Page d'archive 5

Camping sauvage sur la place de Jaude.

Le tournage du film Camping 2 est arrive et aussitôt reparti. Durant trois jours du 24 au 26 août l’équipe a tourné en centre-ville, plus précisément sur la place de Jaude. A l’écran nous verrons la belle place de Jaude avec ces beaux « lingots » (pavés); les magnifiques « laves cul » (les fontaines); la sublime carriole grinçante (le joujou des élus) qui ont coûtés très chers aux contribuables. On n’oubli pas la belle pub que s’offre la Pravda (l’unique quotidien du Centre de la France). Le tout condensé en 1 minute, mais suffisant pour faire briller les élus de la majorité. Pourtant, il n’y a pas de quoi les faire réjouir, il ne faut pas oublier la majestueuse fontaine, qui ne marche majestueusement pas, à cause des nombreux accidents avec les enfants.

De plus on ne montre pas à l’écran l’énorme trou du fond de Jaude, dont tous les Clermontois réclament de la verdure manquante sur cette déserte place de Jaude.

Enfin les coûts de maintenances, les accidents, le tracé de la ligne dangereuse, les nuisances sonores et les expropriations illicites.

Non à  l’écran, seule la statue de Vercingétorix symbole de Clermont-Ferrand brillera. Dans quelques années, avec toutes les erreurs et les hausses d’impôts de ces dirigeants, les contribuables seront obligés de faire du « camping sauvage sur la place de Jaude »

lesflotsducarrjaude2.jpg

Dans un prochain article « l’endoctrinement colossal hollywoodien » du Conseil Régional
avant les prochaines élections, aux frais des contribuables.

Le tramway Clermontois c’est comme un iceberg, ce que l’on voit….

icebergtramwayclermontois.gif

La Pravda* quotidien régional auvergnat, nous a présenté un dossier sur le joujou de nos élus. L’article du 04/08/09 comporte la question suivante : « Que se passe t-il lorsqu’une rame du tramway est accidentée ? ». Mais le dossier de celui-ci n’interprète pas la question de la façon suivante : Que se passe t-il pour les véhicules impliqués avec une rame ?

Reportage dans les profondeurs du tramway Clermontois.

Tout le monde connaît la partie émergée du tramway Clermontois, mais il est très difficile de déterminer le contenu immergé de celui-ci. Les responsables et élus au sein du SMTC/T2C ont le goût du secret et des mensonges, et préfèrent parler de la partie supérieure de la banquise: « l’innovation ». Cependant comme le suggère l’expression: « partie émergée de l’iceberg », signifie que l’innovation n’est pas qu’une simple fantaisie des dirigeants, mais bien d’un problème plus vaste pour l’avenir. Souvenez-vous du 12 juillet dernier le violent accident sur le Boulevard Flaubert qui a mobilisé pendant plus de 7 heures (11h30 à 18h30) une partie de la ligne entre les Cézeaux et la Pardieu. La rame était sortie de son rail de guidage. C’est ce genre d’accident qui prouve aux détracteurs « pro-Tram » Clermontois que celui-ci n’est pas du tout en site propre, bien au contraire. Dés lors qu’un accident avec tram arrive, la procédure se met en marche. Le conducteur de la rame donne l’alerte au poste central celui-ci définit l’arrêt total ou partiel de la ligne, puis prévient la police et les pompiers tout en envoyant une troupe « d’élite-maréchaussée-T2C ». Celle-ci intervient pour expertiser les dégâts mais surtout pour mettre la pression sur le conducteur de l’automobile afin de le troubler sur son jugement. Le conducteur de la voiture change de version des faits, et se culpabilise d’avoir soit disant grillé les feux tricolores. Pourtant plus de la moitié des accidents sont dûs au dysfonctionnement des feux et des rames qui arrivent à vive allure. Dans un carrefour avec le tram, les feux sont automatisés et munis de détecteurs sur la plate-forme en retrait de l’intersection. Les différentes phases se jouent à la fraction de seconde près, lorsqu’une rame arrive sur cette boucle de détection, le chauffeur a un bref laps de temps pour actionner avec le poste central les feux tricolores du croisement. Ces feux passent en 3 secondes du vert au rouge, si le chauffeur déclenche en retard les feux de circulation tout en conduisant la rame à vive allure. Alors les feux tricolores et la vitesse du tramway n’ont pas le temps de jouer l’arbitrage de la circulation. C’est la cause des accidents, les feux de la rue sont verts et le tram veut absolument passer en force, cela se déroule en longueur de journée. Normalement toutes les rames sont munies de freins, à moins que ce soit en option au sein de la société SMTC/T2C surtout que le tram roule à plus 60 km/h voire 80km/h sur certaines portions !!! Que les conducteurs de tram utilisent leurs freins afin d’éviter de casser les oreilles des riverains avec leur clochette et klaxon. Le tram est-il dangereux pour les usagers ? Il faut en croire l’article de Pravda, elle recense des accidents de chutes de passagers dans les rames, rien d’étonnant. De même quand la ligne est en dysfonctionnement et que les bus prennent le relais, les conducteurs appellent les passagers qui attendent aux stations en les klaxonnant. La SMTC/T2C amène-elle du bétail à l’abattoir ? Nous trouvons dans ce dossier de la Pravda un ton d’ironie qui ne nous plait guère. Cela concerne sur la circulation interdite sur la plate-forme du joujou, ok pas vélo ni de scooter ou de moto et encore moins les piétons et la voiture sur celle-ci. Mais à propos de la rue du Creux de La Chaux qui est en site partagé, à moins d’avoir des engins volants, les habitants ne peuvent faire autrement que de circuler sur la voie du tramway. Ce qui provoque bien entendu des accidents, la preuve; il y a quelques mois une voiture a percuté un poteau se situant au centre de la voie et a brûlé, total de la supercherie des dirigeants, l’immobilisation du tram de longues minutes. Dans le dossier tramway de la Pravda, n’aurait il pas anguille sous roche ? Nous avions posé une question en début d’article : Que se passe t-il pour les véhicules impliqués avec une rame ? Premièrement avoir une bonne assurance voire une excellente pour faire valoir vos droits. Parce qu’une collision cela peut coûter très cher et les prix peuvent très vite grimper avec les « élites-maréchaussée-T2C », qui prennent les dispositions pour mettre le paquet. Là où est le hic, c’est l’intensité des dégâts non pas de la voiture mais de la rame. Au sein SMTC /T2C, ils ont le goût du secret, aucun chiffre sur le coût d’une collision, mais celui le 12 juillet dernier des pièces sensibles ont été détruites ; (destruction de faisceaux de fils, coupure de tuyau hydraulique, dommage sur un élément de pare-brise, destruction des commandes du tableau de bord et du système de guidage.. etc). Cette rame est indisponible pour un bon bout de temps, elle sera renvoyée à l’usine de Dupigheim, avec une note d’un demi million d’euro Hors Taxe. Les responsables et élus au sein du SMTC /T2C préfèrent des petits accrochages qui paient, qu’une grosse collision qui immobilise la ligne, la rame pendant des heures et qui donne une très mauvaise image des transports publics. Enfin ce dossier montre indirectement les zones les plus dangereuses pour le tramway, c’est dans la périphérie, que les accidents se déroulent. La ligne cisaille les trois plus grosses artères de la ville: l’avenue de la Margeride, Boulevard Gustave Flaubert et Robert Schuman. Le gros point noir, c’est le passage à niveau du boulevard Gustave Flaubert 2 gros accrochages à l’automne dernier et deux cette année!!!! Ce sont des axes à forte densité où les véhicules sont autorisés à circuler à 70 km/h et les rames de tram à plus 60 km/h voire 80km/h. La copie du tracé est à revoir à partir du Boulevard Loucheur par les dirigeants qui nous ont pondus cette supercherie, et de mettre le tramway sur les axes et non de les coupées. La SNCF compte largement moins de passages à niveau aux kilomètres qu’une ligne de tramway. Voilà la partie immergée de ce que l’on ne veut pas nous faire constater de cette petite innovation qui coûte très chère aux contribuables, dont les élus d’opposition UMP “l’entente cordiale” sont consentants pour faire une seconde ligne. Ce n’est certainement pas la petite apparition du joujou et de la place de Jaude des élus dans le tournage de « Camping 2″ qui fera dire le contraire, dont nous parlerons dans un prochain article.

* La Montagne

Le doux mouflon est le meilleur ami de l’homme.

Nous allons vous conter une histoire qui fera sanglotée toutes les chaumières de notre beau et doux pays. Cela se déroule dans le massif des Monts Dore, dans le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, entouré par la forêt dans le bourg de « la Caire » au-dessus d’un lac d’origine volcanique et près d’une commune d’où tire le nom d’un village, Chambon sur Lac.

chambonsurlacvillage.jpg

Il était une fois, un brave apiculteur au visage rond jovial avec une forte moustache aimant la nature par-dessus tout. Un jour, cet homme découvrit dans la forêt un mouflon qui était poursuivie par des chiens de chasse, il s’avança tout doucement pour ne pas effrayer l’animal. Quelle surprise de voir un bébé mouflon, seul de quelques jours, l’air fébrile et mourant de faim. Il semble que sa mère l’ait abandonné à sa naissance, n’écoutant que son cœur de père, le brave papa poule enveloppa son jeune protégé dans une chaude couverture et le ramena dans sa chaumière et lui donnant le doux prénom de « bibi ».

mouflonbebe.jpg

Les saisons passèrent, son jeune protégé grandi joyeusement avec son maître. Mais un jour les méchants, les services de la bureaucratie préfectorale s’en part de la belle amitié entre l’homme et le doux mouflon. La direction des services vétérinaires de la préfecture s’acharne sur le brave homme et sur son doux protégé, évoquant que « c’est un animal sauvage […] on a pas le droit de prélever un animal dans la nature […] il n’est en aucun cas animal domestique […] il a 3 mois pour s’en séparer après avoir reçu l’aval de l’arrêté préfectoral ». Le brave homme est désemparé, habitant dans un endroit reculé de la nature, cet homme a recueilli un animal en détresse, lui a sauvé la vie, lui a donné un foyer, lui a offert le premier biberon et apporté l’amour d’un père ou d’une mère à son enfant.

bibetlebravehomme.jpg

Mais l’ennemi est cruel, sans état d’âme, comme un vautour, prêt à dévorer sa proie, et d’ôter le rêve de tant d’hommes à domestiquer un animal, un gibier à l’état sauvage. Cette bureaucratie de fonctionnaires et de vétérinaires qui sont les promeneurs du dimanche contemplant de loin, perché sur les hautes montagnes ces bêtes sauvages où le seul moyen de s’en approcher se fait à l’aide d’une paire de jumelle. Oui c’est un animal sauvage et alors, l’Homme n’a-t-il pas domestiquer d’autres animaux ? Le brave homme le fait pacifiquement pour l’amour de la Nature et non pour ça destruction. Comme tout conte, la fin de l’histoire se termine sur un dénouement heureux. Le préfet a décidé de ne pas interdire au brave homme de posséder l’animal grâce à de nombreux porte-parole… dont Brigitte Bardot demandant une autorisation exceptionnelle pour conserver ce doux mouflon.

Tram nommé désir, d’accidents à répétition.

D’après l’édit des commentaires que vous pouvez voir sur l’article « Encore et toujours des accidents »

« anonyme 12 juil 2009 à  10:56

Bonjour,
aujourd’hui je viens de faire 5 km à  pieds car pas de tram, et oui un incident, pas d’info supplémentaires merci la T2C »

louis 12 juil 2009 à 21:58

Un autre accident boulevard Gustave Flaubert, de 11h jusqu’à  16H30h. La haine de toujours marcher à  Clermont, le tram c’est une vraie connerie, ça marche quand ça veut. Que la ville nous remette les bons vieux bus au moins eux ça marchaient pas comme le tram qui paralyse tout. C’est de l’argent foutu par les fenêtres.

C’est une rame de tram venant de la Fontaine du Bac qui a heurté une voiture qui montait le Boulevard Gustave Flaubert, ce n’est pas la première fois et certainement pas la dernière que ce genre d’accident se fera à cet endroit. La ligne de tram coupe directement en axe sur un des boulevards les plus fréquentés de la ville entre le centre commercial et la patinoire. C’est une portion à  70 Km/h. Les dirigeants ont conçu une ligne de tram qui n’est pas du tout en site propre qui scie des avenues et boulevards très dangereux pour les véhicules. Avec l’exemple de l’avenue de la Margeride où la ligne de tram crée un dos-âne avec l’avenue. Il a fallu attendre un accident dramatique pour qu’apparaisse un timide panneau de signalisation de dos-d’âne seulement pour ceux qui montent l’avenue. Mais pas en descendant qui pourtant est aussi dangereux puisque le véhicule de l’accident dramatique venait de la direction de Clermont vers Aubière (voir: http://maps.google.fr/maps?hl=fr&tab=wl et 2008/06/05/entre-choc-et-consternationdes-dangers-des-passages-a-niveau-du-tramway-clermontois/).

Tram nommé désir, d'accidents à répétition. dans Tramway de Clermont-Ferrand

Dans le journal de la pravda la rame de tram coupait la voie descendante du boulevard, et la voiture a volé à plus de 3 mètres de haut d’après leur témoin imaginaire qui n’avait pas bu que de l’eau, mais par contre pas de témoin pour savoir si les feux de l’intersection entre la ligne de tram et la voie routière étaient détraqués comme c’est très souvent le cas!!!. Un journal (La pravda) qui nous fait du Candide  » Tout est bien dans le meilleur des mondes » Donc d’après l’édit de la pravda sur son point positif de la carrosserie du tram : Nous notre point positif a été que le tramway circulant de la pardieu au Cézeau a été interrompu de 11h30 à 18h30 et a évité des nuisances sonores qui vocifèrent intempestivement avec leur rame pour les habitants qui vivent prés de la ligne. Et dire que même l’opposition Clermontoise ou pourrons nous dire « l’entente cordiale » veulent une seconde ligne rapidement.

A quand la prochaine interruption.

Pas tous à la même enseigne!!

Les Clermontois qui habitent tout près d’un centre de lavage pour voitures, ont des nuisances sonores et pas des moindres. Le lavage se fait avec des karchers et les désagréments se déroulaient à toutes heures de la journée ou de la nuit. Donc pour remédier à cette nuisance la municipalité a pris un arrêté pour les heures d’ouvertures: 8hoo à 20hoo en semaine et 10h00 à 18h00 les dimanches et jours fériés.

Les concitoyens ne sont pas « logés à la même enseigne ». Les personnes qui logent le long de la ligne du tramway doivent subir continuellement les nuisances sonores avec la circulation des rames de 5h00 à 0h30 ou de même la circulation de celles-ci toute la nuit: par des grincements, des klaxons, des clochettes, des accélerations et déccélérations des rames toute la journée. De plus la maintenance de la ligne, la nuit entre 0h3o et 5hoo du matin avec le nettoyage des rails avec des camions karcher, l’entretien de la ligne aérienne avec des camions nacelles et le bruit du moteur, en passant sur chaque poteau de la ligne. Oui les habitants voisins de la ligne du tramway ne sont pas du tout logés à la même enseigne!!!

A quand l’application de l’arrêté municipal pour les nuisances de la ligne du tramway!!

Pas tous à la même enseigne!! dans La politique de Clermont-Ferrand copiedelavage1

Pancarte d’une station de lavage en centre-ville de Clermont-Ferrand

SERGE GODARD et ses complices pris la main dans le sac et l’UMP girouette !?

Le parquet a ouvert une enquête préliminaire afin de vérifier des accusations portées contre Serge Godard, un mystérieux collectif de salariés de la T2C dans une lettre anonyme qui explique de façon « très détaillée » des pratiques survenues en 2004 au sein du SMTC. Il est reproché à l’élu d’avoir privilégié les intérêts de la société Veolia. (Source de La Montagne 19 mai)
L’info circula en boucle le mardi 26 mai au soir (chaîne de télé :I-télé, BFM TV, France 2 et3, TF1…, mais la presse écrite La montagne n’a pas pu cacher l’information aux Clermontois très longtemps !
Qu’une enquête pour corruption vise le maire PS de Clermont-Ferrand. (Prise illégale d’intérêt ou délit de favoritisme)
Du côté de l’accusé on parle d’un précipité hâtif qui ne respecte guère la procédure en cour, la lettre anonyme fait l’objet d’une série de vérifications de la part du SRPJ, à la demande du procureur de Clermont.
L’intéressé parle d’une langue de bois en annonçant « Je ne comprends pas ce qui m’est reproché » en intégrant ses ennemis de toujours la droite et le préfet en disant « Rien d’irrégulier : cette délibération a été adoubée par le contrôle de légalité de la préfecture et qu’il s’agit d’une machination politique de bas niveau. Il a confié le dossier à ses avocats de Paris.
Ca va coûter cher aux Clermontois !
Tout fraichement élus le Président du SMTC, 1er adjoint à la mairie de Clermont FD et bras GAUCHE du Maire, Alain Martinet annonce déjà « LES BONS CHIFFRES DE LA T2C» en combattant les idées reçues en déversant de la propagande en leur faveur dans le tram avec deux plaquettes ludiques destinées aux usagers au frais des contribuables pour tout le mois de juin qui feront apparaitre des chiffres, pourcentage, endettement de la T2C par personne, des comparaisons avec d’autres villes en France et comme par hasard Clermont c’est la mieux placée.
Si ces chiffres sont erronés comme l’a été le coût réel de la maintenance du tram alors on peut se faire du gros souci ! Clermontois ouvraient les yeux.
maintenancetram.jpg

Alain Martinet a annoncé pour sa première réunion : « Les personnels sont très affectés par les événements » et« Ils ont ressenti comme une injustice les fausses infos qui ont été assénées » pourtant la lettre vient du collectif de salariés de la T2C ?!
Et que pensent les habitants qui vivent le long du tram qui ont été aussi très affectés par les événements d’expropriation volontaire de la mairie et ressentent encore une injustice sur le tracé du Tram qui est de plus déficitaire !!!! Avec le bruit monstrueux de cet engin de 5HOO du matin jusqu’à OOH 3O sinon jour de fête c’est du 24/24h, la clochette à chaque coup quand il démarre ou passe les carrefours, la balayeuse la nuit 2 fois par semaine, la maintenance des lignes la nuit, les dégradations de mobiliers privés (pour d’après le code civil des bruits émis entre 21h et 6h sont considérés comme tapage nocturne !).
La gauche continu à mobiliser ses troupes par le biais des maisons de quartier afin de continuer le prolongement du tram sur les Vergnes par des pétitions douteuses.

n316mars2008couleurs.jpg

Du côté de l’opposition, avant les élections municipales de 2008 l’UMP a voulu apaiser la désinvolte sur le tracé et le matériel du tramway, en médaillant Monsieur Jean Barrat en tant que Chevalier du Mérite National. Il est Président d’honneur de l’Union des Ingénieurs de la Région Auvergne et aussi exerce de hautes responsabilités dans de nombreuses activités sociales et associatives donc les transports en commun de Clermont-Ferrand. Cette personne n’a pas changé de direction dans son combat contre ce projet du tramway Clermontois bien au contraire. Les élus de l’opposition ont lâché Monsieur Barrat juste avant la campagne municipale, en valorisant le tramway Clermontois, en première ligne Jean-Pierre Brenas en demandant au maire de faire un tour de tram pour ses élèves peu de temps après son inauguration, un coup de masse pour les riverains de la ligne. Celui-ci même avec son association Clermont-avant-Tout qui venait en aide aux riverains du tramway, sur des expropriations et le tracé qui été insensé. Ne passant pas par la gare SNCF, traversant le chemin du Creux de Lachaux où passant à travers des habitations à la Pardieu. Lors de la campagne municipale, Jean-Pierre Brenas avait demandé le plus rapidement une seconde ligne de tramway en passant par la gare SNCF en espérant gagner les élections municipales de Clermont-Ferrand. Grosse erreur de l’UMP en voulant faire campagne sur le modèle de la gauche qui a causé à sa perte. Maintenant, Jean-Pierre Brenas tout en affirmant vouloir une seconde ligne de tram, reprend à son compte les défaillances du SMTC dont il connaissait très bien la situation avant 2006 en sollicitant l’aide de Jean Barrat pour les irrégularités de la maintenance du tramway et du SMTC. Celui-là même (Jean Barrat) avant la construction du projet avait dénoncé une réalisation très mal ficelée sur le point de la maintenance, le tracé ne passait pas la gare SNCF et non en site propre. Donc les élus majoritaires ne révèlent pas le nombre d’accidents causé pas ce tracé!

Fier d’être Montferrandais ?!

ecussonasm1925m.jpgblassonmontferrand.jpg
Ecusson de 1925.

A l’heure où l’ASMontferrandaise est dans les phases finales du Top 14, il est bon de se souvenir de la fondation de ce club mythique qui se trouve dans l’élite depuis plus de 80 ans.
L’ASM est née le 11 octobre 1911 par Monsieur Marcel Michelin.
L’origine de ces trois lettres ASM signifiait Association Sportive Michelin, cette association permettait de distraire et d’inoculer le goût de l’effort physique au personnel de la Manufacture Michelin.
A ses débuts, le club opta pour la formule omnisports. Les trois premières sections créées sont:
- le cross,
- le football
- et le rugby.

Ensuite rejoignirent l’escrime, le cyclisme, le tennis et le boulisme. Plus de 200 membres pratiquaient leurs activités sous les couleurs « Jaune et Bleu » à ses débuts. Ce qui posa rapidement le problème des aires de jeux dans les années qui suivirent.

En 1912, avenue de la République (à l’emplacement de l’actuel Stade Marcel Michelin), un terrain de rugby fut aménagé (gradins en bois), un terrain de football entouré d’une piste de course à pied, des vestiaires, un gymnase, quatre courts de tennis, une salle d’escrime et un boulodrome furent installés.

Afin d’être en conformité avec les Fédérations Françaises des Sports Athlétiques qui interdisaient que le nom d’une firme industrielle ou commerciale figure dans l’appellation d’un club sportif, le Comité de l’Association Sportive Michelin décida le 21 juillet 1922, que le club s’appellerait désormais Association Sportive Montferrandaise car Monsieur Marcel Michelin «

Désirant conserver les initiales du Club, nous avons adopté le nom de la vieille et illustre cité par ce que beaucoup de nos sociétaires y résident et parce que sur son territoire se trouvent nos terrains de jeux

En 1922, se greffa la piscine, révolutionnaire à cette époque, puis la Salle des Fêtes.

Entre les deux guerres, encouragés et attirés par les résultats obtenus qui étaient forts brillants, les différentes sections du Club augmentèrent en nombre et les membres actifs devenaient plus nombreux.
1945, après une période de sommeil due à la guerre, le club se dota de nouvelles installations à la Gauthière et avenue de la République.

Enfin, durant les années 60, le Stade Marcel Michelin fut doté de tribunes panoramiques portant la capacité à près de quinze mille places, ce qui place cette enceinte en tête en Auvergne. L’Association Sportive Montferrandaise s’est donnée les moyens de ses ambitions pour étoffer un palmarès qui comporte plus de 3 000 titres de champions, 4 000 sociétaires sur une douzaine de sections sportives que comporte l’ASM, des salariés, de collaborateurs occasionnels, des entraîneurs et des éducateurs, afin de rester dans l’élite des clubs sportifs français.

Les années 2000, il faut se souvenir qu’entre la ville de Clermont-Ferrand et l’ASMontferrandaise, il y a eu un accord de principe : le foot en élite, c’est Clermont Foot et le Rugby c’est l’ASM. Donc les collectivités territoriales ont trouvé le filon de communications grâce au sport, au détriment de règles imposées aux clubs constitués en SASP (Société Anonyme Sport Professionnel). La loi du sport business 5.717 millions d’euros versés par la Région, Clermont-Co, la ville de Clermont et par le Conseil Général du Puy-de-Dôme. Avec l’ère de la gauche au pouvoir la propagande de communication s’est durcie : de plus 3 millions d’euros largués en 5 ans par la Région, les élus Clermontois endoctrines les quartiers pour une spoliation de Montferrand, mais la fin de l’histoire revient au département du Puy-de-Dôme qui a acheté récemment hors procédure de mise en concurrence un millier de places destinées aux élus et scolaires pour le match Montferrand-Brive, dont beaucoup de véritables supporters n’ont pas pu voir le derby phare de la saison. Tout cela pour une étiquette « Clermont-Auvergne ». Cette étiquette est destinée simplement au Rugby, les autres sports de l’ASM reste Montferrandaise. D’après le rapport de la chambre des comptes, « les concours financiers émanant des collectivités publiques ne sont définitivement acquis que lorsqu’ils sont accordés dans le strict respect des règles de droits fixant le régime des aides publiques au sport professionnel ». Nous trouvons scandaleux que les contribuables soient spoliés par ces élus assoiffés de POUVOIRS. Mais nul doute que les valeurs du rugby qui est « l’école de la vie » les supporters Montferrandais l’ont en eux. Les jours de match au Parc des Sports Marcel Michelin les cris d’allégresses et de soutiens des supporters asémistes envers leur équipe néo-Montferrandaise est indestructible : allez les jaune et bleu, allez l’ASM, allez Montferrand. De même que lorsque les anciens jaunards parlent de leur équipe de Rugby favorite, ils disent toujours L’ASMontferrandaise, où Montferrand, où les Montferrandais, enfin l’ASM. Le lien restera gravé dans la pierre de Volvic, la culture rugby est néo-Montferrandaise quoi que l’on fasse.

De même le fameux club clermontois Clermont Foot est épinglé par le rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Mais nous trouvons désolant que le nom de ce club, donc la dénomination de la ville a été volontairement tronqué pour faire place au mot « foot ». La vieille grande cité d’autrefois se voit supprimée de la carte au profit d’un quartier. C’est Clermont-Ferrand sinon rien. Pourquoi ? Parce qu’il faut savoir que le stade Gabriel Montpied se situe sur le territoire de Montferrand, de plus les villes mentionnées Clermont en France sont nombreuses, avec par exemple: Clermont-Tonnerre, Clermont l’Hérault, Clermont-le-fort, ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Clermont )… Les élus qui pensaient que le nom de la ville Montferrand avec le Rugby n’était pas connue en France et dans le monde se sont trompé. C’est tout le contraire le monde médiatique la reconnaisse sous la désignation de Montferrand, de l’ASM. Mais avec le Clermont-Foot la ville n’est pas plus affirmée.
Donc les Montferrandais sont Fiers d’être Montferrandais. http://www.bide-et-musique.com/song/8966.html

logoasmw.jpg

(Source du site de L’ASMontferrand et de l’Effronté)

voir aussi http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/06/26/pendant-ce-temps-les-elus-dextreme-gauche-clermontoise-bronzent-a-marseille/

Les élus de gauche Clermontois voyous.

Le maire de Clermont-Ferrand, Président de Clermont Communauté et du SMTC, avec les élus de la majorité de gauche se moquent des contribuables. Ils balancent des chiffres, et espèrent en recevoir d’une autre collectivité. A les entendre nous sommes en période de prospérité, avec un budget de 110 Millions d’euros voté avant la fin mars. La gauche locale, augmente la contribution des collectivités de 9 Millions d’euros, 6.8 Millions d’euros de plus le taux du versement transport passe de 1.7 à 1.8% pour avoir 3 millions d’euros supplémentaires. Les tarifs augmentent de 4 à 4.5% soit le billet de 1.30 à 1.40 euros. Et enfin, ils espèrent recevoir les fameux 3.4 Millions d’euros du Conseil Général pour boucler le budget du SMTC. Pourtant la somme de 3.4 Millions d’euros du Conseil Général que comptent les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC n’a aucun engagement. Il faut se rappeler qu’en 2006 le Conseil Général avait voté à l’unanimité la demande de sortie du SMTC. Malgré un vote du Conseil Général à l’unanimité du second contrat local de développement de 15 Millions d’euros au bénéfice de l’agglomération clermontoise. Bien sûr, les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC n’ont jamais inscrit à l’ordre du jour la sortie du Département du SMTC ; pour avoir sous la main encore une récolte d’argent plus large. Et oui le tramway clermontois coûte très cher aux contribuables donc les élus de la ville, de Clermont Communauté et du SMTC veulent en faire profiter aux Puydômois, puisque les élus de gauche ont lâché la phrase : « les statuts l’obligeront à le faire », qui est de donner 3.4 Millions d’euros pour combler le déficit du tramway Clermontois. Ces mêmes élus connaissaient d’avance le trou financier de ce transport urbain. Ce déficit sera en perpétuel augmentation puisqu’un tel transport n’est pas du tout adapté à la taille de notre ville. Voilà la gauche Clermontoise voyou, menteuse et dictatrice envers les contribuables qui attrapent en plein vol la crise mondiale. Malgré cela le budget 2009* passera encore une nouvelle fois au contrôle de légalité exercé par la préfecture, considérant que le budget est dans les règles ; et ne passera aucunement dans les mailles du filet de la chambre régionale des comptes, avec l’inscription au budget de la somme virtuelle de 3.4 Millions du Conseil Général.

*110 Millions c’est simplement pour le budget 2009, en 2010 il y aura encore un budget qui englobera chaque année 16 Millions d’euros de déficit du tramway Clermontois pendant 30 ans.

L’accident du 01/04/09 avec le tramway Clermontois ravive le danger de ce mode de transport. D’après les édits de la « Pravda » une femme a trébuché, son bras qui s’est glissé entre le bord du quai et la caisse de la rame, au moment du départ de la place de Jaude. Mais en lisant cet article, le journal et les dirigeants du SMTC minimisent ce grave accident. La passante a dû attendre bloquée sous le tramway, l’intervention des pompiers pour lever le joujou des élus avec un coussin de levage. La pauvre femme a été transportée au CHU et se souviendra longtemps de ce terrible accident. On préfère minimiser les 45 minutes de perturbation de la ligne.

Parlons nuisances du tramway, avec des entretiens nocturnes de la voie : lavage, vérifications des fils électriques, caténaires, etc.…effectués par de lourds engins télescopiques, gyrophares puissants, personnes bruyantes.

Après 22heures, les nuits à Clermont Ferrand sont loin d’être calmes.

L’église Saint Joseph incendiée!

Samedi 28 mars, l’église Saint Joseph a été victime d’un incendie qui a endommagé la chapelle du Saint Sacrement., au lendemain de 2 autres actes de vandalisme.

L’église Saint Joseph, de style néo-roman, édifiée à la fin du XIXe siècle, est inscrite à l’inventaire des monuments historiques, grâce à l’orgue Anneessens.

eglise.jpg

(Voir :http://orguestjoseph.org/index.php?option=com_content&view=article&id=16&Itemid=6  ) .

 Cet incendie criminel a ravagé les boiseries et les ornements liturgiques de la chapelle du Saint Sacrement.  L’incendiaire a mis le feu au bouquet et fait tomber la Vierge Marie de son piédestal.

Cette  même  chapelle  a  été   récemment  rénovée  du  sol  au  plafond   pour  un  montant  de 20 000 €. Maintenant  pour la rénovation, il faudra plus d’1 million €  pour panser les plaies de ce désastre pitoyable.

 Pourquoi de tel acte odieux envers les églises et ainsi que les cimetières notamment le cimetière de Royat qui a été lui aussi victime de vandalisme ce samedi 4 avril.

 Les irréductibles Gaulois soutiennent le Père Philippe Kloeckner et ses fidèles paroissiens très éprouvés.

(Source de la montagne

 

La Lèproserie de Montferrand sauvée

blassonmontferrand.jpg

Ayant parlé sur notre blog de la destruction de la lèproserie d’Herbert par les Hommes de Logidôme et la Mairie de Clermont, afin d’y construire des bâtiments disgracieux et en dévalorisant le site construit en 1199.

Etant un acte fou, la justice a remédié en déboutant en cassation la Mairie  et Logidôme, permettant de garder l’identité de MONTFERRAND à nos descendants.

En effet, depuis 60 ans d’un même groupe politique (PS) à la tête de Clermont-Fd, les têtes pensantes chauffent trop. Nous pouvons remarquer sur de nombreux actes de profération commis sur des sites comme : le Marché St Pierre, le Centre Jaude …

Les Clermontois et Montferrandais doivent être vigilants des transformations que la Mairie a en tête, il ne faut pas avoir peur de le dénoncer et de s’entourer de personnes compétentes afin de les contrer.

Affaire à suivre!

Les dossiers que nous suivons sont: Boulevard sud Ouest, Bibliothèque, Tram, les Maisons de quartier, Trémonteix, l’Hôtel Dieu, le train du Puy de dôme ….

1...34567...20

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
avril 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Sondage

la ligne de tramway est-elle bruyante pour les riverains?

  • oui (81%, 4  942 Votes)
  • non (19%, 1  195 Votes)

Nombre de votants: 6137

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Si! ci toi ! |
Aider les enfants en diffic... |
INFOBENIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MY SECRETS
| melimelo
| francesondage