298.php

Durée de vie du tram de Clermont-Ferrand

Les tramways ont la réputation d’avoir la durée de vie du matériel ferroviaire, c’est à dire de l’ordre de 40 à 50 ans, alors que la durée de vie du matériel routier est au maximum de 20 ans (pour un bus en exploitation commerciale).
Par exemple les premières rames du tramway de Nantes ont fêté leur 20 ans en 2005 et sont encore bonnes pour au moins 20 ans.
Ainsi il est donc légitime de se poser la question de la durée de vie du translohr. Alors que ce matériel est aussi (voir plus) cher que du matériel tramway fer, aura-t-il une durée de vie équivalente? Sa conception hybride entre système routier et ferroviaire peut nous en faire douter…
Le constructeur annonce une durée de vie de 30 ans avec 600 000km parcourus par an.

Coût de maintenance élevé

Le matériel tramway a la réputation de coûter cher à la construction, ce qui implique un investissement élevé, mais d’être relativement économique en coûts d’exploitation. (Plus économique qu’un bus ramené au nombre de personnes transportées)
Or le translohr est monté sur pneus, pneus qu’il faut changer (tous les 600 000 KM en moyenne soit 2 fois par an _ source SMTC), et cette dépense est loin d’être négligeable car il y a 10 pneus par rame.
De plus les galets de guidage tournent en permanence sur le rail, donc s’usent, et étant protégés par brevet, la vente se fait uniquement par le constructeur (donc risque de sur – facturation).
De plus comme on le sait, la voie est à renouveler et il faut « boucher les trous » générées par l’ornièrage.

Au départ durant l’enquête publique le coût de l’aménageur est passé de 257.6 M d’euros à 293 M d’euros le 19/12/03.

De plus, il résulte des exigences légales que l’évaluation socio-économique doit tenir compte des prévisions à court et à long terme qui sont faites, au niveau national ou international, dans les domaine qui touchent aux transports ainsi que des éléments qui ne sont pas inclus dans le coût du transport, tels que la sécurité des personnes, l’utilisation rationnelle de l’énergie, le développement économique et l’aménagement des espaces urbains et ruraux.

Il en découle en toute logique que l’aménageur doit prendre en considération le coût de l’entretien de l’infrastructure fixe et du matériel roulant au moins sur 10 années.

Dans le cas présent, un tel coût avait été évalué par le SMTC lui-même à

17 398 034.07 euros HT pour la maintenance sur 10 ans du matériel roulant et à 17 283 903.40 euros HT pour celle des installations fixes au total 34 681 937.47euros HT

Le coût du projet du SMTC d’après le vote des responsables du 19 décembre 2003 pour un total de 290 millions d’euros HT mais il faut prendre en considération les coûts de l’entretien du matériel roulant total 34 681 937.47euros HT + 290 millions HT = 324 681 937.50 euros.

Le constructeur indique le renouvellement du matériel roulant et les dépenses liées au reste de l’investissement.

Les dépenses ont été  évaluées à 65% de l’investissement initial  en matériel roulant soit 27 M d’euros HT pour le matériel roulant sur 30 ans,

50% les 10 premières années,

50% les 20 dernières années.

115 Millions d’euros  pour 30 ans des dépenses liées au reste de l’investissement des installations fixes (sur la durée de vie projet) :

-1.2M d’euros par an pour la période de 2009 à 2028,

-4.6M d’euros par an pour la période de 2029 à 2037,

-17.7 d’euros par an pour la période de 2038 à 2040.

Or, il convient de relever que M GODARD a manuscritement raturé les prix susmentionnés de la maintenance sur 10 ans, pour ramener le montant global du marché à 115 467 455.31 euros HT.

Donc le résultat est de 290M+27M+115M=432M HT est 457M d’euros TTC

Le projet a été sous-évalué de quelques 55.12 %.

De plus confronter les villes de Nantes et d’Orléans, les rames du tram Clermontois sont plus chers à l’achat par rapport au nombre de personnes transportées: Tramway Incentro de la ville de Nantes: 2,06 millions d’euros pour 260 places (4 personnes au m²) soit 7 923 euros la place. (prix en 2005)

Tramway Citadis de la ville d’Orléans: 1,8 millions d’euros pour 176 places soit 10 277 euros la place (prix en 2000)

Translohr de la ville de Clermont-ferrand: 2,15 millions d’euros pour 170 places soit 12 647 euros la place.

Calcul: 20 rames Translohr pour 43,07 millions d’euros (source magasine du tram N°1_premier semestre 2004) donc 43,07M€ / 20=2,15millions d’euros) achat de nouvelles rames prévues pour 2008: montant du marché: source pour Nantes: la connaissance du rail numéro286-287 Juillet05)

Pour comparaison, le Viaduc de Millau, jugé d’utilité publique par l’enquête du même nom, a coûté 360 millions d’euros avec toutes les prouesses technologiques pour satisfaire à sa réalisation. De plus 33 rames de tram Clermontois est égales à 31 rames de TGV d’Italie et le prix est identique au stade Olympique de New York.

A bas le tram de la gauche.

C’est le couplet de la Gauche Clermontoise pour les élections municipales et les cantonales, chacun sa petite propagande pour le joujou. Le manque d’idées originales oblige la gauche à faire durer son plaisir d’avoir démolie la ville que chaque Clermontois connaît trop bien.

Aussi, on a pu apprendre par voie du journal La Montagne que Godard adversaire de droite proposerait une autre ligne de tram qui passerait par la gare Clermont-Ferrand. Que faut-il en penser ?

Déjà qu’il faut atténuer le projet de la ligne 1. Le fait que Clermont-Ferrand soit la première Ville de France métropolitaine à ne pas avoir conçu la première ligne de tram passant par la gare SNCF, et passant par d’autres villes de l’agglomération est une carence, nul doute. Mais le gain de temps perdu sur la ligne Clermont-Ferrand – Clermont-Ferrand est intolérable. Avec l’effet Tram les Clermontois ont supporté le coût de lourds aménagements pour faire plaisir aux élus capricieux années sur années, les commerçants ont vu dégringolé leurs chiffres d’affaire, actuellement malgré que leur joujou circule, le commerce n’est plus du tout fleurissant, beaucoup on mit la clé sous la porte pour cause d’absence de clients. La ville n’a fait aucun effort pour y remédier, quand on voit les agrandissements des magasins à la plaine, au Brézet, à la pardieu, les élus Socialistes sont des Capitalistes et oublient les petits commerces de proximité pour les personnes âgées en Centre Ville. Sur le plan logistique, la gare SNCF a été sacrifiée pour les passagers, à l’arrivée de ce joujou.

Pour le tram, les élus Socialistes oublient de nous le dire : Le tram a fait exploser le prix des billets pour monter dans les transports en commun, le bénéfice de temps se fait en sacrifiant les autres quartiers de la ville, sans aucun doute aussi de l’agglomération Clermontoise. Le coût est pharaonique, et les Clermontois paient une belle partie de la note, avec des finances catastrophiques de la gauche de plus en plus sectaire sur les questions de l’aménagement et les projets de la ville, telle la Grande Bibliothèque.

Et à côté :

Le véritable drame, c’est la désertification de nos petites lignes de bus de proximité orchestrée par le SMTC, et soutenue par la gauche qui est Godard président du SMTC. La ligne 6 Clermont-Ferrand – Royat, la ligne 13 Clermont-Ferrand – Aubière ont disparu, sans parler de Beaumont, Cournon, la plaine n’existent plus. Mais, surtout, dans les années avenir le manque de moyens offerts pour entretenir le tramway sera colossale, ce qui imposera une maintenance lourde aux Clermontois, mais aussi à tout voyageur, souhaitant rentrer ou sortir de Clermont-Ferrand, déserterons le Centre-Ville de Clermont. Nous voyons souvent que le trafic de la ligne est momentanément interrompu, pour des pannes, ou des accidents qui commencent excessivement à lasser les passagers, tant pour le prix des billets que par le service. D’après les propos  » les responsables du SMTC disent que c’est inévitable lorsque l’on est dans un système cadencé comme le tram et que l’on monte dans un système à horaire de bus imposé. Il y aura toujours un temps d’attente », alors que nos élus qui prônaient à toute les sauces l’inter modalité. Comment peut-on honnêtement promouvoir un développement durable avec le joujou tram, lorsque l’on fait fermer ou modifier le réseau de bus existants et que l’on condamne la gare SNCF? La gauche mauvaise n’est pas à une contradiction près, du moment que les Clermontois paient l’addition, c’est ça l’importance. A bas le tram de la gauche sectaire.

Les travaux du tramway ne sont toujours pas finis !?

Les travaux concernant le tramway et ses alentours ne sont pas terminés.

Il faut savoir que monsieur le Maire rajoute 2km de tram du côté de Champratel pour chouchouter ses électeurs.

Mais pense-t-il aux riverains ? NON

Ils subissent les travaux, puis devront vivre dans le bruit (balayeuse et rabotage la nuit, klaxon et bruit du moteur en plein jour).

Sur le Campus des Cézeaux, appartenant à l’Etat, il y a des travaux qui sont entrain de se dérouler discrètement sans que les Clermontois le sachent. De plus avec l’arrivée du tramway, les étudiants n’ont plus de places pour se garer. Si la ligne passait sur les Boulevards Pochet Lagaye-les Landais-La Margeride, et directement derrière St Maclou, elle serait profitable à Clermont Park, de la B-boxe et de Ciné-Dôme.

Pourtant les travaux au Campus devraient être payé en totalité par l’Etat.

Mais voici ce qu’indique la pancarte :

- FDER 436 008 euros,

- LASMCA fédération TIUS 228 147 euros,

- Région 217 180 euros,

- Clermont communauté 150 000 euros,

- SMTC 140 000 euros,

- Ministère de la recherche 128 400 euros,

- Conseil général 50 000 euros,

Montant total 1 340 735 euros, et montant total payé par les Clermontois et les Auvergnats : 557 180 Euros, pratiquement la moitié, alors que le terrain appartient à l’Etat.

Pourquoi l’Etat n’a pas voulu financer la totalité des travaux ?

Le Maire voulant à tout prix faire passer son joujou sur le Campus, car les travaux du tramway ayant bien avancés au creux de La chaux, (par force)(1) ; donc à la porte des Cézeaux. Malgré les réticences de l’Etat (Le rectorat de Clermont) qui perdait des places de parking (divisées par 3) pour les jeunes étudiants( qui possèdent tous une voiture). Encore une chose qui n’a pas été prise en compte dès le début du projet et qui a gonflé le prix. Nous remarquons l’intelligence du Maire : d’abord on fait et après on résolve les problèmes au fur et à mesure au grès de l’argent des Clermontois et des Auvergnats (leur pouvoir d’achat). Belle démocratie, une démocratie à la Godard.

(1) http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2007/09/11/une-vie-de-non-responsabilite/

Godard sectaire envers la propreté de la ville de Clermont-Ferrand.

Les tags donnent à la ville une image de « ghetto »

Godard est pour les tags qui foisonnent sur les murs des immeubles et des maisons particulières et même sur les pignons des immeubles. Le centre-ville est bombardé par ces « graffitis » qui polluent la vue. Beaucoup de propriétaires incriminés rappellent plusieurs fois la mairie, mais celle-ci ne dédaigne de l’effacer, et donc les propriétaires privés n’incitent plus de renouvellement leur façade. La bonté de Godard et de la mairie qui encouragent les taggueurs, à récidiver avec d’autres tags encore plus imposants. Nous voyons un tag non effacé, après un deuxième tag, puis … etc. Nous disons que Godard est coupable, complice et condamnable avec les taggeurs envers les propriétaires qui devraient poursuivre en justice Godard et ses élus, il est responsable de la propreté de la ville. Et de même il est fautif au problème des tags sur le mobilier municipal, sur toute la ligne du joujou. Merci pour l’innovation sectaire, de Godard, on se trouve plus précisément dans les ghettos du Bronx ou de Harlem à New York, pas besoin de faire un voyage aux USA, ici on peut le faire en pseudo machine monstrueuse.

Les « saletés », on se croit dans une décharge.

Encore une fois Godard est pour des décharges sur les trottoirs, quand nous voyons des sacs et des bouteilles en plastique, des gobelets et des paquets en carton qui volent, des cannettes, des bouteilles en verre qui roulent sur les pavés. Quand nous voyons des poubelles de ville pleines à craquer non vidées, quand nous voyons des mégots de cigarettes et des détritus non ramassés par les éboueurs qui passent à côté. Quand nous voyons ces mêmes éboueurs qui consomment l’eau de la ville pour soit disant nettoyer les trottoirs qui restent indéfiniment sales et les responsables du SMTC de laver les rails du tram les nuits, pendant ce temps les citoyens paient l’eau! Le maire ne protège pas l’environnement de la planète. Avec ces odeurs nauséabondes d’excréments de chiens, certains passants sont obligés d’enjamber, de slalomer, d’autres malheureusement passent en les piétinants. Nous voulons interpeller Godard mais aussi les propriétaires de chiens que les trottoirs ne sont pas une décharge. C’est fini de faire promener le compagnon sur les lieux publics sans ramasser les oublis de leur fidèle, ou de le faire sur une roue de voiture, d’une moto, sur un mur, sur un portail, sur une haie ou bien dans un lieu privé, les propriétaires de chien ramassent les « M….E » de leur compagnon. Chers amis si vous voyez une personne qui ne respecte pas l’hygiène de vie de notre ville, vous réprimandez, au nom de « l’intérêt général ». Il faut respecter l’environnement et les enfants qui vous entourent.

Enfin Monsieur Godard qui ne veut plus d’incinérateur à Clermont aurait dû mieux s’employer sur le nettoyage de la ville lors de son mandat, il n’a fait aucune politique de propreté depuis qu’il est au pouvoir. Maintenant nous voulons un nouveau Maire et une ville avec un environnement propre, au lieu d’astiquer les rails de leur joujou les nuits, et de grands projets monstrueux avec des dépenses en millions et payés avec nos impôts, qui sont détruits par les taggeurs et les propriétaires de chiens.

Des commerçants à bout de nerfs à Clermont.

Portes forcées, poubelles inversées et brulées, Vitrines brisées, tags à répétitions etc… Pour les commerçants, les nuits du centre- villes Clermontois seraient particulièrement agitées depuis la mise en service du tramway. Béatrice C fait partie de ces victimes à bout de nerfs. Son commerce, situé en centre ville vers la Cathédrale, a été touché à plusieurs reprises. Apparemment, depuis l’arrivée de ce mode de transport, c’est l’apothéose, puisque, toujours d’après certains commerçants, une centaine de cambriolages auraient frappé le centre-ville. Un chiffre que dément formellement la Mairie : « Il y a eu bien plus d’une centaine tentatives de cambriolages depuis le début de l’année, et une cinquantaine de dégradations » compte Marc A un autre commerçant, « un grand boum par rapport aux dernières années, c’est flagrant ». Il précise qu’il s’agit sans doute de cambriolages « d’opportunité », et sûrement pas de bandes organisées. Ce qui ne rendra par le sourire aux commerçants « visités » …Autres source d’agacement de Béatrice C : « un voisin qui descendait faire son jogging vers 6 heures du matin le dimanche a vu deux individus en train de fracasser notre porte. Il a immédiatement appelé la Police. Mais nous n’avons reçu leur coup de fil qu’à 9 h 50 ». Nous sommes là pour « attirer l’attention des pouvoirs publics ». Une volonté légitime : assurer la sécurité et la tranquillité publique n’est-elle pas la mission essentielle de la Mairie? Puisque le maire est le 1er Magistrat de cette ville. Les commerçants commencent sérieusement en avoir marrent, comme réplique Jean V avenue des Etats-Unis « après la dégringolade des chiffres d’affaires pendant les 3 années de galères avec les travaux du tram, puis les clients tardent à revenir en centre-ville et enfin maintenant ce sont les cambriolages. On est pas sûr de rester pendant longtemps en Centre-Ville ».

1...34567...9

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
août 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage